entête
entête

Un nouveau système de détection des vols dans les bibliothèques : le TATTLE TAPE 3 M

Paule Dumaître

Le vol est l'un des soucis majeurs des bibliothèques pratiquant le libre accès. Parmi celles-ci, la Bibliothèque des Saints-Pères, 45, rue des Saints-Pères, Paris VIe, annexe de la Bibliothèque de l'Ancienne Faculté de Médecine de Paris, réservée en principe au Ier cycle et fréquentée en fait par plus de 7 000 étudiants, se signale par les hémorragies particulièrement importantes de son fonds, hémorragies qui durent depuis plusieurs années et se chiffrent à environ trois millions d'anciens francs par an. Cette situation a amené la Direction des bibliothèques et de la lecture publique à expérimenter à la Bibliothèque des Saints-Pères un nouveau système non encore répandu en France mais ayant plusieurs années de références aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Ce système « Tattle Tape », littéralement « ruban bavard », commence à être connu en France sous le nom de « Book Detection System ». Il consiste à détecter des ouvrages antérieurement équipés d'une bande auto-adhésive. Le fonctionnement du système repose sur un principe électro-magnétique. Un ruban métallique de détection très mince (strip), dissimulé dans un livre ou une revue, émet un signal électrique à basse fréquence lorsqu'il est en présence d'un champ électro-magnétique alternatif. Si les ouvrages équipés n'ont pas été préalablement désensibilisés, ce qui est le cas lorsqu'un lecteur « emprunte » un ouvrage sans autorisation, le signal déclenche un léger carillon et verrouille le portillon de sortie.

Le système ne s'active qu'en présence de ces rubans (18 cm de long sur o,6 cm de large et o,oz d'épaisseur, adhésifs selon leur usage soit sur une face soit sur les deux faces) qui se présentent sous deux formes :
- Type SS, bandes qui sont sensibles en permanence (donc à utiliser dans les bibliothèques uniquement de consultation).
- Type DS, bandes qui peuvent être sensibilisées ou désensibilisées (à utiliser dans les bibliothèques qui sont à la fois de consultation et de prêt) grâce aux unités de sensibilisation ou de désensibilisation.

Ces rubans peuvent être insérés suivant les ouvrages soit dans le dos du livre s'il s'agit d'un ouvrage relié, soit dans le fond de deux pages vis-à-vis s'il s'agit d'un ouvrage broché. Ils sont complètement invisibles dans le premier cas, difficiles à détecter dans le second, ce qui est l'immense avantage du système, et, contrairement à ce qu'on pourrait croire, lé prix par volume est très bas et l'équipement rapidement réalisé : ainsi, aux Saints-Pères, il a suffi de six personnes travaillant pendant deux jours pour équiper environ 10 ooo ouvrages. Le système Tattle Tape 3 M se différencie des autres systèmes déjà employés en ce qu'il utilise des rubans au lieu de plaquettes métalliques plus faciles à repérer pour des emprunteurs peu scrupuleux.

Voici, selon Mlle Criquebec, conservateur responsable de la Bibliothèque des Saints-Pères, comment fonctionne ce système dans cette bibliothèque à la fois de consultation et de prêt et par conséquent comportant des ouvrages équipés soit de bandes de type SS, soit de bandes de type DS. Le lecteur qui désire sortir un ouvrage doit d'abord passer à la banque de prêt pour le faire désensibiliser. L'opération est très simple : il suffit de poser le livre sur l'unité de désensibilisation, bloc de la taille d'une petite photocopieuse. Le lecteur pour quitter la salle passe ensuite obligatoirement par le couloir aménagé entre l'unité d'émission du champ magnétique et son poste de détection. Ces deux éléments reposent sur une plaque en aluminium recouverte d'une moquette : si le lecteur porte un livre non désensibilisé, c'est-à-dire un livre pris sans autorisation, il entre en contact avec cette plaque et, coupant le faisceau du poste de détection, déclenche simultanément le carillon et le verrouillage de la porte. Le même système est complété par un tableau de contrôle avec alarme lumineuse, tableau pourvu d'un compteur qui permet de noter le nombre de passages dans une journée et est très utile pour les statistiques. Signalons aussi que pour éviter les erreurs les bandes émettent une fréquence calculée pour ne pas être celle d'objets usuels dont les étudiants risqueraient d'être porteurs, ceci réduisant au maximum les fausses alarmes. Quand l'ouvrage revient du prêt, il passe de la même façon dans une autre unité, dite de sensibilisation, placée également à la banque de prêt.

Les utilisateurs qui ont employé précédemment le système estiment que le Tattle Tape 3 M réduit les vols de 90 à 95 %. Nous ne pouvons juger que d'après les résultats obtenus jusqu'à ce jour à la Bibliothèque des Saints-Pères. Depuis le 5 décembre, date où le système a commencé à fonctionner, la bibliothèque a « récupéré » en moyenne un ouvrage par jour. Il semble d'ailleurs que ce système soit plus encore un système de dissuasion car selon les statistiques établies d'après les vols des années précédentes, cinq autres ouvrages par jour auraient suivi le même chemin s'il n'avait pas été installé. Bien sûr, il faudrait attendre plusieurs mois pour juger de l'efficacité réelle du système mais il semble bien dès à présent que cette solution nouvelle soit celle de l'avenir.