entête
entête

Colloque sur les bibliothèques universitaires, le 7-8 avril 1975 à Gif-sur-Yvette

Les 7 et 8 avril 1975, les directeurs de bibliothèques universitaires, les conservateurs en chef de bibliothèques parisiennes, quelques conservateurs chargés de section et certains présidents de conseil de bibliothèques universitaires ont étudié avec la Direction des bibliothèques et de la lecture publique les problèmes posés aux bibliothèques universitaires à l'intérieur et à l'extérieur de l'Université. La Conférence des présidents d'Université fut également associée à ces travaux.

C'est le Centre de Gif-sur-Yvette, mis à la disposition du Secrétaire d'État aux Universités par le CNRS, qui devait recevoir les participants à ce colloque dont l'organisation a été assurée par la section des bibliothèques d'étude et de recherche de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique.

Accueilli par M. Dennery, Directeur des bibliothèques et de la lecture publique, M. Soisson, Secrétaire d'État aux Universités, devait ouvrir les travaux de ce colloque en mettant l'accent sur l'esprit de concertation qui devait animer cette rencontre dont l'idée avait été présentée par les bureaux de l'Amicale des directeurs de bibliothèques universitaires et l'Association des présidents de conseil de ces bibliothèques. Un tel colloque aura désormais un rythme annuel.

A la séance d'ouverture, deux rapports furent entendus : celui de M. Lefebvre,. président du Conseil de la Bibliothèque interuniversitaire de Grenoble, sur les insuffisances quantitatives et qualitatives du système documentaire actuel et celui de M. Sansen, secrétaire général de l'Amicale des directeurs de bibliothèques universitaires, qui dressa un panorama de la situation actuelle, souligna le rôle des institutions en place et présenta les thèmes des travaux inscrits à l'ordre du jour du colloque : coordination des achats et catalogues collectifs, restructuration des services documentaires, fonction régionale des bibliothèques universitaires et participation des bibliothèques universitaires au réseau documentaire national.

Les participants, répartis en quatre commissions, ont échangé pendant une journée entière idées, propositions, suggestions sur ces différents thèmes. La synthèse des travaux des commissions, présentée en séance plénière, donna lieu à un débat qui prit fin par l'allocution de M. le Secrétaire d'État aux Universités qui fixa deux objectifs aux bibliothèques universitaires : rationalisation de leur gestion et ouverture vers l'extérieur. Il a annoncé plusieurs décisions concrètes qui inaugurent un mouvement de réorganisation : recensement des bibliothèques existant dans les universités, coordination des achats, catalogues collectifs, regroupement des dépenses de documentation en annexe des comptes de chaque université. Ces mesures seront assorties d'incitations financières et de créations de postes.

Enfin, M. Soisson a chargé la Direction des bibliothèques et de la lecture publique de lui proposer les mesures à prendre pour mettre en œuvre les propositions dégagées au cours du colloque. Il lui a également demandé d'étudier les perspectives d'un réseau documentaire entre les bibliothèques.

A ce souci de rationalisation de la gestion, M. Soisson devait ajouter celui d'une plus large ouverture des bibliothèques universitaires au monde extérieur et d'une insertion plus grandes dans les réseaux documentaires.

Toutes ces actions s'inscrivent dans un programme de politique générale de promotion des bibliothèques dont les grandes lignes seront prochainement présentées au Gouvernement.