entête
entête

Groupe régional Champagne-Ardennes. Réunion du 23 octobre 1972

Le Groupe régional Champagne-Ardennes de l'Association des bibliothécaires français s'est réuni le lundi 23 octobre 1972 à la Bibliothèque universitaire de Reims en présence de M. Daudrix, trésorier de l'A.B.F., M. Bleton, inspecteur général des bibliothèques, retenu, n'avait pu prendre part à cette réunion.

Diverses résolutions ont été prises en ce qui concerne la périodicité des réunions et l'élargissement du bureau du groupe régional Champagne-Ardennes. M. Botineau estima qu'il fallait limiter à 2 par an les assemblées générales, proposition retenue par le président comme opportune dans la mesure où l'on procède à un élargissement du bureau rendu nécessaire par le développement du groupe et la démission de Mme Robert. Un nouveau bureau a été élu : Président : M. Herzhaft (B.M. de Châlons-sur-Marne); vice-présidents : Mlle Bibolet (B.M. de Troyes), M. Botineau (Bibliothèque universitaire de Reims), Mlle Dupré (B.M. de Vitry-le-François) ; secrétaire : Mme Herzhaft (B.C.P. de la Marne); secrétaire-adjoint : M. Tranoy (C.R.D.P. Marne) ; trésorier : M. Arnoult (B.M. de Châlons-sur-Marne); trésorier-adjoint : Mlle Doneœur (Centre de recherche de la gestion de Reims) ; archiviste : M. Laslier (B. M. de Reims).

Formation professionnelle : M. Herzhaft et M. Botineau ont fait état des contacts pris avec M. Richter, de l'E.N.S.B. La création d'un centre régional de préparation est envisagée pour 1973-74 autour de la B.U. et de la B.M. de Reims, avec le concours de la B.M. de Châlons.

Le Centre régional de documentation pédagogique (C.R.D.P.) : M. Tranoy a exposé le développement et les possibilités du C.R.D.P. Après un historique de l'Institut pédagogique national qui se scinde en Institut national de recherche et de documentation pédagogique et Office français des techniques modernes d'éducation en 1970, M. Tranoy précise qu'actuellement le C.R.D.P. de Reims est un centre de réunions, un centre de documentation sur et pour l'enseignement, un regroupement de services techniques (réparation des appareils électriques, services d'imprimerie...) à la disposition de l'Éducation nationale, donc aussi des bibliothèques. Une visite de ce centre est prévue pour une prochaine réunion.

La Bibliothèque universitaire de Reims et la rentrée universitaire : M. Botineau rendit ensuite compte des problèmes que pose la rentrée universitaire à la B. U., de Reims. Si les locaux sont satisfaisants bien que de conception déjà ancienne les crédits sont en baisse : 43 F par étudiant à Reims, 338 ooo F pour les achats de documents en 1972 contre 420 000 F en 1971. Quant au personnel, sur 18 postes demandés, 3 ont été accordés : la bibliothèque n'ouvre donc que 45 heures par semaine. En dépit d'un effort d'équipement, l'absence de crédits et de personnel rend le fonctionnement de la B.U. aléatoire.

Le groupe se devant de coordonner les informations au niveau régional, M. Herzhaft collectera les statistiques 1972 (prêt, crédits, personnel, activités...) de toutes les bibliothèques de la région et rédigera un rapport sur la situation des bibliothèques dans la région Champagne-Ardennes en 1972.

La réunion s'est achevée par la visite de la Bibliothèque universitaire de Reims.