entête
entête

Systèmes nationaux d'information (NATIS)

L'Unesco vient de publier le rapport final de la Conférence intergouvernementale sur la planification des infrastructures nationales en matière de documentation, de bibliothèques et d'archives, organisée en coopération avec la Fédération internationale de documentation (FID), la Fédération internationale des associations de bibliothécaires (FIAB) et le Centre international des archives (CIA) qui a eu lieu au siège de l'Unesco, à Paris, du 23 au 27 septembre 1974.

Ce rapport final contient le compte rendu des travaux de la Conférence, la liste des participants, ainsi que le texte des recommandations et des 16 objectifs relatifs au NATIS. On peut se procurer ce document auprès du Département de. la documentation, des bibliothèques et des archives du Secrétariat de l'Unesco.

Cette. Conférence intergouvernementale a réuni 254 délégués de 86 États membres de l'Unesco et 63 observateurs d'organisations des Nations Unies, d'organisations intergouvernementales, d'organisations internationales non gouvernementales et de fondations. Ses travaux ont été couronnés de succès puisque tous les pays. ont unanimement donné leur approbation totale à l'idée d'organiser des systèmes nationaux d'information, connus sous le sigle de NATIS, et aux objectifs visant à traduire cette idée dans la réalité.

Le NATIS, tel qu'il est défini dans ses objectifs, est conçu comme le cadre d'une action concertée au niveau national; il offre aux gouvernements un ensemble de principes directeurs qui leur permettront de donner une orientation unique et un but commun aux diverses activités d'information dans des disciplines données. Grâce à la coordination, dans le cadre d'une planification globale, des activités des organismes nationaux participant aux programmes internationaux, tous les éléments constitutifs du NATIS seront regroupés dans un programme équilibré qui permettra à chaque pays, quel que soit son niveau de développement, non seulement de tirer parti au maximum des systèmes mondiaux, mais aussi de participer à la circulation à double sens de l'information dont la communauté mondiale dispose.

Le concept du NATIS implique que le gouvernement-au niveau national ou local, ou au niveau des États - facilite au maximum l'accès à toute information pertinente par l'intermédiaire des services de documentation, de bibliothèques et d'archives, de même qu'il assume en principe la responsabilité de l'instruction primaire et secondaire des citoyens. La structure du NATIS sera différente pour chaque pays, mais il faudra essentiellement que tous les éléments en soient coordonnés.

Les éléments qui doivent entrer dans la composition du NATIS sont tous les services qui contribuent à apporter de l'information à tous les secteurs de la communauté et à toutes les catégories d'usagers. La tâche du système est d'assurer que tous ceux qui sont engagés dans des activités politiques, économiques, scientifiques, technologiques, éducatives, sociales ou culturelles, reçoivent l'information nécessaire qui leur permettra d'apporter leur contribution maximale à la société dans son ensemble.

Pour parvenir à ces buts, il convient de mettre sur pied un plan national d'information conforme à une politique de l'information bien définie, en tenant compte des priorités de la planification globale et sectorielle. Le plan doit, à partir de la situation existante et des moyens qu'il est possible d'utiliser pour l'améliorer prévoir la création de possibilités et de facilités nouvelles ainsi que les dispositions législatives et financières à prendre pour qu'il puisse être effectivement appliqué. L'analyse du fonctionnement et des objectifs de tous les types de bibliothèques (nationales, publiques, scolaires, universitaires, spécialisées), des activités de documentation (banque de données, services d'analyse et d'indexation, centres nationaux d'analyse de l'information, etc.) et des archives, montrera que la coordination améliorera leur efficacité et permettra de satisfaire les exigences des utilisateurs.

Les principaux objectifs du NATIS étant de permettre à chaque pays de développer ses infrastructures en matière d'information de manière à pouvoir satisfaire les besoins potentiels et effectifs de toutes les catégories d'utilisateurs, le programme est considéré par l'Unesco comme complémentaire de l'UNISIST et comme venant couronner les efforts accomplis par elle, ces dernières décennies, pour aborder de façon systématique les problèmes que pose le transfert de l'information.

Dans de nombreux pays, la mise en place du NATIS nécessitera une aide financière et technique provenant de sources nationales et internationales. L'Unesco se propose par conséquent d'élaborer un programme d'action à court et long terme, fin d'assurer la réalisation des objectifs du NATIS dans les États membres.