entête
entête

Nécrologie

Eugène Coulet

Robert Brun

Tous ceux qui connaissaient Eugène Coulet ont été douloureusement surpris et peinés par sa mort subite survenue le 15 mai au cours d'une crise cardiaque, surpris, car rien ne laissait supposer que sa santé fut menacée, peinés car cet homme serviable et courtois avait su gagner la sympathie de tous ceux qui l'approchaient.

Issu d'une famille d'enseignants, Eugène Coulet naquit en 1904 à Saint-Maximin. Il entra de bonne heure dans l'administration municipale de Toulon et fut affecté à la bibliothèque où il devait succéder à Louis Henseling comme conservateur. Chargé également des archives communales, il publia l'inventaire des délibérations du Conseil municipal de 1805 à 1852 et plusieurs ouvrages sur la période révolutionnaire à Toulon.

Il s'était également attaché à faire de sa bibliothèque un centre d'études et, soucieux de propager les bienfaits de la lecture dans les milieux populaires, il ouvrit plusieurs annexes de quartier et paracheva cette œuvre hautement éducative en créant il y a quelques années une section pour enfants et adolescents qui connut aussitôt un vif succès.

En même temps, afin de former ses concitoyens au goût de la bibliophilie, il organisa plusieurs expositions consacrées au livre ancien ou au livre illustré moderne.

Au moment où la mort vint interrompre son activité, il projetait, avec l'appui de la municipalité et le concours de la Direction des bibliothèques, d'améliorer l'installation de l'établissement auquel il s'était entièrement dévoué, en vue de le rendre plus digne d'une ville en plein essor.

En formulant le vœu que son effort soit poursuivi, nous saluons la mémoire de ce parfait honnête homme et présentons à sa famille nos condoléances les plus sincères.