entête
entête

Liste des services aptes à recevoir des conservateurs de bibliothèques

Par arrêté en date du 6 janvier 1970, la liste des services techniques et bibliothèques relevant du ministère de l'éducation nationale ou d'un autre département ministériel dans lesquels le corps des conservateurs de bibliothèque a vocation à servir en qualité de personnel scientifique est fixée comme suit :

I. - Services techniques et bibliothèques relevant du ministère de l'éducation nationale.

Direction des bibliothèques.

École nationale supérieure de bibliothécaires.

Bibliothèque nationale.

Bibliothèque du Muséum national d'histoire naturelle, Bibliothèque du Musée de l'Homme, bibliothèque Mazarine, Bibliothèque de l'Académie de médecine.

Bibliothèque de l'École nationale des langues orientales vivantes.

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Bibliothèque des universités (Paris, autres académies, outre-mer).

Bibliothèques centrales de prêt des départements.

Bibliothèque du Collège de France, Bibliothèque de l'École nationale des chartes.

Bibliothèque de l'École pratique des hautes études, Bibliothèque du Conservatoire national des arts et métiers, Bibliothèque de l'Institut  1, Bibliothèque de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Bibliothèque de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, Bibliothèque de l'École normale supérieure de l'enseignement technique.

II. - Services techniques et bibliothèques relevant d'un autre département ministériel.

Bibliothèque du Conseil d'État, Bibliothèque de la Cour de cassation, Bibliothèque de la Cour des comptes, Bibliothèque du Centre national d'études judiciaires, Bibliothèque de l'École nationale supérieure des mines de Paris, Bibliothèque de l'École nationale des ponts et chaussées, Bibliothèque de l'École polytechnique, Bibliothèque de l'École supérieure de guerre, Bibliothèque de l'École nationale supérieure de l'aéronautique, Bibliothèque de l'École du service de santé du Val-de-Grâce, Bibliothèque de l'École d'Application d'artillerie de Châlons-sur-Marne, Bibliothèque de l'Institut international d'administration publique.

(J. O., n° 5, mercredi 7 janvier 1970, p. 294.)

  1.  (retour)↑  C'est par suite d'une omission que ne figure pas dans la liste publiée au Journal officiel la Bibliothèque de l'Institut. Un arrêté rectificatif doit paraître incessamment.