entête
entête

Contribution à l'histoire des Sociétés des amis des bibliothèques

Note sur la Société des Amis des bibliothèques d'Albi

Paule Masson

Le 24 juin 1921 se réunissaient à la Bibliothèque municipale d'Albi, sur l'initiative du conservateur, Mr Prosper Masson, quelques amis des livres et de la bibliothèque. Leur but était de fonder une société ayant pour objet « d'étendre l'utilité des bibliothèques d'Albi, d'en faire mieux connaître les ressources, et d'y créer un centre d'études et d'enseignement bibliographique ». Vaste programme, précisé d'ailleurs dans les articles 2 et 3 des statuts qui énumèrent les activités possibles : conférences sur l'histoire du livre, la bibliographie, l'usage des bibliothèques, et en particulier de celle d'Albi; organisation d'expositions; publication de catalogues, de bibliographies spéciales, d'ouvrages ou pièces rares intéressant le pays tarnais. Enfin la Société se propose d'enrichir les bibliothèques d'Albi par des dons d'ouvrages.

Précisons que ces bibliothèques, autrefois dispersées et réunies depuis 1908 dans l'Hôtel Rochegude étaient : la Bibliothèque publique primitivement logée dans l'aile nord du Palais de la Berbie, la Bibliothèque circulante (ex-bibliothèque populaire) qui fonctionnait à l'origine dans une salle de la Mairie et la Bibliothèque de l'amiral de Rochegude, collection qui n'a jamais quitté l'Hôtel Rochegude.

La Société se développa rapidement; les membres bienfaiteurs, ou membres à vie, se libéraient de toute cotisation annuelle par un versement de 150 F; la cotisation annuelle fut fixée à 50 F. Parmi les premiers bienfaiteurs, on relève les noms d'Albert Thomas, député, et Hippolyte Savary, sénateur. Ce dernier devait léguer sa bibliothèque à la ville d'Albi.

En 1963, la Société compte 400 membres; elle est subventionnée par le Conseil général.

Ses activités ont été diverses; elles sont consignées dans le registre des délibérations déposé à la Bibliothèque d'Albi. Citons l'hommage rendu en 1924 au premier bibliothécaire de la ville, Jean-François Massol : médaillon en bronze et plaquette commémorative; kermesse dans le parc Rochegude au bénéfice de la bibliothèque; publication d'une brochure pour le deuxième centenaire de la naissance de l'amiral de Rochegude; édition de cartes postales; plaquette en hommage à Mr Prosper Masson; expositions diverses etc... et surtout des dons de livres. Les livres offerts sont le plus souvent des ouvrages rares, soit relatifs au pays tarnais (manuscrits, imprimés, autographes, estampes), soit de belles éditions des XIXe et xxe siècles, éditions originales ou illustrées par de grands artistes. C'est ainsi par exemple que la Société a offert à la Bibliothèque ces dernières années : Les Contrerimes, illustrées par Laboureur, Le Satyricon, illustré par Derain, un très bel exemplaire de l'édition Curmer de 1838, dans la reliure d'éditeur, de Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre.

Signalons aussi que la Société n'a pas hésité à offrir à la bibliothèque pour orner les murs d'une annexe de quartier, une tapisserie d'un artiste tarnais, soulignant ainsi l'intérêt qu'elle porte à l'embellissement des bibliothèques.

Il est hors de doute, que par ses activités multiples et ses dons, la Société des amis a contribué à développer un courant d'active sympathie à l'égard de la bibliothèque et que ses dons de livres ont permis un enrichissement des collections que n'aurait pu autoriser le seul crédit d'achat de la bibliothèque.