entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale, Paris.

Exposition Lamartine. En présentant à partir du 18 décembre 1969 une exposition sur Lamartine, la Bibliothèque nationale a ouvert la dernière des grandes manifestations qui, en 1969, ont marqué le centième anniversaire de la mort de l'écrivain. Dans le cadre de la Galerie Mazarine, des tableaux de Chasserieu, Ingres, Gérard, Huet, Léopold Robert et de nombreux autres artistes recréaient pour le visiteur l'atmosphère d'une époque et les divers visages d'un personnage si riche et si énigmatique.

Les premiers documents évoquaient le cadre et les supports d'une enfance et d'une jeunesse : paysages mâconnais, portraits et documents familiaux, notamment le précieux Manuscrit de ma mère, visages d'amis. Puis c'est le premier voyage en Italie et l'apparition de quelques « belles amies » dont on pouvait voir de rares portraits. En 1820 Lamartine se marie avec Marianne Bisch qui sera toujours comme le prouvent certaines pièces (son Testament) une compagne fidèle et attentive. A la légation française de Florence, en 1825, il fait un apprentissage bénéfique qu'il met à profit lorsqu'en 1848 il devient ministre des affaires étrangères de la jeune république et, en fait son chef. Il se fait le champion de la révolution morale, civile, politique et religieuse, rassure les peuples d'Europe dans son Manifeste aux puissances étrangères et sauve l'ordre intérieur en défendant le droit au travail, en luttant pour l'abolition de la peine de mort en matière politique et de l'esclavage, en proclamant la liberté de presse et de réunion, le suffrage universel. Mais, trop soucieux de ne pas se compromettre, il demeure isolé et doit bientôt laisser la place à d'autres. Reprenant le chemin du Mâconnais, il connaîtra une vieillesse besogneuse. Il devra « sonner la grosse cloche de la publicité » pour vivre. L'un des premiers, il s'engage dans la voie des publications à bon marché (Le Tailleur de Saint-Point, Geneviève, etc.), et comme le note M. Étienne Dennery dans la préface du catalogue 1 il se fera l'apôtre de la lecture pour tous. « Quand viendra la bibliothèque des pauvres » dira-t-il. Mais le monde reste sourd et c'est sans regret qu'il quittera le monde en février 1869.

Bibliothèques universitaires.

Bibliothèque universitaire centrale des étudiants malades

Inauguration. - A l'occasion de l'ouverture des nouveaux locaux mis à la disposition de la Bibliothèque universitaire centrale des étudiants malades (B.U.C.E.M.) par la Fondation santé des étudiants de France, dans les bâtiments du Centre Édouard Rist, une visite inaugurale a eu lieu le 17 janvier 1970, 12, rue Boileau, PARIS (16e), en présence de M. Poindron, inspecteur général des bibliothèques, adjoint au Directeur des bibliothèques et de la lecture publique, de M. Bartoli, secrétaire général de l'Université de Paris, représentant M. le Recteur de l'Académie de Paris et de M. le Dr Douady, médecin-directeur de la Fondation santé des étudiants de France.

Bibliothèques municipales.

Alès (Gard)

Transfert et réaménagement de la Bibliothèque municipale. - Depuis 40 ans, la Bibliothèque municipale était installée au 2e étage du Fort Vauban qui couronne une éminence de la ville. Son accès difficile et ses installations vétustes n'encourageaient guère les lecteurs à la fréquenter. En 1965, la municipalité décida la modernisation de la bibliothèque et son transfert dans le bâtiment de l'ancienne école des mines situé au centre de la ville et qui abrite aussi le Centre culturel communal Alésien. Au rez-de-chaussée de ce nouveau local, deux salles spacieuses permettent le prêt aux enfants et aux adultes. Au Ier étage, la salle de lecture ouvre sur une véranda. Un mobilier fonctionnel et moderne a été installé dans toutes les salles y compris dans les bureaux du personnel et dans les dépôts. L'inventaire de l'ancienne bibliothèque et le transfert dans les nouveaux locaux ont été préparés par la nouvelle bibliothécaire Mme Nicolle. Les travaux et l'achat du mobilier ont été subventionnés par la Direction des bibliothèques et de la lecture publique.

La bibliothèque a été inaugurée le 4 octobre 1969 sous la présidence de M. Poindron, inspecteur général des bibliothèques et de M. R. Roncauté, député-maire. Outre des ouvrages rares du XVIe siècle et de belles éditions contemporaines, le fonds comprend 10 000 livres anciens, 3 500 livres d'étude et 2 800 romans et documentaires divers. Trois mois après sa réouverture le nombre d'abonnés adultes a plus que doublé (700 inscrits et 200 enfants ou jeunes fréquentent assidûment la bibliothèque). L'achat d'un nombre important d'ouvrages a été prévu au budget municipal.

Aubenas (Ardèche).

Inauguration de la bibliothèque municipale. - Le 18 novembre 1969 a été inaugurée la nouvelle Bibliothèque municipale d'Aubenas. La bibliothèque, communale puis municipale, avait tenté plusieurs fois de renaître de ses cendres; mais la bonne volonté et le dévouement de ses bibliothécaires successifs n'avaient pas suffi pour obtenir un résultat positif.

Lorsqu'il y a deux ans, la municipalité se décidait à exploiter cette richesse dormante, six abonnés seulement, pour une population de 12 000 habitants, avaient encore le courage d'aborder les 70 marches de l'escalier à vis! qui les conduisaient dans un local où le pittoresque vieillot le disputait au fatras indescriptible.

Le fonds ancien séjournait dans le donjon du château, abandonné depuis des décennies à la poussière et la reprise a nécessité un travail considérable de remise en ordre et en état. Durant dix-huit mois, il a fallu dépoussiérer, inventorier et traiter selon les normes Afnor plus de 10 ooo ouvrages dont certains se révèlent très précieux. Pendant ce temps, des travaux d'aménagement se poursuivaient dans un petit hôtel du XVIIIe siècle, situé au centre de la ville, sous l'impulsion d'un conseiller municipal qui, vingt ans après, rendait à sa destination première le legs fait à la ville par une Albenassienne. Le caractère des lieux était respecté, parallèlement à l'installation d'un mobilier fonctionnel. S'ouvraient enfin deux salles en accès libre pour les adultes, assorties d'un grand salon de lecture remarquablement décoré qui sert d'écrin aux reliures anciennes abritant des œuvres rares et de valeur. Une petite salle de lecture est réservée aux jeunes, avec accès libre également.

Les lecteurs apprécient l'adoption de la classification décimale Dewey et la rédaction d'un catalogue normalisé. La bibliothèque, dès la première semaine, vit le nombre de ses abonnés passer de 6 à 180. A ce jour, la fréquentation est très encourageante, et le bilan de fin d'année constituera sans nul doute un élément de satisfaction pour tous.

Colmar (Haut-Rhin).

Exposition sur la Grande Armée. - L'Alsace est l'une des provinces françaises où la légende napoléonienne est restée la plus vivace. Il eut donc été facile de réunir, pour l'exposition de rigueur en cette année du bicentenaire, des souvenirs ayant trait au général Bonaparte et à l'Empereur Napoléon.

C'est un autre parti qui fut adopté à la Bibliothèque municipale de Colmar, où fut présenté, du 27 septembre au 30 novembre 1969, un carton inédit du peintre colmarien Victor Huen (1875-1939) intitulé La Grande Armée, 1805-1815. Il s'agit de 62 dessins à la plume, peints à l'aquerelle et rehaussés de gouache, réalisés en 1922-1928 pour le collectionneur nancéen V. Marcus, ami du peintre. Proche parent de Meissonnier et de Raffet, excellent peintre de cheval, Victor Huen a étudié dans le moindre détail les uniformes, les harnachements, les armes des différents corps de la Grande Armée. C'est pourquoi, si certains des dessins exposés témoignent d'une belle inspiration épique, si d'autres ont un intérêt proprement alsacien (Le billet de logement à Turckheim), l'ensemble vaut surtout par sa rigoureuse exactitude documentaire. Quelques belles armes provenant de la famille d'un officier alsacien de la Grande Armée complétaient cette exposition qui connut un succès certain.

Corbeil-Essonnes (Essonne).

Exposition de livres pour les enfants et pour les jeunes. - Du 25 au 29 novembre 1969, 450 livres prêtés par « l'Association Lire » ont été exposés dans le hall de la bibliothèque municipale. De nombreux enfants, dont certains sont venus en groupe accompagnés de leurs instituteurs, ont pu regarder et noter quelques titres d'ouvrages qu'ils auraient aimé recevoir à Noël. Beaucoup de parents sont venus chercher quelques idées pour leurs cadeaux de fin d'année. Quant aux enseignants et aux éducateurs ils ont pu voir que de bons livres sont édités. Le but de cette exposition était de faire connaître un peu mieux des auteurs, des illustrateurs, l'existence d'une littérature attrayante, instructive, adaptée aux différents âges et à la psychologie de chacun.

Dunkerque (Nord).

Inauguration d'une annexe de la Bibliothèque municipale. - Une annexe de la Bibliothèque municipale de Dunkerque a été inaugurée le 5 novembre 1969 par M. Caillet, inspecteur général des bibliothèques de France, accompagné de M. Bleton, conservateur en chef au service technique de la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, en présence de M. Prouvoyeur, maire de Dunkerque, de membres du conseil municipal, du président et des membres de la commission consultative de la bibliothèque.

Cette annexe, située rue de la Paix, dans un quartier à population dense et assez éloigné de la bibliothèque principale, devrait attirer de nombreux lecteurs. Trois sections différenciées ont été créées pour les jeunes, les adolescents et les adultes. Un coin lecture a été aménagé pour permettre aux tout-petits de consulter sur place de beaux livres d'images, de s'instruire sur la vie des animaux, de faire des découpages, collages, etc. Enfin une collection d'usuels (dictionnaires, encyclopédies, etc.) a été mise à la disposition des étudiants et des chercheurs.

Malakoff (Hauts-de-Seine).

Exposition Maïakovski. - Du 8 au 16 novembre 1969, l'exposition « La Vie illustrée de Maïakovski, poète russe » a été présentée au public de Malakoff. Conçue par Elsa Triolet, mise en images par Alexandre Chem, cette exposition créée en 1967, sera à nouveau présentée dans plusieurs villes de la banlieue parisienne et de province. Il faut en souligner, encore une fois, l'exceptionnelle qualité tant du point de vue du contenu que de la présentation. Elle est une approche très vivante et très émouvante de la grande personnalité qu'était Vladimir Maïakovski. Elle incite ses visiteurs à mieux connaître l'œuvre du plus grand poète soviétique de cette époque.

Mulhouse (Haut-Rhin).

Acquisitions récentes du Cabinet des estampes. - En mai 1967, la bibliothèque municipale inaugurait officiellement son cabinet des estampes. La municipalité a inscrit depuis à son budget un crédit régulier pour l'achat d'estampes et de livres illustrés de gravures originales. Ce crédit est géré par la bibliothèque municipale. Une politique d'achats raisonnée soutenue par le groupe des peintres-graveurs de Mulhouse, a permis un développement notable de la collection : aux quelque 600 achats se sont en effet ajoutés de nombreux dons d'artistes et de collectionneurs, le dépôt du cabinet des estampes de la Société industrielle (990 pièces) et celui d'une collection privée (841 pièces). Tous les livres illustrés acquis depuis 1967 et une sélection des plus belles estampes ont été exposés du 8 au 29 novembre 1969. Corot, Gavarni, Goya, Paul Huet, Jongkind, Raffet et Raffaelli pour le siècle dernier, Cochet, Cournault, Gustalla, Hecht, Muehl, Picasso, Planson et Rouault pour le nôtre, ont été les vedettes de cette présentation qui a retenu l'attention de nombreux visiteurs.

Orléans (Loiret).

Exposition du Centenaire de Georges Goyau. - Né à Orléans en 1869, Georges Goyau après de brillantes études au lycée de la ville puis à l'École normale supérieure consacra sa vie à l'histoire religieuse et participa activement à la politique catholique de son époque. Travailleur acharné, il produisit une œuvre considérable. Ses ouvrages majeurs, parmi lesquels Autour du catholicisme social, L'École d'aujourd'hui, L'Allemagne religieuse, Bismarck et l'église : le Culturkampf, L'Histoire religieuse de la France dans L'Histoire de la nation française, lui valurent d'être élu à l'Académie française en 1923; il en devint secrétaire perpétuel vers la fin de sa vie. M. Paul Lesourd qui lui a succédé dans la chaire d'histoire des missions à l'Institut catholique de Paris, reçut en legs tous ses papiers et ses livres. Grâce à lui la Bibliothèque municipale d'Orléans possède un important fonds d'ouvrages et de documents tandis que la Bibliothèque nationale a reçu de très nombreuses lettres. C'est à partir de ces collections qu'a pu être organisée à la Bibliothèque municipale du 18 novembre au 20 décembre 1969 une exposition commémorative retraçant la vie et l'œuvre de Georges Goyau depuis son enfance orléanaise jusqu'au temps de l'Académie française. Diverses personnes y ont ajouté leurs propres documents. Parmi les pièces exposées, peuvent être spécialement signalés le portrait de Goyau en académicien par Jules Grün, appartenant au Musée d'Orléans, la lettre autographe de Pie XII à Mme Goyau après la mort de son mari, le manuscrit non publié de son dernier ouvrage et, ce qui constitue une curiosité, la mitre du sacre de Mgr Dupanloup qui avait appartenu à Goyau.

Cette exposition fut en même temps l'occasion d'une rétrospective sur Orléans à la fin du siècle dernier, grâce à des estampes, des aquarelles, des photographies évoquant la ville qu'avait connue Georges Goyau, et en particulier les monuments et maisons aujourd'hui disparus. Ouverte par une conférence de M. Paul Lesourd, les allocutions de M. Genevoix, actuel secrétaire perpétuel de l'Académie française et de M. Albert-Sorel, président de la Société des gens de lettres, cette exposition a rappelé aux visiteurs le souvenir d'un homme, aujourd'hui assez oublié, mais dont l'œuvre et le rôle n'ont cependant perdu ni leur importance ni leur valeur.

Romans (Drôme).

Expositions. - La Bibliothèque municipale a présenté au public, du 10 juillet au 8 octobre 1969, l'exposition « Charlemagne, collection de documents photographiques prêtés par l'Unesco ». Dès la rentrée scolaire, jusqu'au 8 octobre, 34 classes, soit au total 889 élèves, ont pu bénéficier chacune d'une heure de visite commentée de la bibliothèque. Peu après et pendant trois semaines, la section locale de l'Amical photo ciné a présenté une très belle sélection de photos et projeté des diapositives et des films en couleurs retraçant quelques manifestations romanaises.

Rouen (Seine-Maritime).

Exposition Napoléon. - Le bicentenaire de Napoléon a été célébré au mois d'octobre 1969 par une exposition à la bibliothèque municipale. On pouvait voir de nombreux autographes de l'empereur, des membres de sa famille et des principaux personnages de l'Empire, des reliures aux armes de Bonaparte, des monnaies ainsi que des dessins et gravures de Géricault et des faïences de Rouen prêtées par le Musée des Beaux-Arts. Un accent particulier était mis sur les voyages de Napoléon en Haute Normandie. Presse locale, documents prêtés par les Archives départementales évoquaient les circonstances de ces visites. La manifestation a été complétée par une exposition, dans la bibliothèque des jeunes, de livres et d'images d'Épinal inspirés par la légende impériale.

Ouverture d'une annexe. - Inaugurant en 1963 la bibliothèque rénovée, M. Masson évoquait la nécessité d'une bibliothèque de lecture publique au centre de Rouen. L'annexe de la rue Jeanne-d'Arc, inaugurée le 8 novembre 1969 par M. Jean Lecanuet, sous la présidence de M. Masson, répond à ce besoin. Admirablement située dans l'enceinte du théâtre des Arts, donnant de plain-pied sur une rue très passante, elle se trouve au centre de l'activité rouennaise. Établie sur deux niveaux dont l'un entièrement vitré, pouvant contenir environ 10 ooo volumes, elle a attiré dès son ouverture un public nombreux.

Verneuil-en-Halatte (Oise).

Ouverture d'une bibliothèque municipale. - Le conseil municipal de Verneuil-en-Halatte avait envisagé en 1968 la création d'une bibliothèque municipale dans un logement communal inutilisé; le coût élevé de la remise en état avait alors écarté la réalisation du projet. Une salle voisine de la mairie, initialement prévue pour le rangement des archives et provisoirement occupée par une classe, s'est trouvée libérée à la suite de l'ouverture d'un nouveau groupe scolaire. Elle a été affectée à la bibliothèque. C'est une pièce de 6 m sur 7 m, éclairée de deux côtés par trois grandes fenêtres. Une vaste table d'exposition et de lecture et des rayonnages en novopan ont été réalisés par un employé communal. Ces rayonnages garnissent tout un mur sur une hauteur de 1,80 m, ce qui fait un total de 23 mètres linéaires. L'éclairage et le chauffage ont été améliorés. Parallèlement une demande de dépôt de livres a été adressée au directeur du Service départemental de lecture publique à Beauvais et, fin octobre, le bibliobus a apporté 1 ooo livres (427 livres d'enfants, 262 romans, 315 documentaires). Une centaine de livres, dons d'habitants de la commune ont également été mis sur les rayons.

L'inauguration a eu lieu le 8 novembre 1969 en présence de M. Salandre, inspecteur départemental de l'Éducation nationale, des directeurs d'école, des représentants des sociétés locales et des habitants de Verneuil-en-Halatte. A cette occasion le bibliobus de l'Oise avait organisé une exposition de 250 livres d'enfants (albums, contes, romans, documentaires).

La bibliothèque est ouverte trois fois par semaine, le jeudi de 10 heures à 12 heures, le vendredi, jour de marché, de 15 heures à 17 heures, le samedi de 14 heures à 16 heures. Le fonctionnement et le prêt sont assurés par 4 personnes bénévoles. La responsable est titulaire du C.A.F.B. Au bout de la troisième semaine d'ouverture, 187 lecteurs étaient inscrits (25 adultes, 63 adolescents, 99 enfants), et 600 ouvrages environ avaient été prêtés.

Vichy (Allier).

Exposition Charles-Louis Philippe. - La Bibliothèque municipale de Vichy a consacré du 19 octobre au 10 novembre 1969 une exposition à Charles-Louis Philippe pour le soixantième anniversaire de sa mort.

Quinze vitrines retraçaient la vie, les amitiés et l'œuvre de Philippe permettant ainsi d'exposer des souvenirs personnels et de nombreux manuscrits de l'auteur dont ceux de La Mère et l'enfant, Le Père Perdrix, Marie Donadieu, des lettres de Ghil, Gide, Claudel, M. Audoux, M. Jacob, V. Larbaud, F. Jourdain, L.-P. Fargue et des éditions originales des œuvres de Philippe et de ses amis (ceux du groupe de l'Enclos aussi bien que ceux de Carnetin). La querelle du Goncourt 1906 était évoquée et une vitrine réservée à la bibliophilie avec Bubu de Montparnasse illustré par Chas-Laborde 1924, Dunoyer de Segonzac 1929, Albert Marquet 1957; six épreuves d'essai inédites de Dunoyer de Segonzac étaient également présentées.

Bibliothèques centrales de prêt.

Aveyron.

Inauguration de nouveaux locaux. - Le samedi 28 juin 1969, a été inauguré à Rodez le nouveau bâtiment de la Bibliothèque centrale de prêt de l'Aveyron créée en 1964. M. le Préfet de l'Aveyron et Mme Brachard, M. le Président du Conseil général, M. l'Inspecteur d'académie et de nombreuses personnalités locales assistaient à cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de M. l'Inspecteur général Caillet, de Mlle Garrigoux conservateur en chef chargé du service de la lecture publique à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, de Mlle Salvan, conservateur en chef chargé de la direction de l'École nationale supérieure de bibliothécaires ainsi que de nombreux conservateurs et bibliothécaires des régions Aquitaine-Languedoc dont le congrès se tenait à Rodez à la même date. Après une visite commentée par Mme Thomassery, M. Bernard, M. l'Inspecteur général Caillet et M. le Préfet ont rappelé le rôle des bibliothèques centrales de prêt et leur importance dans le développement culturel des départements.

Rhône.

Catalogue de la discothèque. - Soucieuse de satisfaire le plus de personnes possible et pour faciliter les opérations de prêt, la Bibliothèque centrale de prêt du Rhône a décidé de ne communiquer que l'enregistrement sur bande magnétique des disques qu'elle possède. Elle vient de publier le catalogue 2 de sa discothèque. Les disques ont, dans une première partie, été rangés dans l'ordre alphabétique des auteurs et des titres d'anonymes, et dans une seconde partie répartis selon les divisions d'un classement systématique établi à cet effet. Une mise à jour rédigée selon les mêmes principes sera publiée chaque année.

  1.  (retour)↑  [Exposition. Paris, Bibliothèque nationale. 1969]. - Lamartine, le poète et l'homme d'état. [Préf. par Étienne Dennery,... catalogue rédigé par Marie-Renée Morin,... Denis Pallier,... Josephe Jacquiot,...]. - Paris, Bibliothèque nationale, 1969. - 20,5 cm, XXIII-296 p., ill.
  2.  (retour)↑  BIBLIOTHÈQUE CENTRALE DE PRÊT DU RHÔNE. Bron. - Catalogue de la discothèque. Année 1969. - Bron, Bibliothèque centrale de prêt, 1960. - 27 cm, IV-213 p., multigr.