entête
entête

90e Congrès national des Sociétés savantes

Nice, 9-13 avril 1965

Le Congrès national des Sociétés savantes a eu lieu cette année à Nice, siège de la plus jeune Académie de France. Les séances solennelles d'ouverture et de clôture se sont tenues au Centre universitaire méditerranéen, promenade des Anglais, tandis que les séances de travail et les conférences générales avaient lieu dans les nouveaux locaux de la Faculté des sciences, au domaine de Valrose, immense propriété ombragée et accidentée à souhait, dotation somptueuse de la ville de Nice à la nouvelle Académie.

C'est M. Charles Samaran, membre de l'Institut, directeur général honoraire des Archives de France, qui présidait le Congrès en sa qualité de Président de la Section de philologie et d'histoire jusqu'à 1610 du Comité des travaux historiques et scientifiques; M. Robert-Henri Bautier, secrétaire de la même section, assurant le secrétariat scientifique du Congrès. Près de 250 communications furent présentées (à titre de comparaison, rappelons qu'au précédent Congrès des Sociétés savantes tenu à Nice, c'était en 1938, le nombre des communications inscrites au programme avait été de 186); on peut estimer à plus de 400 le nombre des assistants qui participèrent aux diverses réunions de travail.

Le Comité local d'organisation était placé sous l'active responsabilité de M. Daumas-Flocia, bibliothécaire de l'Université, qu'assistait son adjointe, Mme Follacci, bibliothécaire. Les visites guidées et les excursions eurent beaucoup de succès; les congressistes et accompagnateurs avaient l'embarras du choix : visite du vieux Nice sous la conduite de M. Hildesheimer, directeur des Services d'archives du département, excursion à Monaco et à la Turbie, au Cap d'Antibes, à Villefranche-sur-Mer, à Grasse, visite des musées d'art moderne de la Côte d'Azur, sans oublier bien entendu les deux grandes sorties du dimanche, l'excursion géologique et géographique dans la vallée du Var, les gorges de Cians et du Daluis par Valberg et Entrevaux, et l'excursion archéologique et historique à Valbonne, Notre-Dame de Brusc, le Pont du Loup, Tourette-sur-Loup, Vence et Saint-Paul-de-Vence.

La Section de philologie avait organisé deux conférences générales, qui furent très suivies : M. G. Fournier, professeur à la Faculté des lettres de Clermont-Ferrand, parla du Village médiéval : méthodes et problèmes - le thème du Congrès était le village - et fit ainsi bénéficier les auditeurs de sa riche expérience de savant et d'archéologue; M. Robert-Henri Bautier traça, pour sa part, un magistral tableau des Problèmes politiques et économiques du monde méditerranéen au Moyen âge. Enfin à la séance de clôture, M. Charles Samaran prononça une savoureuse causerie intitulée : Scènes de la vie courante dans les villages de Gascogne pendant la guerre de Cent ans.

Toutes les traditions furent soigneusement respectées : celle de l'exposition des cartes anciennes et modernes de la région niçoise, organisée dans la magnifique bibliothèque de la Faculté des sciences par M. Pognon, conservateur en chef du Département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale, pour la partie ancienne et par l'Institut géographique national, pour la partie moderne; celle des réceptions offertes aux congressistes : par la Municipalité (le Maire de Nice, M. Jean Médecin, assista en personne aux séances solennelles), par le Département dans le merveilleux décor du palais de la Préfecture, par l'Université dans le cadre baroque du grand château de Valrose; celle du discours de clôture, prononcé, comme représentant de M. le Ministre de l'Éducation nationale, par M. Dennery, administrateur général de la Bibliothèque nationale et directeur des bibliothèques et de la lecture publique, qui se félicita de la collaboration sans cesse plus intime entre universités et sociétés savantes; celle du banquet de clôture, célébré dans le cadre prestigieux de l'Hôtel Négresco; une toute jeune tradition aussi, celle du Colloque des présidents et représentants de Sociétés savantes, dont M. Dennery présida la 2e session, M. Bautier étant rapporteur pour le sujet mis à l'étude cette année : le recrutement des Sociétés savantes.