entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Exposition Dante.

A l'occasion de la commémoration du VIIe centenaire de la naissance de Dante Alighieri, la Faculté des lettres et sciences humaines de l'Université, l' « Istituto italiano di cultura », le Centre de philologie et de littératures romanes, la Bibliothèque nationale et universitaire et le Cabinet des estampes du Musée des Rohan de Strasbourg ont organisé, dans notre établissement, du 26 mars au 10 avril 1965, une exposition consacrée à Dante. La majeure partie des ouvrages exposés (manuscrits, incunables, livres imprimés jusqu'au milieu du xxe s.) provenaient du fonds Witte de la Bibliothèque nationale et universitaire, fonds acquis par achat en 1873 de Karl Witte, professeur de droit romain de l'Université de Halle, premier philologue moderne de la Divine comédie. Quatorze dessins de Sandro Botticelli tirés de l'édition de Friedrich Lippmann (Berlin 1884) avaient été prêtés par l'Institut d'histoire de l'art de l'Université de Strasbourg, tandis que quatorze gravures de Gustave Doré et l'édition de la Divine comédie illustrée par Doré avaient été mises à la disposition des organisateurs par le Cabinet des estampes du Musée des Rohan. L'exposition a été inaugurée par M. André Masson, inspecteur général des bibliothèques, en présence de M. le Représentant permanent de l'Italie auprès du Conseil de l'Europe, du Doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines, du Directeur de « l'Istituto italiano di cultura » et de nombreuses personnalités.

Un catalogue imprimé 1 de l'exposition a été rédigé par M. Giorgio Pegoraro, professeur à l' « Istituto italiano di cultura », et Mlle Greiner, conservateur à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Exposition d'art iranien. - Le 15 mars à l'occasion de la remise d'une haute distinction honorifique iranienne à M. Simon, doyen honoraire de la Faculté des lettres, par M. l'Ambassadeur d'Iran en France, et de la conférence donnée par M. Djamalzadeh, homme de lettres, la salle d'exposition de la Bibliothèque nationale et universitaire était également mise à la disposition de M. Hoghoughi, directeur de l'Institut de langue et civilisation persanes, qui, assisté de Mme Marion Debout, conservateur, a présenté pour la deuxième fois nos plus beaux manuscrits persans enluminés et des objets de collections privées (coll. P. Amandry, S. Mikaeloff, M. Djamalzadeh).

Bibliothèques universitaires.

Montpellier (Hérault).

Exposition Dante. - Le 2 avril 1965 s'est ouverte, à la Bibliothèque de la Faculté de médecine de Montpellier, une exposition consacrée à Dante et à l'Italie, à l'occasion du VIIe centenaire de la naissance du poète.

Dans une première salle, Mme Masson, conservateur, avait groupé les manuscrits de Dante possédés par la Bibliothèque de la Faculté : Divine Comédie, recueil de poèmes : Il Fiore, sonnet inédit : Solvete li corpi in aqua (xve s.) et deux éditions du XVIe (1510 et 1515).

La Bibliothèque municipale avait bien voulu prêter vingt et une éditions de la Divine Comédie, provenant du fonds Alfieri, s'échelonnant du xve au XIXe siècle. Outre deux magnifiques incunables de 1487 et 1491, signalons l'édition de Jean de Tournes (1547), celle de Prault (1768), celle de Bodoni (1796), celle de Lamennais (1855). De collections particulières venaient les éditions illustrées par Gustave Doré (1862) et Salvador Dali (1963).

Dans une seconde salle étaient réunis les manuscrits et éditions rares des xve, XVIe et XVIIe siècles italiens ou de provenance italienne. Dans la vitrine centrale, autour de la carte de l'Italie dessinée par Battista Agnese, compagnon de Magellan, d'une part, les manuscrits du xve des œuvres de Pétrarque, somptueusement enluminés : Le Rime, De Remediis etc..., œuvres dont on pouvait voir les premières éditions dans une vitrine proche; d'autre part, les manuscrits autographes du Tasse : Monte Oliveto, Trattato della dignità, Gerusalem Liberata, Lettre à Alde Manuce.

Quelques beaux manuscrits enluminés des Satires de Juvénal, du Décaméron de Boccace, Il Diattamondo de Fazio degli Uberti, etc..; mettaient leur riche note de couleur dans cet ensemble.

Enfin, des manuscrits de l'époque italienne de la reine Christine de Suède (1654-1689) avaient été extraits quelques documents uniques : lettre de Louis XIV à la reine, lettres de la reine à Bayle, au chevalier de Terlon, au duc de Mantoue; acte de revendication de Christine au trône de Pologne, statuts autographes de son Académie Clémentine, etc...

M. L'Ambassadeur des États-Unis en France et Mme Charles Bohlen, en visite à Montpellier ce jour-là, ont bien voulu s'intéresser à cette manifestation.

Bibliothèques municipales.

Bordeaux (Gironde).

La bibliothèque littéraire Auguste Pujolle. - En 1962, M. Auguste Pujolle, chef de division honoraire à la Préfecture de la Gironde, a donné à la ville de Bordeaux sa bibliothèque. Ce legs, consenti de son vivant, a été accepté par une délibération du Conseil municipal en date du 26 mars 1962.

Cette collection comprend 33 200 titres représentant plus de 50 000 volumes qui ont été transportés à la Bibliothèque municipale au cours du 2e semestre de l'année 1962 et inscrits sur un registre spécial d'inventaire. Le catalogue de ces ouvrages constituant le fonds Auguste Pujolle a été commencé en 1963. Au Ier avril 1965, 30 000 titres ont été catalogués et les fiches intercalées dans les fichiers au fur et à mesure de leur rédaction. Le travail de catalogage sera achevé à la fin de cette année.

Ainsi se trouve mise à la disposition de la Bibliothèque municipale une riche collection littéraire réunie par M. Pujolle décédé à Bordeaux le Ier avril 1965. Poète et bibliophile, il avait entretenu des relations amicales avec de nombreux écrivains. La direction de la revue Burdigala qu'il avait fondée en 19II lui avait permis dans les années qui ont précédé la guerre de 1914-1918 de nouer des liens avec les écrivains de l'époque. Grand amateur de poésie et de littérature, très attaché aux œuvres littéraires régionales, M. Auguste Pujolle avait patiemment constitué pendant soixante ans cette collection de livres dont il a tenu par un don désintéressé à faire bénéficier la Bibliothèque municipale de Bordeaux.

Il n'est pas possible d'énumérer dans les limites de cette note tous les auteurs représentés dans cette bibliothèque. Si les écrivains des XVIIe et XVIIIe siècles occupent, avec de nombreuses études qui leur ont été consacrées, une place importante M. Pujolle s'était attaché aux œuvres des auteurs du XIXe siècle et de la première moitié du xxe siècle ainsi qu'à des études concernant ces auteurs.

Au cours de sa longue existence, M. Pujolle a réuni de nombreuses éditions dont beaucoup sont dédicacées de Verlaine, Baudelaire, Marceline Desbordes-Valmore, P. Eluard, Aragon, F. Jammes, T. Gautier, Barbey d'Aurevilly, E. Rostand, A. Breton, A. Samain, etc., avec une prédilection marquée pour les œuvres émanant des écoles symboliste, parnassienne et surréaliste. Pour donner une idée exacte de la richesse de sa bibliothèque, il faudrait citer tous les écrivains du XIXe siècle et de la première moitié du xxe siècle. Si certains d'entre eux sont aujourd'hui tombés dans l'oubli, la présence de leurs œuvres dans une bibliothèque, aux côtés d'autres plus célèbres, n'en est pas moins précieuse pour les étudiants et les chercheurs.

Les écrivains locaux et régionaux et, parmi eux, ceux de langue d'oc tiennent une place importante dans cette bibliothèque : des œuvres d'André Lafon, Maurice Laffont, Jean de la Ville de Mirmont, Jean Balde, André Berry, André Lamandé, écrivains bordelais et girondins, ont été patiemment réunies. A leurs côtés, Laurent Tailhade, E. Pouvillon, Tristan Derême, Philadelphe de Gerde, Paul-Jean Toulet, Charles Derennes, Simin Palay, Miqueu de Camelat, et beaucoup d'autres sont largement représentés.

Originaire des Pyrénées, M. Pujolle avait aussi réuni une collection intéressante d'ouvrages sur les Pyrénées ou d'auteurs originaires de cette région.

Il avait aussi collectionné les revues littéraires dont certaines, souvent éphémères, sont devenues très rares.

La création prochaine à la Bibliothèque municipale d'une salle portant le nom d'Auguste Pujolle perpétuera le souvenir de ce généreux donateur qui avait une connaissance approfondie de l'histoire littéraire. Le fonds Auguste Pujolle, par la qualité et la quantité des ouvrages qui le composent, constitue pour la Bibliothèque municipale de Bordeaux un enrichissement très précieux dont profitent les lecteurs bordelais mais aussi les bénéficiaires du prêt inter-bibliothèques.

Bourges (Cher).

Exposition : Masques, fêtes et cavalcades. - Dans la série des petites expositions temporaires présentées au public dans les vitrines du salon d'accueil et de la galerie des périodiques de la Bibliothèque, à l'occasion du Carnaval de Bourges, il a paru bon d'offrir une rétrospective du masque et des fêtes d'autrefois.

Fêtes officielles (courses de têtes et de bagues de Versailles, entrée de Louis XIII à Paris après la prise de La Rochelle, réception de Marie de Médicis à Versailles) gravures provenant d'ouvrages des collections de Versailles.

Fêtes populaires : Théâtre du boulevard et théâtre de la foire, aux titres souvent truculents; cavalcades berruyères du début du siècle; fête de l'argentier Jacques Cœur, fêtes des muses et de la moisson, cortège du lendit d'été, évoquées surtout par des programmes et cartes postales.

Thème du masque : figures cocasses d'enluminures, figures symboliques des vices dans le Roman de la Rose (éd. incunable), masques de la comédie italienne peints par Maurice Sand (1860).

Exposition de reliures remarquables. - De fin avril au mois de juin a été ouverte au public, en accès libre, une petite exposition qui s'est tenue dans les galeries du Ier étage. Il s'agissait d'un choix de belles reliures de la Bibliothèque provenant notamment des collections des archevêques de Bourges et de Versailles : reliures estampées à froid du XVIe siècle, ornées parfois de médaillons à l'antique, reliures du début du XVIIe siècle, des types « à la du Seuil », au semis de fleurs de lys ou à la fanfare; livres aux armes du prince de Condé, père du grand Condé, de Mgr de Ventadour et du cardinal de La Rochefoucauld, archevêque de Bourges; une reliure italienne du XVIIIe; un Molière en maroquin rouge aux armes de la du Barry; les statuts de l'ordre du Saint-Esprit (avec la colombe) frappés aux armes royales (maroquin vert); des maroquins rouges aux armes du Dauphin, père de Louis XVI, de la comtesse de Provence; vert, provenant de la bibliothèque de Mme Victoire; le livre du Sacre de Louis XVI, aux armes royales, avec fleurs de lys dans les angles et cadre de trois filets d'or; enfin un « Traité complet d'arithmétique », de Trincano (1781), vrai petit bijou de maroquin rouge dentelé, à tranches dorées et gardes bleues, aux armes de Marie-Antoinette.

Cette exposition a été présentée à l'Association des bibliothécaires français le 23 mai.

Chartres (Eure-et-Loir).

Exposition Jean Rostand. - Le Mouvement « Éducation et vie sociale », déjà connu par ses réalisations du « Livre vivant » et ses montages audio-visuels consacrés à Van Gogh et Toulouse-Lautrec, a monté une exposition itinérante consacrée à Jean Rostand.

Cette exposition a pu être présentée à la Bibliothèque municipale de Chartres au mois de mars.

Dans le cadre de cette exposition, il a été possible de présenter, aux grandes classes de lycées et écoles normales, une conférence de Jean Rostand destinée aux éducateurs de l'enfance inadaptée et enregistrée sur magnétophone.

La clarté de l'exposé scientifique, concernant notamment les mécanismes de l'hérédité, et la grande humanité de Jean Rostand, qui sait donner à chacun le sens de ses responsabilités et le respect de cette vie qui fait de chacun de nous un être unique, a touché tout particulièrement, semble-t-il, les élèves de sciences expérimentales.

Louviers (Eure).

La Bibliothèque municipale, pour compléter ses collections, recherche les bulletins de la Société d'études diverses de Louviers et de son arrondissement, et notamment les nos II, 12, 14, 19 et 20. Lui faire offre pour vente.

Rouen (Seine-Maritime).

Exposition Charles Huard. - Une exposition a été consacrée à Charles Huard (2 juin 1874 - 29 mars 1965) peu de temps avant qu'il ne s'éteignît.

Très attachés aux origines normandes de leur famille, Charles Huard et Mme Charles Huard avaient fait don au Cabinet des estampes de la Bibliothèque de Rouen, d'un ensemble de près de ioo pièces, qui permettait de saisir la variété de son œuvre tant par le genre des sujets traités que par le mode employé (eau-forte, lithographie, dessin à l'encre de chine, sépia, sanguine, aquarelle).

A cette exposition figuraient des dessins originaux, à la légende spirituelle, exécutés pour des journaux humoristiques, dessins qui sont incontestablement la partie la plus connue de l'œuvre de Huard. Ils se présentent maintenant comme un témoignage historique et social et sont une image de la province d'autrefois. Les dons d'observateur avisé se révèlent tout autant dans les illustrations d'ouvrages, Paris, comme je l'ai vu, Berlin, ..., Londres..., New York, comme je l'ai vu dont il est, pour ce dernier volume, auteur et illustrateur.

Le Balzac (Édit. Conard), Bouvard et Pécuchet (Édit. Piazza, 1904, tiré à 30 exemplaires), des culs-de-lampe pour un Brillat-Savarin rappelaient encore les qualités d'illustrateur de Huard.

Des gravures consacrées à des scènes de la vie normande (Marché au poisson à Granville), des vues du port de Marseille, ou des représentations de types normands, bien caractéristiques, montraient ses qualités d'aquafortiste.

Des paysages, des portraits, des études et esquisses révèlent un côté inconnu du talent de Huard, dessinateur infatigable.

Le cahier de dessins d'écolier (1881-1882) qui nous avait été confié, où l'on remarque déjà une manière aisée de traiter les foules, le sens aigu du détail et du mouvement, n'annonçait-il pas le futur artiste?

Sa dernière œuvre fut celle d'un bâtisseur. A côté de vivants portraits de jeunesse par lui-même, étaient exposées des vues du Manoir de Poncey, que, soucieux d'une belle ordonnance, il construisit lui-même en Bourgogne avec de vieilles pierres du pays.

Bibliothèques centrales de prêt.

Cantal.

Catalogue. - La Bibliothèque centrale de prêt du Cantal vient de publier le catalogue 2 des ouvrages sur l'agriculture, la chasse, la pêche et l'économie domestique, qu'elle met à la disposition de ses lecteurs.

Les rubriques sont classées systématiquement. La cote est reproduite en tête de chaque chapitre. Une table des auteurs et des sujets traités se trouve à la fin du catalogue.

Loiret.

Catalogue. - La Bibliothèque centrale de prêt du Loiret vient de publier un important fascicule 3 groupant un catalogue des ouvrages qu'elle possède sur la première et la deuxième guerre mondiale ainsi que sur la guerre d'Espagne, considérée comme un prélude aux événements de 1939-1945, et le n° 16 de son bulletin.

Dans le catalogue proprement dit, classé systématiquement, non seulement se trouve répertorié un vaste choix de livres d'histoire (plus de 600 titres) mais aussi un complément indique aux lecteurs les biographies individuelles et collectives concernant cette période, les revues dont certains numéros lui ont été consacrés, les catalogues d'exposition, etc...

En tête du bulletin, trois articles donnent un panorama de la littérature contemporaine et sont suivis d'une bibliographie analytique de plus de 450 romans d'auteurs français et étrangers qui ont pour toile de fond ou pour thème : I° la guerre de 1914-1918; 2° la guerre d'Espagne; 3° la guerre de 1939-1945.

L'ampleur de la documentation rassemblée et le soin avec lequel les notices ont été rédigées font de ce catalogue un très bon instrument de travail pour les bibliothécaires et lecteurs de nos bibliothèques publiques.

Rhône.

Catalogue. - Un catalogue de livres d'étude et de documentation vient de paraître. Il regroupe les ouvrages pouvant intéresser les professeurs de C.E.G. et de centres agricoles, les étudiants de propédeutique et les élèves de certaines écoles professionnelles, les cadres d'entreprise, les membres de professions libérales. Il doit permettre à la Centrale de prêt de mieux remplir son rôle de complément auprès des bibliothèques petites et moyennes, municipales ou d'entreprise. Les ouvrages sont classés selon la classification décimale Dewey. Il manque les livres intéressant les arts et les sports qui avaient fait l'objet d'une liste multigraphiée antérieurement.

  1.  (retour)↑  VIIe centenaire de la naissance de Dante Alighieri... Les éditions, les traductions, et les illustrations de Dante à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, 26 mars-II avril. [Catalogue réd. par G. Pegoraro et L. Greiner. Le fonds Witte de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, par L. Greiner. Les traductions de la Divine Comédie en France, par R. Beyer. Les illustrations de la Divine Comédie par L. Grodecki.] - Strasbourg, impr. Huber, 1965. - 2I,5 cm, 48 p., ill., couv. ill.
  2.  (retour)↑  Bibliothèque centrale de prêt du Cantal. Aurillac. - Catalogue des livres d'agriculture, chasse, pêche et économie domestique (Introd. par J. Michardière). - Aurillac, Bibliothèque centrale de prêt, 1965. - 26,5 cm, VI-83 p., couv. ill., multigr.
  3.  (retour)↑  Bibliothèque centrale de prêt du Loiret. Orléans. - Catalogue. Bulletin, 1914-1918, 1939-1945. [Préf. de Maurice Genevoix.] - Orléans, Bibliothèque centrale de prêt, 1965. - 27 cm, pag. mult.
    (Ministère de l'Éducation nationale. Conseil général du Loiret. Bibliothèque centrale de prêt... N° 16, hiver 1964-1965.)