entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques interuniversitaires et d'université.

Bibliothèque de l'Université de Nice.

Le Fonds de livres canadiens de la section lettres. - La Bibliothèque de l'Université de Nice a reçu en don, grâce à la générosité du Conseil des arts du Canada et à la bienveillance de M. Robert Davril, recteur de l'Académie, chancelier de l'Université, un total de près de 500 volumes.

Une exposition des plus beaux ouvrages reçus a été organisée le II décembre 1974 dans la salle des conférences de la section lettres et sciences humaines. Si les dons successifs comprennent des livres d'histoire, de géographie, d'ethnologie et parfois de sciences exactes ou de droit, la majorité concerne la littérature canadienne d'expression française. Certaines études permettent d'avoir une vue d'ensemble sur les écrivains (Histoire de la littérature canadienne-française de Brunet), les dramaturges (Le Théâtre québécois : introduction à dix dramaturges contemporains de Godin et Mailhot). Les auteurs (romanciers, poètes, dramaturges) cités dans ces études figurent précisément parmi les textes reçus : ainsi Yves Thériault, Marcel Dubé, Françoise Loranger, Anne Hébert, Michel Tremblay, Jacques Languirand, Jean Loranger, Marie-Claire Blais, Robert Choquette, entre autres.

Ces dons sont appréciés comme en témoignent depuis quelques années des thèses d'état ou des mémoires de maîtrise présentés à Nice et dont les sujets intéressent le Canada, tels en géographie : Un type nord-américain d'expansion métropolitaine : Montréal de Jean-Bernard Racine; Analyse géographique d'une modélisation gravitaire : la circulation interurbaine au Québec de H. Reymond et en littérature : l'Anticléricalisme dans le roman canadien de Claude Racine; Langue et société: le français à Montréal en 1840 de Maurice Rabotin; Spécificité du roman québécois de Jean Lussier.

La presse locale et la télévision régionale ont rendu compte de la cérémonie organisée à l'occasion de cette exposition.

Bibliothèque universitaire de la Réunion.

Publication. - La Bibliothèque universitaire de la Réunion a, sous le titre « Bourbon littéraire », entrepris la réalisation d'une bibliographie de la littérature créole, trop souvent mal connue ou mal différenciée de la littérature française métropolitaine. Un premier fascicule 2 portant sur la poésie a été publié. Les rubriques consacrées à chaque auteur comportent d'une part une brève biographie et d'autre part un relevé bibliographique de tous les écrits. Un index des noms cités dans le corps de l'ouvrage complète ce fascicule qui sera suivi d'un second consacré aux prosateurs, romanciers et publicistes.

Bibliothèque interuniversitaire de Toulouse.

Exposition de livres allemands. - Du 7 au 15 février la Bibliothèque interuniversitaire de Toulouse a accueilli dans ses locaux du Mirail (section des lettres) et de Rangueil (section des sciences) une exposition itinérante présentée par le « Bôrsenverein des deutschen Buchhandels » (Cercle de la librairie allemande) dans le cadre du mois allemand organisé par la municipalité de Toulouse. L'exposition a été inaugurée par M. le Recteur Chalin et M. le Maire-adjoint Krynen en présence des universitaires du Mirail, du directeur du « Goethe Institut » de Toulouse et de diverses personnalités. Cette exposition tentait de présenter un panorama complet de l'édition allemande moderne dans le domaine des lettres, des sciences sociales et des sciences de la nature.

Bibliothèque municipale et universitaire de Clermont-Ferrand.

Publication. - La Bibliothèque municipale et universitaire de Clermont-Ferrand a publié une nouvelle édition de son guide du lecteur 3 pour la section lettres et d'études. Ce guide renseigne sur les horaires d'ouverture, les conditions de prêt et de communication des ouvrages et présente les différents fichiers mis à la disposition du public.

Bibliothèques municipales.

Annecy (Haute-Savoie)

Transfert de la section « enfants ». - A la suite de l'extension et de l'importance grandissante prise par les sections de prêt, la bibliothèque municipale centrale ne possédait plus depuis quelques années, de salle de travail, à l'exception de quelques postes disséminés dans les salles de prêt. Pour remédier à cette situation, au mois d'octobre 1974 la section « enfants » a été transférée dans un nouveau local, 13 rue de la Paix, petite enclave de plain-pied à l'intérieur du parc des Haras. Les jeunes disposent désormais d'une surface de 250 mètres carrés dans laquelle on a pu aménager une petite salle pour « l'heure du conte ». Le matériel existant a été réutilisé. Le sol a été recouvert de moquette et le plafond de matériau acoustique. Les murs sont polychromes, l'ambiance chaude et gaie.

Ce déménagement a d'abord causé quelques inquiétudes aux responsables de la bibliothèque et ce n'est pas sans regret que la section « enfants » a été dissociée des autres sections mais l'expérience a montré que si cette solution a gêné quelques rares personnes, elle a été très bénéfique pour l'ensemble des lecteurs. Ainsi un nombre d'abonnés bien supérieur à celui des autres années (i 900 enfants fréquentent cette section) a pu être enregistré et les quatre écoles proches de ce nouveau local y envoient régulièrement des classes.

Développement de la lecture publique. - Une semaine « Portes ouvertes » organisée du II au 15 février 1975 et largement annoncée par voie de presse et par tracts, a permis aux Américains de prendre conscience de la vitalité de leur bibliothèque et aux lecteurs de faire connaissance avec « l'envers du décor ». La Bibliothèque municipale d'Annecy, qui a prêté en 1974 293 780 documents, possède quatre succursales en plus de la bibliothèque centrale : la succursale des Teppes, réservée aux adultes, dans la zone Nord-Est; la succursale de Novel, installée dans la Maison des jeunes; une succursale pour enfants, installée dans la Maison de l'Enfance ; enfin la dernière-née, la succursale du quartier des Romains, qui, inaugurée le 12 octobre 1973 par M. l'Inspecteur général Poindron, a connu le succès dès son ouverture et compte actuellement environ 1 600 abonnés (adultes et enfants).

Aménagée dans un magasin de 186 m2, largement ouverte sur la rue par des vitrines sur trois faces, elle attire l'œil du passant par son aménagement moderne, confortable et coloré. Une cinquième succursale est en cours de construction dans la zone Sud et une nouvelle bibliothèque de 3 200 m2 est prévue au Clos-Bonlieu, au cœur de la ville.

Bourges (Cher)

Semaine « Portes ouvertes ». - La Bibliothèque municipale de Bourges a organisé une semaine « Portes ouvertes » du 4 au 8 mars pour faire connaître au public de Bourges la bibliothèque des jeunes, place des Quatre-Piliers. Cette opération a attiré une centaine de personnes : parents accompagnés de leurs enfants, enseignants, deux conseillers municipaux et de simples curieux. La plus grosse affluence a été enregistrée le mercredi et le samedi. Les visiteurs ont été unanimes à apprécier le caractère moderne, accueillant et gai de la salle de prêt, ainsi que les réalisations actuelles des éditeurs de littérature pour la jeunesse.

Au cours de cette semaine, 75 enfants ont été inscrits, sans compter ceux de 3 nouvelles classes, ce qui représente un chiffre de nouvelles inscriptions trois fois plus important que celui des semaines précédentes. Ce résultat est relativement satisfaisant, même s'il n'est pas extraordinaire, mais il convient de souligner qu'un accroissement trop brusque des effectifs pourrait être préjudiciable à la bonne marche du service en raison du manque de personnel et de la relative faiblesse des crédits.

La bibliothèque des jeunes compte maintenant plus de 1 500 lecteurs (individuels et classes) après 6 mois de fonctionnement. 3 500 prêts sont enregistrés chaque mois dont 350 prêts à 23 classes. Enfin les nouvelles inscriptions progressent au rythme d'une centaine par mois.

Cette semaine « Portes ouvertes » a constitué une sorte de prélude à la semaine nationale de la lecture pour les jeunes qui s'est déroulée du 10 au 15 mars, et au cours de laquelle une exposition d'ouvrages documentaires a été présentée à la bibliothèque centrale et une autre, d'albums, à la succursale des Gibjoncs.

Exposition d'estampes du XVe au XIXe siècles. - De mars à juin 1975 sont présentées, sous vitrines, quelques belles estampes de la bibliothèque municipale. Le fonds est peu important mais il permet de montrer des œuvres de différentes écoles et époques (sauf le XVIIIe siècle), avec une explication relative aux procédés les plus simples, grâce aux Musées de Bourges qui ont prêté une plaque gravée en bois de bout (fin XIXe) et deux burins du XVIIe siècle (plaques et épreuves). Parmi les documents retenus figurent notamment : les Quinze signes du jugement (Troyes, 149I); une scène de la Vie de la Vierge, de Dürer; des recueils de gravures flamandes ou hollandaises des XVIe et XVIIe siècles (Sadeler, Galle, Frans Huys, Collaert,. W. de Passe). L'école italienne est représentée par Sebastiano di Re (naissance de Jean-Baptiste) et Pietro Aquila; l'école française par Callot (Misère de la guerre, gueux, bohémiens) et Le Clerc (Conquêtes du rai) ; à signaler encore le portrait de Furetière par Edelinck. Pour le XIXe siècle, les Antiquités de la Grande Grèce par Francesco Piranesi, d'après les dessins de son père Giovanni-Battista, des caricatures en lithographie de Gavarni et de Daumier, une jolie vue de Bourges sur acier, par Rouargue, le vieux Moulins gravé à l'eau-forte par Queyroy, les bois de L'Illustration.

Cambrai (Nord)

Inauguration des nouvelles installations de la Bibliothèque municipale de Cambrai. - Le 25 janvier 1975 ont été inaugurées sous la présidence de M. Raymond Germaire, conseiller général du Nord, les nouvelles installations de la Bibliothèque municipale de Cambrai. M. l'Inspecteur général Bleton représentait M. le Secrétaire d'État aux Universités et M. le Directeur des bibliothèques et de la lecture publique. Étaient également présents à cette cérémonie M. Desgranges, sous-préfet de l'arrondissement de Cambrai, M. Legendre, député, Mgr Jenny, Archevêque de Cambrai, Mlle Garrigoux, conservateur en chef du service de la lecture publique à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, un grand nombre de personnalités locales et les conservateurs des principales bibliothèques de la région du Nord.

Les nouveaux locaux - il convient de noter qu'il s'agit d'un agrandissement et non d'une nouvelle bibliothèque - comprennent une salle de lecture, d'audition, de vision et de prêt d'environ 700 m2, une galerie d'exposition attenante, l'ensemble en rez-de-chaussée et, en sous-sol, une salle de 300 places environ, permettant l'organisation de représentations théâtrales et cinématographiques pour films de 35 et 16 mm, de conférences et de concerts. En outre, la transformation d'une partie des magasins à livres a permis la création d'une salle de réunion de 50 places, d'une salle pour le personnel, d'un laboratoire photo et offset, d'une salle de traitement des livres.

L'accueil du public a été très chaleureux et on a pu noter dès le premier mois un doublement de la fréquentation journalière.

Châlons-sur-Marne (Marne)

Publication. - La Bibliothèque municipale de Châlons-sur-Marne a publié un petit guide à l'intention de ses jeunes lecteurs. De brèves explications ponctuées d'illustrations renseignent sur les heures d'ouverture, les conditions d'inscription, les modalités du prêt à domicile, les différents fonds de la section et leur mode de classement, l'utilisation des fichiers, les activités de la bibliothèque (heure du conte et exposition).

Chateaubriant (Loire-Atlantique)

Ouverture d'une succursale de la bibliothèque municipale. - Le 14 janvier 1975, la Bibliothèque municipale de Châteaubriant a ouvert une succursale à la Ville-aux-Roses. Ce nouveau quartier regroupe à l'ouest de la ville plus de 4000 habitants et comporte un CES, une école maternelle et des classes primaires. La ville de Châteaubriant, dans le cadre de sa politique de développement de la lecture publique, a donc décidé l'implantation d'une succursale afin de mieux répondre aux désirs des lecteurs connus ou potentiels. La Direction des bibliothèques et de la lecture publique a accordé une subvention pour l'installation. Le local est loué à une société HLM; il est situé au rez-de-chaussée d'un immeuble collectif avec entrée sur deux rues. Il a été aménagé d'une façon simple et moderne, avec sections adultes et enfants. Dans un premier temps 1 500 livres ont été mis à la disposition du public. La succursale est ouverte 10 heures par semaine. Dès les premiers jours, enfants et adultes sont venus en nombre et après un mois la bibliothèque comptait plus de 200 inscriptions.

Colmar (Haut-Rhin)

Activités de la bibliothèque municipale au cours du 2e semestre 1974.

Promenade-concert. -le Ier juin 1974, en soirée, la bibliothèque a offert son cadre à la promenade-concert organisée par l'Association du Théâtre d'Aujourd'hui. Les visiteurs qui eurent la primeur de l'exposition Expressions artistiques des jeunes 4 purent écouter la Chorale « A cœur joie » de Colmar, sous la direction de M. Hamel, et l'ensemble parisien des « Pipeaux de bambou », de Colette Bertin. A cette occasion, plusieurs beaux livres anciens ont été présentés dans des vitrines du couloir du Ier étage; ces ouvrages sont restés exposés jusqu'à la fin du mois d'août 1974.

Assemblée générale des amis de la Bibliothèque de Colmar. - Le samedi 15 juin 1974, dans le nouveau local de la bibliothèque des jeunes, s'est tenue l'assemblée générale des amis de la bibliothèque. Au cours de cette réunion, M. Gueth, secrétaire de cette association, et conservateur de la bibliothèque, a fait circuler les projets soumis au concours pour la réalisation d'un ex-libris de la bibliothèque. Il a également été procédé à un tirage au sort pour l'attribution gratuite de 5 exemplaires d'une lithographie en couleurs de Lanskoy représentant un détail d'une illustration de Cortège de Pierre Lecuire, dont les livres ont été exposés à la bibliothèque en mai 1974. Après avoir dressé le bilan de l'activité de l'année écoulée, M. Gueth a exposé, dans ses grandes lignes, le programme d'activités de la saison 1974-1975. Il a enfin présenté au public l'installation de la nouvelle bibliothèque des jeunes, qui devait s'ouvrir quelques jours plus tard, le 26 juin 1974.

Exposition : Hommage à Johnny Friedlaender et œuvres primées à la Biennale de Mulhouse. - Du 27 juillet au 25 août 1974, une double exposition de gravures a été présentée à la bibliothèque, comme suite à la première Biennale européenne de la gravure organisée à Mulhouse en juin-juillet 1974. On pouvait y voir d'une part un hommage à Friedlaender, invité hors concours de la Biennale, et d'autre part, des œuvres des 7 artistes primés à Mulhouse.

Exposition photographique du Photo-club du Centre socio-culturel Europe. - Du 4 au 16 novembre 1974, une centaine de photographies réalisées par plusieurs membres du photo-club du Centre socio-culturel Europe ont été exposées à la bibliothèque. Un jury composé de 6 spécialistes colmariens a sélectionné 4 épreuves au cours d'une visite effectuée le vendredi 6 novembre.

Exposition : Livres rares et reliures précieuses du XPIIIe siècle. - Le 23 novembre 1974, le Directeur des bibliothèques et de la lecture publique, venu à Colmar inaugurer la nouvelle bibliothèque des jeunes, a présidé dans la même matinée à l'inauguration d'une exposition consacrée à la splendeur du livre du XVIIIe siècle. Les livres présentés provenaient tous d'une collection réunie par un Colmarien, Eugène Kuhlmann (1875-1943) et léguée à la ville en 1956 par sa nièce et héritière, Mme Bourcart-Stoecklin. Dans la grande tradition du mécénat d'autrefois, Mme Bourcart voulait par ce geste éviter la dispersion d'un ensemble bibliophilique exceptionnel et marquer son attachement à sa ville natale. Mme Bourcart s'était cependant réservé l'usage d'une trentaine de titres, parmi les plus rares et les plus beaux, en annonçant son intention de les remettre ultérieurement à la bibliothèque par don ou legs. C'est pourquoi, après le décès de la donatrice, son mari M. Bourcart, actuellement domicilié à Montpellier, mit à la disposition de la ville de Colmar en octobre 1973 le reliquat de cette précieuse collection. Le fonds Kuhlmann, resté regroupé sur les rayons, n'est pas très étendu : il compte environ 350 titres et moins de 1 ooo volumes; les livres français du XVIIIe siècle y prédominent, et s'il s'agit le plus souvent d'exemplaires précieux par l'édition (éditions originales du Candide de Voltaire et de l'Emile de Rousseau), par l'illustration (édition des Contes de La Fontaine dite des Fermiers généraux, entre autres), par la reliure et la provenance (nombreux ouvrages revêtus de maroquin aux armes de grands personnages tels que Marie Leczinska, la Du Barry, Choiseul, Maupeau, Mme Adélaïde, Lucien Bonaparte, etc...). Dans son discours, M. Gueth a souligné l'enrichissement exceptionnel que cette collection a représenté pour la bibliothèque de Colmar dont le fonds ancien, provenant de confiscations révolutionnaires, qui comprend surtout des livres des xve et XVIe siècles, est peu représentatif de la littérature et de l'édition du XVIIIe siècle. Un public nombreux et attentif assistait à cette manifestation : outre M. Dennery, il faut citer MM. Hausherr, député et adjoint au maire de Colmar, Anciaux, secrétaire général de la Préfecture représentant M. le Préfet du Haut-Rhin, Fulgraff, attaché culturel de la préfecture, et de nombreuses personnalités.

Conférence : « Le théâtre populaire alsacien au XIXe siècle ». - Le 18 juin 1974 à la bibliothèque de Colmar M. J.-M. Gall a rendu compte des recherches qui lui ont permis de combler une lacune de notre histoire littéraire en établissant un catalogue de près de 120 pièces de théâtre publiées au siècle dernier. Le résultat de ces travaux, soutenu comme thèse en 1968 à la Faculté des lettres de Strasbourg, a fait l'objet d'une publication en 1974.

Conférence d'initiation à la bibliophilie. - Le 19 décembre 1974, devant un public venu en nombre, M. Gueth a défini les principales caractéristiques d'un livre de luxe moderne, mettant en garde les amateurs contre les publicités abusives. Illustrant son propos de quelques exemples pris dans la réserve précieuse de la bibliothèque, il a précisé quelques notions de base : qu'est-ce qu'une édition originale ? un tirage limité, un procédé d'illustration original? une justification de tirage, un livre en feuilles ? A la fin de l'exposé, l'assistance a pu poser à M. Gueth de nombreuses questions concernant notamment les ouvrages de luxe de la bibliothèque présentés sur les tables.

Assemblée générale de la Société d'histoire et d'archéologie de Colmar. - Le samedi 2I décembre, la Société d'histoire et d'archéologie de Colmar a tenu sa deuxième assemblée générale dans la salle de travail de la bibliothèque. Trois communications étaient au programme de cette manifestation : l'une sur les passages de Turenne à Colmar il y a trois cents ans, une autre sur les problèmes qui se posent pour la future restauration de l'église Saint-Mathieu (ancienne église des Franciscains), la dernière, illustrée de diapositives, sur la Chapelle, la Salle des Actes et la bibliothèque du Lycée Bartholdi de Colmar.

Inauguration de la nouvelle bibliothèque des jeunes de Colmar. - Le 23 novembre 1974, M. Dennery, directeur des bibliothèques et de la lecture publique est venu inaugurer officiellement la bibliothèque des jeunes de Colmar. La municipalité avait en effet exprimé le vœu de voir l'inauguration de ce service revêtir un éclat particulier. Dans son discours, M. Gueth a remercié le Directeur des bibliothèques et de la lecture publique du soutien constant qu'il a apporté depuis plusieurs années au développement de la lecture en France, et en particulier de la lecture des jeunes. M. Gueth a souligné la grande importance d'un service éducatif et culturel qui forme les futurs lecteurs adultes. Il a cité quelques chiffres montrant le succès que cette nouvelle bibliothèque des jeunes a rencontré depuis son ouverture le 26 juin 1974 : près de 4 ooo lecteurs inscrits, le nombre des livres empruntés à domicile s'élevant à plus de 10 000 par mois, ce qui fait de ce service la plus importante institution éducative de la ville après l'école. M. Gueth a fait un bref historique de la bibliothèque des jeunes de Colmar en rappelant qu'elle fonctionne depuis plus de vingt ans et que dès 1970 elle a été réorganisée et modernisée dans son ancien local. Le succès avait été si grand qu'il avait fallu envisager très vite une nouvelle installation. La solution a été trouvée dans la transformation d'un bâtiment situé dans l'enceinte de la Bibliothèque et longtemps utilisé comme cinéma scolaire. Le dossier établi par le service d'architecture de la ville fut approuvé par les services techniques de la Direction des bibliothèques et de la lecture fin 107I et subventionné par elle, au taux de 50 % de la dépense subventionnable, tant pour la construction que pour l'équipement mobilier, sur l'exercice budgétaire 1972. M. Gueth qui a souligné l'aide apportée par l'État aux collectivités locales en matière de construction ou de rénovation de bibliothèques, a remercié les services techniques de la ville, et les différentes entreprises qui ont assuré l'ensemble des travaux. M. Dennery, après avoir exprimé son plaisir de se retrouver à Colmar, a évoqué les efforts accrus consentis depuis quelques années en faveur de la lecture par les collectivités locales. Il a souligné de plus le dynamisme en ce domaine de Colmar en particulier, et du Haut-Rhin en général. De très nombreuses personnalités assistaient à cette inauguration : M. Rey, maire de Colmar, M. Hausherr, député et adjoint au maire, M. Anciaux, secrétaire général de la Préfecture représentant M. le Préfet du Haut-Rhin, M. Bonnichon, inspecteur d'Académie et de nombreux représentants des bibliothèques de la région. Après avoir examiné l'agencement et le mobilier du nouveau local, le public s'est rendu au Ier étage de la bibliothèque municipale pour assister à l'inauguration de l'exposition Livres rares et reliures précieuses de la collection Kuhlmann. Un vin d'honneur puis un repas officiel offerts par la municipalité ont clôturé ces manifestations.

Honfleur (Calvados).

Transfert de la bibliothèque municipale. - Après avoir été fermée au public pendant tout le mois de janvier 1975, la Bibliothèque municipale de Honfleur a réouvert ses portes le Ier février, au second étage de l'immeuble de Bouloir, ancienne résidence privée acquise par la ville.

A ce second étage desservi par un ascenseur se trouvent la grande salle de prêt, avec des rayonnages modernes, une salle de lecture indépendante avec, en libre accès, revues, journaux et usuels ainsi que le bureau du personnel. Un escalier conduit au troisième étage où sont logées les archives anciennes (antérieures à 1900) et la réserve de livres. Dans la salle de prêt un coin a été spécialement aménagé pour accueillir les jeunes. Disposant de 18 000 volumes, la Bibliothèque municipale de Honfleur est ouverte au public tous les après-midi (sauf le lundi) pour la lecture sur place et le mercredi et le samedi pour le prêt à domicile.

Menton (Alpes-Maritimes).

Exposition : Artisanat d'arts bulgares. - A l'occasion des traditionnelles fêtes du Citron, la Bibliothèque municipale de Menton et l'Association « France-Bulgarie » (représentée par son secrétaire général adjoint, M. P. Vidaud) ont organisé une exposition d'Artisanat d'arts bulgares. L'exposition rassemblait une collection très importante d'objets représentatifs de l'art populaire bulgare. Toute la galerie vitrée de la bibliothèque, située au rez-de-chaussée du Palais de l'Europe, avait été réservée pour la présentation de ces collections : fines céramiques aux teintes chaudes, objets usuels (gourdes en bois sculpté, coffrets, bonbonnières en cuivre ciselé...), groupe de poupées, véritables miniatures reproduisant les toilettes populaires, remarquables tissus brodés à la main dont le public a particulièrement apprécié l'harmonie de ligne des motifs tout comme la finesse de l'exécution. Parmi ces œuvres, deux vêtements nuptiaux retinrent plus spécialement l'attention tant par la qualité des tissus utilisés (draps épais et cossus, fines mousselines) que par les broderies polychromes qui les ornent (arabesques, volutes et soutaches pour les boléros, motifs floraux ou géométriques sur les manches arachnéennes).

Cette présentation d'objets était complétée par une collection iconographique : photos d'éléments représentatifs de l'archéologie sacrée (églises, couvents, cloîtres) ou de motifs d'architecture (moulages, sculptures sur bois) et représentation en couleurs de la « Maison de Markov - 1832 » dont la façade est toute tapissée de balcons. Une documentation (cartes, dépliants, journaux de l'Association) accompagnait cette exposition.

En complément de cette présentation qui a connu un succès certain, M. Vidaud a donné le 22 février une conférence sur la Bulgarie illustrée de diapositives.

Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Exposition sur l'Art graphique préhistorique dans les Hautes-Pyrénées. - Du 26 octobre au 19 novembre 1974 a eu lieu sous l'égide du Club bigourdan des Amis de l'Unesco, une exposition sur l'Art graphique préhistorique dans les Hautes-Pyrénées. Cette exposition, préparée par M. André Clot, préhistorien et paléontologue, réunissait des photos en noir et en couleur, des relevés grandeur nature, des peintures et gravures des différentes grottes du département, principalement Gargas et Labastide, ainsi que des moulages des objets d'art mobilier conservés dans les musées de Saint-Germain-en-Laye, de Toulouse, de Lourdes et dans les collections particulières. C'est la première fois qu'une telle documentation se trouvait réunie. Le catalogue rédigé par M. André Clot, constitue un véritable corpus de l'art préhistorique des Hautes-Pyrénées.

Exposition sur le Livre illustré et les peintres graveurs. - A la fin du mois de novembre 1974, durant deux semaines, a eu lieu à la Bibliothèque municipale de Tarbes, une exposition consacrée au Livre illustré et aux peintres graveurs. Cette exposition était organisée et commentée par M. Bressy, éditeur. Elle comportait la présentation de livres illustrés de gravures originales sur cuivre ou sur bois, ainsi que des dessins préparatoires, des planches et des épreuves correspondant aux différents états de la gravure. Une salle entière était consacrée à Decaris.

Tours (Indre-et-Loire).

Exposition Anatole France. - Anatole France est mort en 1924 à Saint-Cyr-sur-Loire, commune suburbaine faisant face à Tours au Nord de la Loire, dans son domaine de la Béchellerie qu'il habitait depuis dix ans. Les Tourangeaux avaient adopté l'écrivain comme l'un des leurs et leurs descendants ont toujours confirmé cette adoption. 1974 marquait donc le 50e anniversaire de sa mort, et en cette occasion diverses manifestations ont été organisées, notamment une exposition du 7 décembre 1974 au 4 janvier 1975 à la Bibliothèque municipale, organisée par M. et Mme Fillet.

Cette exposition, la troisième consacrée à Anatole France depuis la guerre, a permis de mesurer les enrichissements considérables du fonds local de la bibliothèque : éditions originales et illustrées, manuscrits, lettres autographes mais aussi abondante iconographie; une sorte de revue de presse sur les événements qui ont donné l'occasion à l'écrivain d'affronter directement l'actualité (affaire Boulanger, affaire Dreyfus) éclairait son activité polémique, tandis que l'ensemble de sa pensée était mis en valeur par des agrandissements photographiques de citations ponctuant l'exposition. Parmi les nombreux prêteurs qui offrirent leur concours à l'exposition, il convient de signaler M. Lucien Psichari, petit-fils d'Anatole France et toujours propriétaire de la Béchellerie qu'il a maintenue fidèlement dans l'état où elle était du vivant de l'écrivain, en faisant un musée émouvant que l'on peut visiter.

Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne).

Expérience de veillée-lecture. - La Bibliothèque municipale de Villeneuve-sur-Lot, dans le cadre d'une politique de collaboration aux activités culturelles organisées dans la Ville, a proposé le 13 février 1975 à l'occasion du concert donné par le compositeur grec Mikis Theodorakis, une veillée-lecture à propos d'un ouvrage sur la Grèce contemporaine. Le roman de Clément Lépidis Le Marin de Lesbos qui avait été choisi a été présenté au public accompagné d'un montage audio-visuel. Cette manifestation a été réalisée avec la collaboration de quelques enseignants et élèves du lycée et le concours d'animateurs du Centre culturel municipal et de la Fédération des œuvres laïques du département. La veillée s'est déroulée devant un auditoire restreint (25 personnes) qui s'est montré satisfait de cette soirée d'animation.

VIlle Nouvelle d'Evry (Essonne).

Inauguration de la Bibliothèque de l'Agora. - Le 19 mars 1975, MM. Robert Galley, ministre de l'Équipement, représentant le Premier Ministre, André Jarrot, ministre de la Qualité de la vie et Pierre Barreau, secrétaire d'État au logement ont inauguré l'Agora de la ville nouvelle d'Evry en présence de MM. Michel Boscher, député-maire d'Evry, Maurice Doublet, préfet de la région parisienne et Paul Cousseran, préfet de l'Essonne. M. Jean Bleton, inspecteur général des bibliothèques et Mlle Alice Garrigoux, conservateur en chef à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique représentaient M. le Directeur des bibliothèques.

La bibliothèque publique, qui sera présentée dans un prochain numéro du Bulletin des bibliothèques de France, est intégrée à un ensemble d'équipements sportifs (piscine, patinoire), culturels (salles de spectacle), sociaux (agence pour l'emploi, crèche, halte-garderie...) et éducatifs (centre de documentation pédagogique, centre d'information et d'orientation) groupés autour de l'Agora qui a été conçue comme le centre administratif et socio-culturel de la ville nouvelle.

D'une surface totale de 2 ooo m2, la bibliothèque comporte une salle de lecture et de prêt, une discothèque, une section pour enfants et une salle d'exposition (dans laquelle s'est tenue une exposition d'estampes impressionnistes organisée avec le concours de la Bibliothèque nationale du 19 mars au 19 avril 1975). Un garage pour bibliobus, des magasins à livres d'une capacité de 100 000 volumes permettront d'organiser la desserte des quatorze communes composant l'agglomération nouvelle d'Evry. Des emplacements ont été réservés pour une extension éventuelle de 1 ooo m2.

Paris. Bibliothèque Beaugrenelle.

L'îlot en rénovation du Front de Seine, dans le 15e arrondissement, est en train de passer de secteur d'entrepôts et d'usines au rang de quartier d'habitations et de bureaux très modernes. C'est dans cet ensemble, dans un vaste arrondissement où les centres culturels et de loisirs sont rares, que la Ville de Paris vient d'implanter la Bibliothèque Beaugrenelle, 36, rue Emeriau. Cette bibliothèque a ouvert ses portes le 2 mai 1974.

Sur une surface totale de 2 388 m2, et selon un plan rectangulaire, les différents services sont répartis sur trois niveaux : l'entrée se situe sur la dalle qui reliera ultérieurement tous les immeubles du Front de Seine, mettant les piétons à l'abri de la circulation automobile. Dans le hall, le bureau d'accueil procède aux inscriptions, renseigne sur les activités de l'établissement et les manifestations culturelles de l'arrondissement et de Paris. Là un service de billetterie propose des places au tarif « collectivités » pour des spectacles choisis de types très variés; c'est aussi le lieu d'expositions temporaires. Récemment, du 27 novembre 1974 au 16 janvier 1975 étaient présentés 100 dessins humoristiques de 22 artistes français et étrangers, sous le titre « Musique, humour, dessin », puis du 29 janvier au 8 mars, les photographies de Robert Doisneau pour Le Paris de Robert Doisneau et Max-Pol Fouchet.

Le visiteur monte ensuite vers la bibliothèque des adultes (1 135 m2 sur deux niveaux) où environ 14 000 ouvrages sont naturellement en libre accès. L'inscription et le prêt sont entièrement gratuits et chaque lecteur peut emprunter trois livres et une revue à la fois pour trois semaines. En huit mois d'existence (2 mai-31 décembre 1974) on a compté 3 275 inscrits qui ont, pendant le seul mois d'octobre, emprunté 7 637 volumes. Un fonds de textes en langues étrangères et un choix d'une soixantaine de périodiques sont également disponibles.

Aucune sélection n'a été faite pour constituer séparément une section « Adolescents »; à la charnière des âges, les enfants peuvent emprunter à la fois aux sections Adultes et Jeunesse. Un club de lecture fonctionne déjà pour les jeunes adultes qui souhaitent des conseils et demandent des activités particulières, en attendant l'essai d'un journal réalisé par eux à la bibliothèque. Les enfants disposent de plus de 8000 volumes, sur deux niveaux équivalant à 465 m2. Au 31 décembre, 1 062 jeunes étaient inscrits; un groupe d'entre eux participe avec joie aux séances du mercredi : lecture de contes suivie d'applications par le dessin et la peinture. Des auditions de musique commentées, l'association de la musique et de la peinture, des travaux manuels, des projections de diapositives, réunissent les jeunes amateurs dans un local réservé à ces activités. Parallèlement, parents et pédagogues ont à leur disposition un coin confortable entouré d'ouvrages spécialisés sur les problèmes de la psychologie et de l'éducation des enfants, recueils de jeux, etc.

Entre les deux sections consacrées à la lecture, la capacité en livres est de 60 à 70 000.

Les discothèques font de plus en plus partie intégrante des bibliothèques; celle de Beaugrenelle met déjà 4 800 disques à la disposition de ses adhérents (cotisation 5 F par an, 1 F par disque emprunté et par semaine). Elle a rencontré un succès tel que 6 395 prêts ont été effectués pendant le seul mois de novembre. Par suite de la fermeture de la Discothèque de la Ville de Paris, rue François-Miron, qui était le principal centre de prêt, Beaugrenelle est actuellement la discothèque ayant le plus fort volume d'échanges. Son fonds de musique de jazz a été augmenté d'une partie de la collection de la Discothèque de la Ville de Paris. Une cabine d'écoute et un auditorium complètent l'équipement (discothèque et auditorium = 270 m2).

L'auditorium de 100 places a abrité jusqu'à présent deux expositions importantes : l'une consacrée au dessinateur humoristique Hoffnung et l'autre à Gustave Eiffel. Puis revenant sur son premier thème, à l'occasion de l'exposition de dessins présentée dans le hall-galerie, ce local a accueilli le 21 décembre l'écrivain et critique d'art Michel Ragon qui a tracé l'historique du dessin d'humour et a répondu, en compagnie de quelques-uns des exposants, aux questions du public. La prochaine étape sera la mise en route du ciné-club.

En ce qui concerne les services intérieurs, ils couvrent 220 m2. 22 personnes font fonctionner l'ensemble : 3 conservateurs, 1 responsable de la programmation, 6 bibliothécaires-adjoints, II adjoints administratifs des bibliothèques, 1 dactylographe.

L'établissement est ouvert aux habitants du 15e mais aussi à ceux des autres arrondissements et de la banlieue; les horaires ont été fixés pour en faciliter l'accès aux employés des nombreux bureaux implantés dans le quartier (mardi, jeudi, vendredi : 12 h 30-19 h 30; mercredi, samedi : 10 h-19 h 30), l'expérience indiquera s'il y a lieu de les modifier.

Quant au cadre, on peut dire que la clarté et l'espace, les couleurs discrètes des murs crépis et de la moquette (blanc / moutarde), la sobriété du mobilier, plaisent d'emblée au visiteur. De grands bacs de plantes vertes font partie de la décoration au même titre que les gravures modernes très colorées mises en dépôt par le Service des musées de la Ville.

Peu de mois après l'ouverture, l'équipe de Beaugrenelle vérifie la portée des efforts de la Ville de Paris qui, coup sur coup, vient de créer ou va créer plusieurs bibliothèques-discothèques dans la capitale. Et pour que les liens soient plus nombreux avec sa clientèle, une association des Amis de la Bibliothèque Beaugrenelle a été créée  5 dont le but est de favoriser les activités d'animation des divers secteurs et d'offrir à ses membres des services supplémentaires.

Notice technique

Adresse : Bibliothèque Beaugrenelle, 36 rue Emeriau 75015 Paris.

Téléphone : 577.63.40.

Architectes : MM. M. Proux, J.-C. Jallat et Orth, 10 rue du Dr Finley, 75015 Paris.

Plan : rectangulaire.

Surface : 2 380 m2.

Services publics : 1 870 m2.
- Bibliothèque des adultes : 1 135 m2.
- Discothèque et auditorium : 270 m2.
- Bibliothèque de la jeunesse : 465 m2.

Services intérieurs : 220 m2.

Entrées, circulations, sanitaires : 290 m2.

Capacité en livres : 60 à 70 000.

Capacité en disques : 5 000

Ameublement :
- rayonnages menuisés, banques de prêt, placards, banquette cabine d'écoute, portes coupe-feu : Chaput.
- bacs à disques, sièges, gradins auditorium : Sidaf.
- fichiers, vitrines, chariots, présentoirs, rayonnages métalliques : Reska.
- bureaux, tables (adultes) : Knoll international.
- Chaises, tabourets, tables (jeunesse) : Steph Simon.
- tables, sièges : Airborne;
- fichiers : Borgeaud;
- sièges auditorium, sérigraphie : Mobilier international;
- mobilier de la discothèque : Strafor.
- matériel pour exposition, information : Expovit.

Équipement audio-visuel :
- platines, pré-amplificateur, tuner, magnétophone, deux enceintes microphones : Société Illel;
- projecteur cinématographique 16 mm : Bell et Howell;
- caroussel Kodak;

  1.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique par les responsables des différents établissements.
  2.  (retour)↑  Les informations figurant dans la partie « Chronique » constituent les textes, ou ont été établies sur la base de renseignements ou de documents, transmis à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique par les responsables des différents établissements.
  3.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LA RÉUNION. Saint-Denis - Bourbon littéraire / Jean-Claude Roda. - Saint-Denis : Bibliothèque universitaire de la Réunion, 1974. - 74-VII p.; 30 cm.
  4.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE ET UNIVERSITAIRE DE CLERMONT-FERRAND. - Guide du lecteur / Bibliothèque municipale et universitaire de Clermont-Ferrand. - 2e éd. revue et corrigée. - Clermont-Ferrand : 1975. - 8 p.; 2I cm.
  5.  (retour)↑  Voir « Bull. Bibl. France », vol. 19. n° 8, août 1974, p. 422-423.
  6.  (retour)↑  Voir « Bull. Bibl. France », vol. 20, n° 2, février 1975, p. 65.