entête
entête

Le numéro international normalisé des publications en série (ISSN)

Marie-Louise Bossuat

Christine Girard

En créant l'Unisist en 1969, l'Unesco et le C.I.U.S. (Conseil international des unions scientifiques) avaient pour but essentiel de réaliser un système mondial d'information scientifique. Dans cette optique, le Groupe de travail sur les descriptions bibliographiques avait été chargé d'étudier les conditions d'établissement d'un registre mondial de publications en série 1. Ainsi est né le Système international de données sur les publications en série ISDS (International Serials Data System). Son but était de créer une banque de données lisibles en machine et comportant toutes les informations nécessaires à l'identification des publications en série. Pour cela une organisation à deux niveaux a été mise en place.

I° Un Centre international d'enregistrement des publications en série (C.I.E.P.S.), créé à Paris par contrat entre le gouvernement français et l'Unesco. Il est responsable de la création et de la maintenance d'un fichier internationa, de publications en série sur support informatique et de la diffusion des informations enregistrées.

2° Des centres nationaux qui enregistrent les publications en série éditées sur leur territoire et transmettent ces enregistrements au C.I.E.P.S.

C'est dans ce cadre que s'inscrit l'ISSN 2 (International Standard Serials Number), Numéro normalisé international des publications en série mis au point par l'Organisation internationale de normalisation (ISO : International Standard Organisation) qui identifie le titre de toute publication en série éditée.

Que doit apporter l'ISSN?

Il a été conçu pour répondre aux besoins de différentes catégories d'usagers : bibliothèques, centres d'informations bibliographiques, libraires, éditeurs, agences d'abonnement, etc... La nécessité d'un code numérique simple, sans ambiguïté, permettant de retrouver facilement n'importe quelle publication est ressentie par tous les professionnels qui doivent faire face à une production de plus en plus importante.

L'ISSN doit permettre d'apporter une solution aux problèmes qui naissent constamment des différentes méthodes d'identification adoptées par chacun. Il supprime les barrières de langue. Il est indispensable dès que l'on envisage l'emploi de l'ordinateur à quelque niveau que ce soit. Au moment où se développent les entreprises d'automatisation des maisons d'édition ou des bibliothèques, il était urgent d'éviter la multiplication de numéros d'identification différents.

Pour les bibliothèques, son utilité est évidente dans tous les services. Il apporte la rapidité souhaitée dans les opérations de prêt et s'intègre dans les expériences de prêt automatisé déjà effectuées. Il supprime tout risque d'ambiguïté dans les demandes de prêts inter-bibliothèques et internationales comme dans les échanges entre bibliothèques. L'ISSN doit également servir de base à la constitution de catalogues collectifs. Dans tous les cas, il doit permettre de communiquer sans se heurter aux différentes vedettes adoptées pour une même publication.

Caractères de l'ISSN.

L'ISSN est un code normalisé numérique de 8 chiffres en 2 groupes de 4 séparés par un tiret. Le chiffre de contrôle qui apparaît toujours à droite en dernière position, présente la même structure que celui de l'International Standard Book Number (ISBN). On le calcule sur le module II avec les pondérants 8-2 et on inscrit X quand le résultat est 10.

L'ISSN a été conçu de manière à être compatible avec l'ISBN. Il doit aussi permettre l'addition de codes annexes pour l'identification d'autres manières par exemple en relation avec la gestion des publications en série. Il doit pouvoir s'appliquer à la totalité des publications en série, rétrospectives, courantes et à paraître dans un avenir prévisible. Il est associé de manière indissoluble à ce titre établi sous une forme normalisée appelée « titre-clé ». A chaque ISSN, correspond un « titre-clé » invariable. Lorsqu'une publication change de titre, il est donc nécessaire de lui attribuer un nouveau titre-clé et un nouvel ISSN.

A quelles publications s'applique l'ISSN?

Reçoivent un ISSN :
- Chaque titre de publication en série.
- Tout supplément régulier d'une publication en série.
- Toute collection de monographies.
- Toute publication en série encartée dans une autre publication en série si elle peut être achetée séparément.
- Toute édition en fac-similé ou reprint d'une publication en série.
- Toute édition sur un support particulier (ex : microfilm) d'une publication en série.

Rôle du Centre international d'enregistrement des publications en série.

Le C.I.E.P.S. est responsable de la création et de la mise à jour du fichier international des publications en série sur support informatique qu'il alimente grâce aux enregistrements transmis par les centres nationaux. Tous les deux ans il publie un registre international de publications en série dans l'ordre des ISSN avec un index alphabétique de titres. Il attribue des tranches de 5000 ISSN aux centres nationaux. Cette limitation a été instaurée de manière à simplifier le travail de vérification et de correction qu'effectue le Centre international au moment d'intégrer les nouvelles notices avec ISSN de chaque centre dans le fichier international.

Rôle des centres nationaux.

Les centres nationaux qui enregistrent toutes les publications en série paraissant dans leur pays, attribuent à chaque titre un ISSN pris dans la tranche fournie par le Centre international. Le Centre national fait suivant ses besoins les demandes nécessaires de tranches de chiffres au C.I.E.P.S. Il lui rend compte de ses opérations et lui transmet les notices accompagnées des ISSN.

Le Centre national a la responsabilité du choix du « titre-clé » de chaque nouvelle publication. Or on sait que la Commission des publications en série de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires (FIAB) a mis au point une description 3 internationale normalisée des publications en série ISBD(S). Les deux projets ISDS et ISBD(S) s'étant développés simultanément, on a fait en sorte de rendre similaires le titre-clé et le titre distinctif de la notice ISBD(S).

Il fallait éviter le double catalogage : l'un pour la bibliographie nationale ISBD(S), l'autre pour les éléments d'identification à transmettre au C.I.E.P.S. Le Centre national doit pouvoir utiliser la notice préparée par l'organisme responsable de la bibliographie nationale pour en extraire le titre-clé et attribuer l'ISSN. Dans la plupart des cas, le titre-clé est le titre distinctif de l'ISBD(S). Toutefois, quand les notices bibliographiques de plusieurs publications portent le même titre, on différencie « les titres-clé » respectifs en ajoutant les éléments de lieu et date d'édition qui se trouvent dans la notice ISBD(S).

Quand il s'agit d'établir les limites d'attribution de l'ISSN et de l'ISBN, le Centre national est seul compétent. Certaines publications portent à la fois un ISBN et un ISSN. C'est le cas, par exemple, d'un volume d'une collection de monographies qui porte l'ISBN qui lui a été attribué en tant que livre et l'ISSN de la collection dont il fait partie. Les deux numéros figurent alors ensemble sur la publication. De même un numéro spécial de périodique constituant un livre porte un ISBN, en même temps que l'ISSN du périodique auquel il appartient.

Enfin, le Centre national est responsable des changements de titre-clé. Une étroite collaboration entre les éditeurs et le Centre doit permettre de limiter en partie ces modifications, de les prévoir, de prendre une décision dans les cas litigieux. Mettre tout en œuvre pour établir des relations suivies et fructueuses avec les éditeurs, apparaît comme une des tâches essentielles du Centre national.

Rôle des éditeurs.

Les éditeurs ont un rôle irremplaçable et le fonctionnement du système n'est pas concevable sans leur coopération. Il leur incombe d'imprimer l'ISSN sur tous les fascicules en haut et à droite de la couverture en deux groupes de 4 chiffres séparés par un tiret et précédés du sigle ISSN. Ils doivent inscrire l'ISSN en référence dans tous leurs catalogues, prospectus et correspondance. Ils peuvent aussi dans certains cas signaler au Centre national titres nouveaux et changements de titre à l'avance, et coopérer avec lui pour obtenir des modifications moins fréquentes et une certaine normalisation des publications en série.

L'ISSN en France et le Centre national français.

Le Centre national français d'enregistrement des publications en série (C.N.E.P.S.) créé au Département des périodiques de la Bibliothèque nationale est chargé de la mise en place du système ISDS. Il travaille en étroite collaboration avec le Service de la Bibliographie de la France, Supplément A, qui établit les notices des publications en série selon les règles ISBD(S). Il s'attache aussi à établir des liens réguliers avec le C.I.E.P.S. facilités par la proximité des deux établissements.

A partir du Ier janvier 1975, l'ISSN figurera dans les notices de la Bibliographie de la France, Supplément A (Publications en série) pour les nouveaux titres et les anciens titres mentionnés dans les changements de titres.

Dans une seconde étape, le C.N.E.P.S. envisage d'attribuer un ISSN rétrospectivement à tous les titres des publications en série françaises en cours ou ayant cessé de paraître. Certaines de ces publications ont déjà reçu un ISSN parce qu'elles figuraient dans les catalogues de l'éditeur américain Bowker (New Serials Titles 1950-1970 4, Bowker Serials Bibliography 5). Dans ce cas, les ISSN déjà attribués seront vérifiés par le C.N.E.P.S. Certains figurent déjà sur des publications françaises comme le « Bulletin des bibliothèques de France » ISSN : 0006-2006.

Situation actuelle.

Actuellement le système ISSN commence à fonctionner. Le C.I.E.P.S. a constitué un fichier de base en fusionnant des listes de périodiques lisibles en machine déjà existantes. Il doit pouvoir rendre disponible en janvier 1975 une bande de 30 000 titres scientifiques et techniques avec les ISSN correspondants. En septembre, le Bulletin bimestriel du C.I.E.P.S. 6 a annoncé les nouveaux ISSN attribués.

Vingt-et-un centres nationaux ont été créés. Seuls quelques-uns sont actuellements opérationnels car la mise en place de l'ISSN nécessite la possibilité d'automatiser rapidement la gestion.

Dans un premier temps, l'attribution des ISSN faite manuellement, comme au C.N.E.P.S., doit rendre de nombreux services à tous les professionnels et utilisateurs des publications en série. Ensuite l'automatisation doit lui apporter la possibilité de traiter non seulement les publications nouvelles mais aussi d'entreprendre le traitement systématique des publications anciennes.

  1.  (retour)↑  Il n'est sans doute pas inutile de rappeler ce que recouvre le terme : « publication en série ». Ce sont les revues, journaux, les publications annuelles ou à périodicité plus espacée les comptes rendus, mémoires et rapports d'institutions privées ou publiques et de congrès, les collections de monographies.
  2.  (retour)↑  Voir la Norme internationale ISO 3297.
  3.  (retour)↑  Texte français, in Bull. Bibl. France, vol. 19, n° 3, mars 1974, p. 99 à 146.
  4.  (retour)↑  New Serials Titles: a Union list of serials commencing publication after December 3I, 1949 : 1950-1970 cumulative. - New York : Bowker, 1973. - 4 vol.
  5.  (retour)↑  Bowker Serials bibliography :
    - Ulrich's International Periodicals Directory: a classified guide to current periodicals, foreign and domestic. - 5th ed. 1973-1974. - New York; London : R. R. Bowker Co., A Xerox education Co., 1973. - XI-2706 p.; 28 cm.
    ISBN 0-8353-0650-5
    - Iregular Serials and Annuals : an international directory: a classified guide to current foreign and domestic serials excepting periodicals issued more frequently than once a year. - 2nd ed. / by Emery Koltay. - New York ; London : Bowker,
    1972. - 672 p.; 29 cm.
  6.  (retour)↑  Voir : Bull. Bibl. France, vol. 19, n° 11, novembre 1974, p. 541.