entête
entête

La Bibliothèque de l'Université de Paris-Nord

Section droit et sciences économiques, lettres et sciences humaines de Villetaneuse

Françoise Duplessy

La création de centres universitaires dans la périphérie Nord de Paris fut envisagée dès les années 1960, d'une part pour remédier à la pauvreté des équipements universitaires dans une région fortement urbanisée et dont l'accroissement démographique est très important, d'autre part pour mieux équilibrer la population universitaire de la région parisienne. Des études menées dans le cadre du Schéma directeur d'aménagement de la région parisienne se matérialisèrent après 1968, en particulier par la décision d'implanter rapidement à Villetaneuse un complexe universitaire de taille raisonnable, susceptible d'accueillir 10 ooo à 15 000 étudiants. Cet ensemble devait s'insérer naturellement dans le développement de la région. Ainsi, dès l'origine, la réalisation de l'Université fut conçue par les architectes, M. Fainsilber et Mme Anspach, dans le cadre beaucoup plus vaste de la rénovation de la commune de Villetaneuse, de façon à incorporer l'Université dans la cité nouvelle et à éviter l'afllux des étudiants de la région Nord vers les universités du centre de Paris.

La première étape de cette réalisation fut la construction du Centre littéraire et juridique, prévu pour recevoir environ 5 000 étudiants. Un premier bâtiment, terminé en octobre 1970, permit d'assurer la rentrée universitaire au mois de décembre et d'accueillir 1 500 étudiants de première année de Droit, Sciences économiques, Lettres et sciences humaines. Trois salles de cours y avaient été aménagées de façon que puissent fonctionner une salle de lecture et un service de prêt provisoires. L'ensemble des bâtiments fut terminé dans les délais prévus entre.octobre et décembre 197I. La Bibliothèque, livrée fin décembre, fut ouverte au public au mois de janvier 1972.

Architecture et décoration

La coopération étroite entre l'architecte chargé de la Bibliothèque, M. Fainsilber, M. Bleton, de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, et M. Raux, conservateur en chef, alors chargé de l'administration des bibliothèques universitaires de Paris, a permis de concilier une organisation interne fonctionnelle et une architecture originale. Pour éviter la monotonie de grandes salles de lecture et favoriser l'éclairement naturel, l'architecte a fractionné les volumes par l'emploi de mezzanines créant des différences de hauteurs sous plafond dans une même salle et par des différences de niveau de plancher. Il a de plus utilisé systématiquement les parois vitrées pour séparer les diverses salles de lecture et encadrer l'escalier central, coupant ainsi les surfaces et modifiant les perspectives par des jeux de reflet.

La décoration intérieure est une harmonie de noir et blanc : murs blancs, encadrements de fenêtres noirs, portes pleines en bois noir découpées dans les cloisons vitrées; revêtements de sol gris foncé. Les rayonnages normalisés et les tables ont été teintés spécialement en blanc. Un modèle de fichier noir et blanc a été choisi. La plus grande partie des chaises sont blanches, une centaine sont noires. Le mobilier des services intérieurs est également noir et blanc. Les piliers qui soutiennent les salles en mezzanine, l'escalier central et les banques de prêt sont en béton brut. Quelques murs polychromes orange, vert, violet, et des chauffeuses orange mettent des taches violentes de couleur.

Située en face des bâtiments d'enseignement et des amphithéâtres, la bibliothèque ouvre sur une large voie piétonnière, futur axe principal d'accès à la ville. C'est un bâtiment construit sur trois niveaux qui offrent 5 000 m2 de surface utile répartis en :
- 2 507 m2 de services publics,
- 407 m2 de services intérieurs,
- 507 m2 de magasins,
- un appartement pour le gardien, des circulations et des locaux techniques.

Services publics

- Rez-de-chaussée

Ce niveau comprend d'une part les services d'accueil et d'orientation des étudiants, d'autre part les salles de lecture et les collections destinées aux étudiants de premier cycle et première partie de deuxième cycle.

Les lecteurs entrent à la bibliothèque par un sas vitré, où sont installées quelques tables basses entourées de chauffeuses. Puis ils passent devant le bureau de contrôle et traversent le coin « détente-fumoir » pour accéder soit à la salle des catalogues, soit à la principale salle de lecture de la bibliothèque, soit encore à l'escalier central qui mène aux étages supérieurs.

La salle des catalogues contient les répertoires bibliographiques généraux. Nous n'avons pu acheter le matériel nécessaire à la reprographie des fiches qu'après un an de fonctionnement. Aussi, nos seuls fichiers sont-ils à l'heure actuelle le fichier auteurs et le fichier de périodiques. Nous espérons disposer pour la rentrée prochaine d'un fichier systématique, accompagné d'un index alphabétique.

La salle de lecture dessine un « L » autour d'un jardin clos de 374 m2. Elle est constituée de trois espaces réservés aux usuels. A l'entrée, un premier espace prolonge le coin détente avec quelques tables basses et des présentoirs où sont exposés les derniers numéros des périodiques de culture générale. A droite, une grande salle, coupée par des rayonnages en épi, est consacrée aux usuels de lettres. A gauche et en contrebas, la salle des usuels de droit, plus petite, est équipée de rayonnages muraux et de tables carrées. L'ensemble de cette salle a une capacité d'accueil de 160 places; elle peut contenir 10 000 volumes en libre-accès. Un photocopieur à monnayeur est à la disposition des lecteurs.

La classification utilisée est la classification décimale universelle pour les ouvrages de lettres et sciences humaines, tandis que nous avons établi une classification alphanumérique à partir de la C.D.U et compatible avec elle, à la Bibliothèque de l'Université de Paris X pour les ouvrages de droit et de sciences économiques.

Une seconde salle, contigüe à la salle des usuels de droit, et séparée d'elle par une cloison vitrée, contient l'ensemble du fonds destiné aux étudiants de premier cycle et de licence. Cette salle constitue un magasin en libre-accès, à forte densité de rayonnages. Quelques tables permettent toutefois d'y travailler. Les ouvrages classés dans cette salle sont des exemplaires réservés à la consultation sur place. Ils sont en libre accès et peuvent être emportés par les étudiants dans les différentes salles de lecture. Ce « magasin » communique par un escalier intérieur avec une salle en mezzanine située au premier étage. Cet ensemble, dont la capacité totale de stockage est de 40 ooo volumes, est séparé des salles voisines par des parois vitrées et peut être isolé. Pour avoir constaté de nombreuses disparitions dans les ouvrages en libre-accès, nous envisageons de ne les communiquer que sur bulletin pour la consultation sur place.

Entre la salle d'usuels de lettres et les services intérieurs, un magasin clos, d'une capacité de 35 ooo volumes, complète l'équipement du rez-de-chaussée. Un monte-charge et un monte-livre en partent pour desservir les étages supérieurs. Ce magasin est actuellement peu utilisé, l'ensemble des ouvrages étant en libre-accès.

- Premier étage

Nous trouvons à ce niveau, outre la petite salle qui prolonge le magasin en libre-accès du rez-de-chaussée, le service de prêt à domicile, la salle des périodiques et un magasin clos d'une capacité de 16 ooo volumes.

Les ouvrages du prêt se trouvent en libre-accès dans une salle de lecture qui donne en mezzanine au-dessus de la salle d'usuels de lettres du rez-de-chaussée. Des tables permettent de consulter ces exemplaires.

La salle des périodiques peut accueillir 40 personnes. Elle est équipée de présentoirs où sont exposés les derniers numéros des périodiques reçus. Nous avons dû, après un an de fonctionnement, retirer les numéros antérieurs du libre-accès, les disparitions s'étant révélées trop nombreuses. Ces numéros ont donc été classés dans le magasin du même étage. Ils sont maintenant communiqués sur bulletin à la banque de prêt, où s'effectuent également les opérations d'enregistrement des prêts à domicile.

- Deuxième étage

Ce niveau, qui doit abriter les collections destinées aux étudiants de maîtrise et de troisième cycle et aux chercheurs, comprend quelques petites salles pour le travail en groupe et deux salles de lecture. Une grande salle donne sur une terrasse située au-dessus du jardin. Coupée par des rayonnages en épi, elle peut accueillir 120 lecteurs. Elle offre une capacité de stockage de 10 ooo volumes, et se prolonge, au-delà de la banque de prêt, par un magasin en libre-accès. Une salle plus petite, orientée Sud-Est, est équipée d'une quinzaine de tables et de 28 carrels. Cette salle, très calme, est appréciée par les lecteurs.

L'évolution des enseignements se faisant progressivement par la création de nouvelles années d'études à chaque rentrée universitaire, nous avons commencé à acheter des ouvrages adaptés aux enseignements de maîtrise et de troisième cycle. La nature pluridisciplinaire des enseignements rend très difficile une séparation stricte des collections par niveau. De plus, certains enseignements tendent à développer la recherche au niveau de la licence et même du premier cycle. Nous avons donc été amenés à isoler du fonds général, en les regroupant au niveau recherche, les ouvrages qui correspondent à des enseignements originaux donnés à Villetaneuse. Il s'agit, en particulier, d'un fonds de littérature et civilisation francophones, que nous enrichissons par des achats et par les dons de différentes ambassades ou délégations obtenus par l'intermédiaire de professeurs.

Nous avons aussi regroupé à ce niveau les ouvrages destinés aux étudiants qui suivent des enseignements préparatoires à une maîtrise des sciences et techniques de là communication. Nous espérons pouvoir développer un fonds d'ouvrages et de documents originaux dans ce domaine où la mission de recherche assignée à la bibliothèque universitaire devrait rejoindre naturellement les enseignements dispensés à l'Université. Une maîtrise de sciences et techniques de la télécommunication a été créée au Centre scientifique et polytechnique de Paris-Nord. Ces deux enseignements sont complémentaires. Nous envisageons de développer avec là bibliothèque de ce centre qui fait partie de la Bibliothèque de l'Université de Paris-Nord un fonds homogène qui offrira une documentation complète sur ces sujets et qui devrait favoriser les échanges entre chercheurs de différentes origines.

Services intérieurs

Superposés sur les trois niveaux, ils occupent la moitié de la façade Sud vers l'arrière du bâtiment.

Au rez-de-chaussée, nous trouvons l'inventaire, et un bureau plus petit prévu à l'origine comme bureau de catalogage, mais en fait utilisé pour l'estampillage, le rondage et la couverture des livres.

Au premier étage, un très grand bureau est réservé simultanément aux sous-bibliothécaires chargés du catalogage et de la préparation des trains de reliure, et au service des périodiques. Celui-ci se trouve ainsi placé à proximité de la salle des périodiques, du magasin et de la banque de prêt. La salle de reprographie est équipée d'un massicot, d'une machine à multigraphier, d'une petite machine offset utilisée pour la reprographie des fiches de la Section droit-lettres et de la Section sciences, et d'un lecteur-reproducteur de microfiches et microfilms. Un photocopieur répond aux besoins des services intérieurs et aux demandes des enseignants.

Au dernier étage se trouvent les bureaux occupés par l'administration de la bibliothèque universitaire et la direction de la section, les deux fonctions étant pour le moment confondues. Deux des salles de travail en groupe ont dû être transformées en bureaux pour abriter une partie du service administratif de la bibliothèque.

Enfin, à chaque étage, est installé un bureau vitré situé à la charnière des magasins, des salles de lecture et des services intérieurs. C'est à la fois un poste de travail et un poste de service public.

Les circulations entre les trois niveaux sont facilitées par les nombreuses communications entre étages et ne créent aucune difficulté malgré la forte fréquentation de la bibliothèque. La plupart des 4500 usagers semblent satisfaits du cadre de travail qui leur est offert et de l'ensemble du fonctionnement. Cependant, le fractionnement des salles de lecture rend nécessaire la présence de nombreux postes de service public. Nous n'avons pu jusqu'à présent résoudre ce problème de façon satisfaisante, les efforts du personnel de la bibliothèque se portant en priorité sur la constitution d'un fonds suffisant pour répondre aux besoins d'enseignements très diversifiés. Notre rythme d'accroissement a atteint 10 000 volumes en 1972-1973 et nous devrons le soutenir pour remplir notre rôle tant auprès des étudiants que des équipes de recherche qui s'organisent déjà dans l'Université.

L'ensemble de l'Université Paris-Nord est en plein développement. L'U.E.R. expérimentale de médecine et de biologie humaine de Bobigny lui a été rattachée en 1972. Le Centre scientifique et polytechnique, créé en 1969, est encore installé dans des locaux provisoires à Saint-Denis. Son transfert à Villetaneuse se fera dès que les bâtiments en cours de financement dont celui de la bibliothèque auront été achevés.

Annexe
Fiche technique

Adresse : Avenue Jean-Baptiste-Clément, 93430 - Villetaneuse.

Téléphone : 822-06-95.

Date d'ouverture : Janvier 1972.

Architectes : Adrien Fainsilber et Hogna S. Anspach, II, rue Marbeau, 75116 - Paris.

Bâtiment :
- Surface totale : 5 000 m2
- Surface au sol : 2 117,49 m2
- Surface des services administratifs et techniques : 407 m2
- Magasins : 507 m2
- Services publics : 2 507 m2 se répartissant de la façon suivante :
* Rez-de-chaussée :
- Détente : 49 m2
- Catalogues et bibliographies : 180 m2
- Salle de lecture et usuels : 675 m2
- Magasin en libre-accès : 317 m2
* Premier étage :
- Salle des périodiques : 282 m2
- Salle de lecture : 150 m2
- Service du prêt à domicile : 133 m2
* Deuxième étage :
- deux salles de lecture : 620 m2
- Salles de travail en groupe : 10I m2
- Logement du gardien, salle du personnel, locaux techniques, etc... : 192 m2
- Circulation : 1 387 m2
- Surface du patio : 374 m2
- Capacité totale en livres : 120 000 volumes
- Capacité totale d'accueil : 622 places assises

Étudiants inscrits à l'Université (1973-1974) : 8 700 dont 5500 à Villetaneuse

Lecteurs inscrits au Service de prêt de la bibliothèque (1973-1974) : 2 800

Au Ier octobre 1974, la bibliothèque possède 38 000 volumes et reçoit 630 périodiques.

Illustration
Plan d'organisation générale du campus universitaire de Villetaneuse de l'Université de Paris-Nord