entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques municipales.

Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

Exposition : La Médecine à Bayonne du XVIe au XIXe siècle. - Du 20 avril au 16 mai, dans le cadre des 16e entretiens de Bayonne dont le thème était « La santé et l'homme », la bibliothèque municipale a présenté une exposition sur La médecine à Bayonne du XVIe au XIXe siècle qui a été inaugurée par le Dr Grenet, maire de Bayonne, en présence du conseil municipal et des personnalités françaises et étrangères réunies pour les « Entretiens ».

L'ensemble des pièces d'archives, registres et imprimés a été complété par divers objets et instruments d'apothicaires, de chirurgiens, de chirurgiens-dentistes, de médecins et par une iconographie propre à illustrer les préoccupations sanitaires du temps passé.

Parmi les pièces d'archives importantes, figuraient la présentation d'un serment par le medge bayonnais en 1336, l'ordonnance de 1517 obligeant les apothicaires à respecter certains règlements, la venue d'Ambroise Paré, chirurgien de Charles IX, à Bayonne en 1544, un document sur la médecine mesmérienne dans les dernières années de l'ancien régime, pratiquée à Bayonne par Maxime de Puységur.

Les épidémies et la police sanitaire constituent un chapitre essentiel de l'histoire de la médecine à Bayonne, comme en témoignaient des documents portant sur les mesures sanitaires contre les maladies contagieuses - 1484 - mesures prises pour éviter la contagion de la peste en 1585, les certificats de santé 1777-1787 et de nombreux, documents concernant les hôpitaux de Bayonne, dont certains étaient demeurés inconnus à ce jour.

Parmi les imprimés, figuraient l'ouvrage de Moyse Charas : Pharmacopée royale, galénique et chirurgique: 168I; Recherche sur quelques points d'histoire de la médecine : l'inoculation (1764); le Traité de la peste (1744). De nombreuses photographies de gravures anciennes offertes par « la chaire d'histoire de la médecine et de la chirurgie » complétaient cette exposition, qui a attiré un très nombreux public, beaucoup de jeunes, et plusieurs classes accompagnées de leurs professeurs.

Exposition : La Mer. - Dans la succursale des Hauts de Sainte Croix s'est tenue du 17 juin au 26 juillet 1975 une exposition sur La Mer qui a été inaugurée par le Dr Grenet, maire de la ville, en présence des conseillers municipaux et des membres du corps enseignant. C'est grâce à une collaboration très étroite entre les professeurs et la succursale de la bibliothèque que cette exposition a été organisée pour illustrer le programme scolaire. Une vingtaine de jeunes y ont participé en faisant les affiches, des dessins. L'un d'entre eux a réalisé une maquette du « Kon-Tiki , d'autres ont apporté des objets. Le Musée de la Mer a prêté des animaux, de même que le Muséum d'histoire naturelle. Les ouvrages ont été choisis par les jeunes sous la direction de la sous-bibliothécaire. Trente classes ont visité cette exposition qui était suivie de projection de films et le public, très enthousiaste, a demandé sa prolongation jusqu'au 31 juillet.

Exposition : L'Afrique. - Toujours à la succursale de Sainte-Croix, du 6 mars au 6 avril, une exposition consacrée à l'Afrique a suscité un engouement exceptionnel. Elle a été préparée avec la collaboration des jeunes et les parents ont apporté leur contribution, n'hésitant pas à prêter des objets tels un crâne de buffle, une peau de serpent, un œuf d'autruche, une dent de phacochère, etc...

Les livres se rapportant au continent africain avaient été sélectionnés, de nombreuses cartes dont une très belle de 1825 complétaient cet ensemble. Un professeur qui avait voyagé à travers la Côte d'Ivoire et plusieurs autres pays africains, est venu commenter les diapositives réalisées au cours de ce voyage. L'exposition a connu un très grand succès.

Digne (Alpes de Haute-Provence).

Semaine de la femme à Digne. - Du 9 au 16 mai 1975, la Bibliothèque municipale de Digne et la Bibliothèque centrale de prêt des Alpes de Haute-Provence, en collaboration avec la Bibliothèque pour tous de Digne, ont organisé une semaine de la femme, dans le cadre de l'Année internationale de la femme. Pendant cette semaine une exposition de 450 livres, provenant du fond de ces bibliothèques, a présenté au public dignois des romans, des biographies, des ouvrages documentaires illustrant la condition féminine dans le monde d'hier et d'aujourd'hui. Des illustrations originales, dues au talent d'artistes locaux, agrémentaient cette exposition. De panneau en panneau, les visiteurs ont pu successivement découvrir des romans féminins, des biographies de femmes, la femme et les lettres, la femme dans le monde et dans l'histoire, la femme mère, la vie intime de la femme, le féminisme, la presse féminine, sans oublier les femmes qui écrivent pour les enfants.

Les femmes écrivains de Digne étaient à l'honneur avec l'exposition des œuvres de Maria Borrely, Andrée Durand, Cécile Sauvage et surtout une intéressante rétrospective sur la personnalité de l'exploratrice Alexandra David Neel et son œuvre.

Parallèlement à cette exposition, une animation a été organisée tout au long de la semaine :
- le lundi 12 mai, une conférence-débat ayant pour thème les problèmes sociaux et juridiques de la femme a regroupé 3 femmes face au public : un professeur, une infirmière, un avocat.
- Le mardi 13 mai, Mme Andrée Durand a parlé de la femme et de la poésie.
- Le mercredi 14 mai, Mlle Peyronnet a présenté Alexandra David Neel.
- Le jeudi 15 mai, une bibliothécaire a parlé de la presse féminine.

Chacune de ces causeries a rassemblé un public attentif. Une publicité avait été faite par affiches et tracts dans toute la ville, ainsi que par la presse locale. Une bibliographie par thème des ouvrages exposés a été diffusée à l'exposition. Celle-ci a reçu près de 500 visiteurs.

Cette manifestation semble avoir atteint un public très large et suscité un écho favorable dans la cité. La collaboration entre bibliothèques a été une initiative appréciée du public. Les bibliothécaires envisagent de renouveler cette expérience.

Dijon (Côte-d'Or).

Exposition Henri Bouchard. - Pour commémorer le centenaire de la naissance du sculpteur Henri Bouchard (Dijon, 1875-Paris, 1960) une exposition a été organisée dans sa ville natale à l'initiative de l'Association des amis d'Henri Bouchard du 3 mai au 28 juin 1975. Les sculptures, originaux, plâtres ou photographies des plus grandes pièces, étaient présentées au Musée des Beaux-Arts de Dijon. La bibliothèque a exposé des documents (acte de naissance de l'artiste, correspondance notamment sur les bourses qu'il a eues de la ville de Dijon et du département de la Côte-d'Or, le prix que lui a attribué l'Académie de Dijon) et les nombreuses médailles et plaquettes dont H. Bouchard est l'auteur, groupées en quelques thèmes, commémorations historiques, portraits, la vigne et le vin, agriculture, sujets religieux, etc.

Joigny (Yonne).

Ouverture de la bibliothèque des jeunes. - Le coin pour enfants, précédemment installé dans le local de la bibliothèque des adultes a été transféré dans une salle voisine, spacieuse et bien éclairée. Réservée aux enfants jusqu'à 14 ans, la salle est ouverte trois après-midi par semaine ainsi que le mercredi toute la journée avec, dans la matinée, une heure d'animation. Cette nouvelle salle a été inaugurée le samedi 31 mai 1975, sous la présidence de M. Caillet, inspecteur général des bibliothèques, en présence des adjoints de M. le Maire, empêché, des conseillers municipaux, des bibliothécaires du département et des directeurs des établissements scolaires de la ville. Le local, outre la section de prêt, comprend une salle de lecture avec des dictionnaires et des encyclopédies. Elle a été décorée par les enfants : des dessins, des poupées et divers objets illustrent la classification Dewey (ex. : un violon pour la musique). Les enfants inscrits étaient, en juillet 1975, au nombre de 349, soit une augmentation d'une centaine depuis l'ouverture de ce local.

Lanester (Morbihan).

Inauguration de la Bibliothèque municipale Elsa-Triolet. - C'est le 24 mai 1975. que la Bibliothèque municipale de Lanester (21 836 habitants) a été inaugurée officiellement en présence de nombreuses personnalités. La visite des locaux permit de montrer qu'une bibliothèque peut être à la fois un outil culturel et un lieu attrayant grâce à un mobilier où la couleur domine et sert à différencier chaque salle salle des adultes marron et blanche où le lecteur peut feuilleter les revues, consulter sur place une encyclopédie ou choisir librement en rayons romans ou ouvrages documentaires; salle des enfants orange, blanche et bleu pastel à la mesure d'un jeune public.

Au cours de son allocution, M. Jean Maurice, maire de la ville, conseiller général, rappelait l'origine de la construction du nouveau bâtiment : « La Bibliothèque municipale, créée au début de la guerre, fut jusqu'au 4 décembre 1972 installée dans un baraquement, incendié en partie, et relogée ensuite provisoirement dans un local communal. » Il devait souligner au passage la diligence de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique à répondre aux besoins créés par la construction du nouveau bâtiment. La bibliothèque a été dénommée Elsa Triolet et M. le Maire esquissa un bref portrait de cette femme-écrivain contemporain.

Depuis son ouverture, fin décembre 1974, le nombre des lecteurs a presque triplé : plus de 1 100 inscrits dont 600 jeunes et ceci sans publicité particulière. L'abonnement est de 5 F pour les jeunes et de 10 F pour les adultes. Lors de l'inauguration, la bibliothèque possédait 8 000 volumes en accès direct dont 500 usuels et 7 500 ouvrages pour le prêt et était abonnée à une quinzaine de périodiques. Le système « audio-charging » a été adopté pour le prêt.

Notice technique

Population de Lanester : 21 836 habitants.

Situation : Dans le nouveau centre culturel qui comprend l'École de musique et la Maison des jeunes.

Adresse de la bibliothèque : Place Auguste Delaune - 56600 Lanester. Tél. : 76-14-32.

Date d'ouverture : 21 décembre 1974; inauguration : 24 mai 1975.

Architecte : Cabinet Delayre-Lorient.

Plan : avec décrochement de façade sur un seul niveau.

Surface au sol : 900 m2 (dont appartement conciergerie).

Surface des services administratifs et techniques : 110 m2 dont une salle de dépôt de 50 m2.

Surface des services publics : 545 m2 répartis de la manière suivante :
- Hall d'exposition 70 m2.
- Section adultes : 250 m2.
- Section pour enfants : 150 m2. - Salle polyvalente : 75 m2.

Chauffage : radiateurs.

Éclairage :
- Naturel par sxydômes et baies vitrées sur toute la hauteur des salles.
- Artificiel : appareils fluorescents encastrés, luminaires pour prêt et tables de lecture.

Sol : travertin, dalles thermoplastiques, moquette.

Plafonds acoustiques.

Capacité totale en livres : 50 000 volumes.

- Section adultes : 20 000 volumes.

- Section enfants : 5 ooo volumes.

Dépenses globales de construction : 1 136 804 F dont 40 % pris en charge par la Direction des bibliothèques et de la lecture publique.

Coût de l'équipement : 242 881 F dont 50 % pris en charge par la Direction des bibliothèques et de la lecture publique.

La Ricamarie (Loire).

Fête du livre du 20 au 31 mai 1975. - Depuis cinq ans est organisée à la Ricamarie avec la bibliothèque municipale et divers organismes culturels une fête du.livre. Pendant 15 jours, les livres sortent dans la rue et vont à la rencontre des Ricamandois. Mais sortir les livres de la bibliothèque ne suffit pas. Encore faut-il inviter le public à la lecture. Cette année, l'incitation à la lecture fut favorisée par une exposition de livres d'enfants -ouvrages sélectionnés par la bibliothèque et offerts par les éditeurs - par des travaux réalisés dans les classes, par des jeux et enquêtes qui avaient pour but de lier lecture et vie. Débats, théâtre, cinéma, annonce de la fête au son du tambour et de la guitare ont, dans les différents quartiers de la ville, sensibilisé la population à ce que pouvait leur offrir la lecture. Des écrivains et illustrateurs : Yvette Pitaud, Lucile Butel, Jacqueline Cervon, Suzy Arnaud-Valence, Michel Grimaud ont rencontré petits et grands dans les classes ou au Centre social. Leur présence a rendu le livre vivant et a aidé à en dépasser la simple écriture.

La Quinzaine s'est terminée par une vente de livres sous chapiteau avec le concours des libraires stéphanois. Malgré la pluie les Ricamandois sont venus en assez bon nombre non seulement pour acheter des livres mais aussi pour discuter avec des artisans : en effet, tisserand, potier, sculpteurs sur bois travaillaient sous le marabout et, à l'occasion, donnaient leur avis sur tel ou tel ouvrage technique.

La fête du livre recommencera l'an prochain. Il reste certes beaucoup à améliorer (variété des animations, qualité des livres mis en vente sous le chapiteau) mais peu à peu, ce qui est essentiel, les Ricamandois s'attachent à cette fête qui commence à devenir, pour eux, une tradition.

Le Havre (Seine-Maritime).

Exposition : Voyage à travers l'imaginaire. - Le 29 avril 1975 fut inaugurée, à la Bibliothèque municipale du Havre, une exposition de livres d'enfants Voyage à travers l'imaginaire qui a marqué le début d'une Décade de l'enfance organisée par les établissements culturels de la ville et la Fédération des œuvres laïques.

Ce parcours permettait d'aborder certains thèmes chers aux enfants de six à douze ans, en harmonie avec leur imagination fertile, leur goût du merveilleux, leurs aspirations et leurs rêves. Sous des titres aussi variés que « Le Petit Poucet », « Alice au Pays des Merveilles », « La Forêt des Lilas », « la Nature enchantée », « au Royaume des jouets », « des Rois de légende », « des Géants sympathiques », etc... étaient unis par un sujet commun des livres qui ont résisté à l'épreuve du temps et sont devenus des classiques et des ouvrages tout récents, dignes de parvenir, eux aussi, à la postérité.

Grâce à un crédit spécial, un car fut loué pour amener à la bibliothèque les enfants des écoles éloignées du centre; ceux-ci apprécièrent l'exposition mais aussi la bibliothèque des jeunes que la plupart visitaient pour la première fois.

Louviers (Eure).

Inauguration de la section des jeunes et de la discothèque. - Le 14 mars 1975, M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, présidait l'inauguration des nouveaux aménagements des deux sections de la Bibliothèque municipale de Louviers : section des jeunes et discothèque. M. le Maire, souffrant, était représenté par M. Tembouret, premier adjoint, Mme Labiche, deuxième adjoint et M. Grenet, adjoint aux Beaux-Arts; celui-ci fit l'historique de cette installation et remercia les personnalités présentes.

Les deux sections occupent une superficie d'environ 400 m2. La partie bibliothèque proprement dite est divisée par des rayonnages qui délimitent trois secteurs à caractère bien défini : le coin des tout petits, la salle d'étude, la salle d'animation (cette dernière sert également de salle de lecture en dehors des heures d'animation.) Au début certains visiteurs s'étonnaient des dimensions d'un tel local et craignaient que les enfants ne s'y sentent perdus; on peut juger actuellement combien cet ensemble est loin d'être trop grand et combien les enfants y sont chez eux.

La Discothèque est commune aux jeunes et aux adultes. Cela permet d'offrir un plus grand éventail de disques puisqu'il n'est pas nécessaire d'en acheter un certain nombre en double. Cela donne la possibilité d'ouvrir plus largement au public, une seule employée pouvant assurer les deux services. Cela fait aussi connaître la section des jeunes aux adultes qui n'auraient sans doute pas eu l'occasion de la visiter autrement.

Cette réalisation de la ville de Louviers a été conçue selon les propositions formulées en liaison avec le Service de la lecture publique par l'inspection générale des bibliothèques et subventionnée par l'État.

Lyon (Rhône).

Exposition Mies Van Der Rohe. - Une rétrospective des œuvres de l'Architecte Mies Van Der Rohe a été présentée à la Bibliothèque municipale de Lyon du Ier au 2I mai 1975. Il s'agissait d'agrandissements photographiques représentant l'ensemble de ses œuvres construites et de fac-similés des dessins projetés non réalisés. Les fameux meubles (lit de repos, fauteuils, tables basses dessinés dans les années 20) avaient été exceptionnellement prêtés par la Maison Knoll International. L'inauguration de cette exposition s'est accompagnée d'une conférence par M. Vinson, architecte, suivie d'un débat autour de l'influence de Mies Van Der Rohe sur l'Architecture contemporaine.

Journées régionales de l'information et du travail de la femme. - Du 23 au 3I mai 1975 se sont tenues à la Bibliothèque municipale de Lyon, les Journées régionales de l'information et du travail de la femme. Les visiteuses trouvaient dans les habituels locaux d'exposition de la bibliothèque, des stands leur proposant des documents et des informations de toute nature (formation continue renseignements juridiques, familiaux, sociaux, adresses utiles...). Une antenne de l'Agence nationale pour l'emploi assurait l'information en matière professionnelle et les recherches en matière d'emploi. Chaque jour deux heures étaient plus spécialement consacrées à l'information auprès des jeunes : documentation et projection de films sur divers métiers. Deux tables rondes ont été organisées sur « Les femmes et la formation continue » et sur « Travail et insertion sociale de la femme ». Ces journées régionales eurent 2 500 visiteurs.

Exposition : L'Environnement vu par les jeunes. - Une exposition sur l'environnement vu par les jeunes patronnée par M. le Ministre de la qualité de la vie et inaugurée par le Recteur de l'Académie de Lyon, s'est tenue à la Bibliothèque municipale de Lyon du 5 au 14 juin. Elle réunissait de nombreux travaux d'élèves du premier cycle (dessins, maquettes) réalisés avec l'aide de leurs professeurs et d'animateurs de l'ICICA (information et connaissance de l'industrie, du commerce et de l'agriculture) sur les problèmes actuels de l'environnement et de la pollution. La présentation était assurée par le Centre régional de documentation pédagogique. Les élèves des classes ayant participé à ces travaux n'étaient pas les seuls visiteurs de cette exposition qui a intéressé vivement les lecteurs habituels de la Bibliothèque et tout spécialement ceux de la salle des jeunes.

Exposition : Images et savoir. - Du 6 au 2I juin 1975 s'est tenue à la Bibliothèque municipale de Lyon une exposition de livres belges de langue française intitulée « Images et savoir ». Cette exposition itinérante organisée dans le cadre de l'accord culturel franco-belge par le Ministère de la culture française de Belgique a été inaugurée par M. le Consul général de Belgique et M. l'Adjoint au Maire de Lyon chargé de la bibliothèque en présence du corps diplomatique et de nombreuses personnalités. Elle présentait 750 volumes touchant aux diverses activités humaines, répartis en trois secteurs : l'art et la littérature, les sciences et leur vulgarisation, le livre d'enfant et la bande dessinée. Par la variété de ses sujets, l'exposition a pu toucher un large public, les uns découvrant les trésors de la peinture flamànde, les autres le courant surréaliste belge... et les enfants se passionnant pour Lucky Lucke ou Gaston Lagaffe.

Saint-Michel-sur-Orge (Essonne).

Inauguration de la Bibliothèque municipale Marie-Curie. - Ouverte au public depuis le 5 mars 1975, la Bibliothèque municipale Marie-Curie a été inaugurée le 7 juin 1975 par M. Englander, maire de Saint-Michel-sur-Orge et de nombreuses personnalités. A cette occasion, une exposition de photographies et de matériel utilisé par Marie Curie, grâcieusement prêté par l'Institut du radium, a été présentée au public du 7 au 13 juin 1975.

Notice technique

Population 1968 (compl. 1970) : 18 639 habitants.

Situation de la bibliothèque : à l'entrée de l'ensemble du « Bois des Roches » (15 000 habitants) - éloigné du « vieux St-Michel » - en face du CES Boileau -à 200 m du marché.

Adresse : Rue Saint-Saens. Tél. 90I.II.38, poste 365.

Architecture : M. Malisan .

Plan et surface au sol : Rectangle de 200 m2 sur deux étages.

Surface utile totale : 200 m2.

Surface des services publics : 170 m2.

dont Adultes : 70 m2.

Jeunesse : 100 m2.

Service intérieur : 30 m2 (+ un débarras en sous-sol).

Capacité en livres : 6 à 7 000.

Éclairage : lampes et tubes fluorescents.

Chauffage : chauffage central fuel.

Sol : linoléum, moquette, briques.

Coût de l'opération. Aménagement et achat du local : 364 972,35 F.

Subvention de l'état :
- construction : 135 000 F;
- mobilier : 35 500 F.

Toulouse (Haute-Garonne).

Expositions. - Les expositions suivantes ont été organisées d'octobre 1973 à juin 1975, dans les locaux de la Bibliothèque municipale de Toulouse, par le personnel de l'établissement :
- « François Maynard ». Catalogue de Suzanne Pouy - 5 pages;
- « Copernic ». Catalogue d'Elisabeth Cabrol - II pages;
- « Présence de la photographie ». Catalogue de Marie-Renée Morin -18 pages;
- « Rétrospective René Pellos ». Catalogue de Jean-Claude Faur - 9 pages;
- « La Tauromachie - Fonds paco Tolosa ». Catalogue de Jacques Dalquier -42 pages;
- « Les Vaudois - 8e centenaire ». Catalogue de Marie-Christine Lefebvre -8 pages;
- « Exposition des livres confectionnés par les jeunes des bibliothèques de quartiers;
- « Le livre allemand. Hier-Demain »;
- « Pour et contre Gustave Doré ». Catalogue de Catherine Coustols -10 pages;
- « Rétrospective Robert Velter ». Catalogue de Jean-Claude Faur -13 pages;
- « Périodiques pour enfants de 1840 à 1940 ».

Au Centre culturel s'est tenue une exposition de livres-objets et d'ouvrages témoins des recherches contemporaines dans le domaine de la typographie et de la présentation matérielle du livre et au Musée des Augustins une exposition de photographies de Toulouse ayant un rapport avec les thèmes de « la France des années trente, vue par son cinéma » (Catalogue de Raymond Borde, édité par le Musée).

A l'exception des deux rétrospectives de la bande dessinée, ces expositions ont été réalisées avec les fonds de la bibliothèque. Elles ont en général fait partie d'un ensemble de manifestations toulousaines : colloque François Maynard à l'Université du Mirail, Semaine de la photographie, Salon de la bande dessinée, manifestations de l'Association culturelle polonaise en l'honneur de Copernic, mois allemand, démarches des clubs taurins pour une permanence de la tauromachie à Toulouse, commémoration du 8e centenaire des Vaudois, programme de cours d'histoire de l'art de l'université du Mirail, ouverture d'un centre cinématographique, concours de création de livres par les enfants en relation avec de petites expositions de livres-objets dans les succursales de quartier; les Musées de la Ville aux ressources très variées, des associations comme la Société d'astronomie populaire, les clubs taurins, des établissements comme le Centre national d'études spatiales ou l'Observatoire du Midi ont prêté les objets destinés à rendre plus vivante la présentation.

La Bibliothèque a préféré utiliser ses propres ressources riches et variées pour les faire connaître au public de la ville. Les catalogues sont un moyen de mettre à la disposition des chercheurs l'inventaire de fonds peu accessibles. En effet, les fichiers auteurs antérieurs à 1935 sont lacunaires et les fichiers par sujets sont très insuffisants. Il est vite apparu que les visiteurs préféraient des notices détaillées sous les objets, des titres évidents sur les panneaux et vitrines ainsi qu'un texte multigraphié sur une seule page récapitulant les intentions et le plan de l'exposition. Les catalogues essentiellement destinés aux spécialistes ou chercheurs sont imprimés à la bibliothèque, illustrés grâce aux possibilités du stencil électronique et simplement agrafés. Cette présentation sommaire permet de les distribuer gratuitement lors de l'exposition. Ils sont tirés à 300 ou 500 exemplaires.

Ces expositions ont entraîné des acquisitions importantes (dons et achats) : Fonds Paco Tolosa (grand critique taurin originaire de Toulouse), soit près de 1 200 titres, ouvrages de Gustave Doré, livres d'enfants étrangers, ouvrages contemporains illustrés, dessins de Pellos et de Rob Vel, photographies locales, etc... Elles ont été reprises par des bibliothèques, des musées ou des centres culturels de la région qui en ont emprunté des éléments; il est, d'ailleurs, à regretter qu'un équipement régional (matériel, laboratoire photographique, imprimerie...) ne puisse être mis à la disposition des bibliothèques, ce qui permettrait une meilleure utilisation du travail intense exigé par la mise sur pied d'une exposition originale.

Vichy (Allier).

Exposition : L'Univers de Roger Caillois. - L'Univers de Roger Caillois, tel était le thème de l'exposition organisée par la Bibliothèque municipale de Vichy, du 31 mai au 26 juin 1975. Lors de l'inauguration se trouvaient réunis autour de M. et Mme Roger Caillois, M. et Mme Max-Pol Fouchet, M. Roger Grenier et M. Jean Bleton, inspecteur général des bibliothèques représentant M. Soisson, secrétaire d'État aux Universités.

Le Dr Jacques Lacarin Maire de Vichy, devait dire son plaisir d'inaugurer cette exposition, rappelant les liens d'amitié existant entre l'académicien et la ville de Vichy. M. Jean Bleton, parlant au nom de M. Jean-Pierre Soisson, fit remarquer combien cette exposition mettait en relief les aspects divers du talent de Roger Caillois : « Vous êtes de ceux qui pensent que science et poésie doivent se réunir pour lutter contre le chaos ».

Roger Caillois exprima ensuite avec beaucoup d'émotion sa reconnaissance à ceux qui avaient œuvré pour cette exposition. Il termina par ces mots : « Cette exposition me frappe par son originalité... elle constitue les événements réels et imaginaires d'une vie... il y a là ce qui nourrissait ce que j'écrivais. Ces objets ressuscitent mes rêves, mes préférences, mes manies. Un monde dispersé, éclaté est venu à un auteur ainsi que tout ce qu'il restitue. J'ai craint parce que je pensais que cette exposition allait mettre en lumière mon côté touche à tout. Au contraire, j'y vois pour la première fois ici une unité d'aimantation. Le plaisir que j'en ai n'est pas celui d'une vanité gravée mais la joie d'une grande découverte de soi... C'est un grand service que vous m'avez rendu en m'aidant à m'apercevoir. »

Plus de trois cents documents : manuscrits, souvenirs, ouvrages, tableaux, souvenirs de voyage étaient exposés pour tenter de reconstituer l'univers imaginaire de l'écrivain. Si une part importante a été faite au Fantastique et aux Sciences diagonales, la période du Grand Jeu et les années du surréalisme n'ont pas été oubliées, pas plus que la période passée en Argentine où Roger Caillois édite les Lettres françaises tandis que quelques années plus tard revenu en France il éditera La Croix du Sud.

Son œuvre de critique et de sociologue étaient largement représentées et tous les thèmes chers à l'écrivain étaient évoqués : le sacré, les jeux, le rêve, le mythe, mais aussi les minéraux chatoyants.

Les Approches de l'Imaginaire soulignent la continuité d'une recherche qui pourrait à première vue paraître éparpillée. Les artistes avec qui il a travaillé étaient présents par leurs œuvres et le souvenir de ses amis était évoqué.

Ainsi « avait-on tenté d'apporter des témoignages visuels sur l'univers sensible dans lequel Roger Caillois décèle : des corrélations, des réseaux, des carrefours, des régularités, en un mot quelques-unes des réverbérations mystérieuses dont se trouve marqué ou éclairé l'épiderme du monde, depuis les dessins des pierres dans la matière inerte jusqu'aux images des poètes dans les jeux apparemment libres de l'imagination». Un catalogue a été édité.

Bibliothèques centrales de prêt.

Mayenne.

Acquisitions 1974. - La Bibliothèque centrale de prêt de la Mayenne vient de publier le catalogue de ses acquisitions 2 pour l'année 1974. Une sélection de livres pour jeunes et adolescents précise le niveau de lecture des titres retenus. Les romans pour adultes sont accompagnés de courtes analyses. Les documentaires sont précédés de la lettre E ou J quand ils sont destinés aux enfants ou aux adolescents. Un index alphabétique des sujets complète ce catalogue.

Hautes-Pyrénées.

Exposition et concours de dessins d'enfants. - La Bibliothèque centrale de prêt des Hautes-Pyrénées a organisé un concours de dessins, réservé à tous les jeunes de 3 à 18 ans. Le thème choisi cette année était « Illustrez votre livre préféré ». Ce concours, clos le 23 mai, a permis de réunir 1150 dessins. Les meilleurs travaux ont été sélectionnés à la bibliothèque, 43 élèves ont reçu des récompenses personnelles (livres, jeux éducatifs, ouvrages et travaux de bricolage, matériel de dessin, articles publicitaires) et 7 classes et écoles ont reçu des récompenses collectives pour leurs travaux effectués en groupe. Tous les dessins ont été exposés du 2 au 21 juin et la remise des récompenses a eu lieu le mercredi 18 juin à 15 heures. L'exposition a reçu environ 500 visiteurs, pour la majorité des enfants.

Participation à la Semaine nationale de la lecture. - A l'occasion de la Semaine nationale de la lecture. M. Farges, inspecteur d'académie des Hautes-Pyrénées, après la sélection par le jury départemental des deux meilleurs travaux de CM2 et de 6e, a souhaité récompenser les classes qui se sont distinguées dans le cadre de cette manifestation. C'est ainsi que 14 classes de CM2 et 15 classes de 6e ont été retenues et ont reçu des récompenses, sous forme de lots de 4 livres par classe.

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Rédaction du « Bulletin des bibliothèques de France » par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DE LA MAYENNE. Laval. - Acquisitions 1974. -Laval : [1975]. - 142 p. multigr.; 30 cm.