entête
entête

Nécrologie

André Bouyala d'Arnaud

D'ascendance languedocienne et provençale, André Bouyala d'Arnaud était né à Marseille en 1894 et c'est auprès de la Bibliothèque municipale de cette ville que, de 1920 à 1960, devait se dérouler toute sa carrière.

Joignant à de hautes qualités humaines une constante curiosité d'esprit, il sut donner à ses activités de bibliothécaire, puis de conservateur, les prolongements extra-professionnels que lui dictait son attachement à la Provence et qu'autorisaient ses talents de conférencier, de chroniqueur, d'écrivain. Rappelons, pour ne citer que ses œuvres les plus récentes : Évocation du Vieux Marseille (Paris, Éditions de Minuit, 1959), qui lui valut le Prix de littérature régionaliste de la Société des Gens de lettres, Évocation du Vieil Aix-en-Provence (1964), Histoires de la Provence (Paris, Plon, 1965), ouvrage pour lequel lui fut décerné le Prix Roland Toutain.

Secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille, dont il faisait partie depuis 1950, André Bouyala d'Arnaud était, d'autre part, chevalier de la Légion d'honneur. Il est mort, dans sa ville natale, le 30 août 1967, laissant à tous le souvenir d'un érudit jamais austère, en même temps que d'une personnalité profondément bienveillante.