entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Exposition Jean-Baptiste Piranèse.

Cent estampes choisies parmi les sept cents gravées par Piranèse sont exposées dans la galerie Mansart. Choisies dans l'oeuvre exceptionnellement riche du Cabinet des Estampes, elles montrent trois aspects de l'art du grand aquafortiste vénitien (1720-1778) : le graveur fantastique (les Prisons), l'admirateur des magnificences de l'art romain (vues de Rome) et l'ornamaniste (vases, cheminées, meubles). Des dessins prêtés par l'École des Beaux-Arts (Mme Bouleau-Rabaud conservateur), des meubles envoyés par un décorateur parisien complètent la présentation.

Dans l'introduction du catalogue 1, M. J. Adhémar, qui a organisé l'exposition avec Mme Bonéfant, montre l'actualité, le modernisme de Piranèse, dans ses conceptions, dans ses visions, dans sa technique de l'eau-forte. Dans une courte préface, M. Julien Cain a insisté sur ce point en définissant brièvement l'art de Piranèse : par son caractère monumental, par sa puissance d'évocation, par son pouvoir de pénétrer à l'intérieur d'un monde mystérieux régi par un jeu alterné de lumières et d'ombres, il appartient à tous les temps, et le nôtre, qui puise à toutes les sources, peut y trouver le plus fécond des enrichissements.

Département des manuscrits.

Le Département des manuscrits a acquis ou reçu en don des manuscrits provenant de la vente J. Davray (6 et 7 décembre 196I).

La collection de littérature moderne et contemporaine du Département des manuscrits s'est enrichie de plusieurs pièces importantes, car les trois auteurs dont on va citer les noms n'étaient représentés jusqu'ici dans le fonds de la Bibliothèque nationale que par quelques lettres.

Honoré de Balzac. L'Interdiction (n° 125 du catalogue). Cette nouvelle a été d'abord publiée dans la Chronique de Paris en janvier 1836, puis a été insérée dans les Études philosophiques. Elle a plus tard été comprise dans les Scènes de la vie parisienne, puis dans les Scènes de la vie privée. Le manuscrit autographe contient de nombreuses ratures, corrections et additions.

Le petit volume, que Balzac avait fait relier, et qu'il a offert à Louise Lefèvre, contient, en outre, un article intitulé : « Politique extérieure ». Il a été exposé en 1950 à la Bibliothèque nationale, lors de l'exposition Balzac (Nouv. acq. fr. 14 357).

Benjamin Constant. Sept recueils manuscrits, contenant plusieurs œuvres, articles et notes, en partie inédits (n° 139 du catalogue). Le premier cahier contient le texte d'Adolphe, avec des corrections autographes, daté de 1810, le roman n'ayant été publié qu'en 1816, avec des variantes et retouches importantes. Les cahiers contiennent aussi deux ouvrages politiques que Benjamin Constant n'a pas publiés : Principes de politique applicables à tous les gouvernements et De la possibilité d'une constitution républicaine dans un grand pays ainsi qu'une traduction faite par Constant de W. Godwin, La Justice politique (Nouv. acq. fr. 14358-14364).

André Gide. La Porte étroite (n° 29I du catalogue). Ce recueil renferme trois versions de l'un des plus célèbres romans d'André Gide : deux versions autographes, que l'auteur considérait comme « très mauvaises », d'après une note portée sur l'une d'entre elles, et une dactylographie couverte de corrections et d'additions, qui diffère sur beaucoup de points du texte publié (nouvelle acq. fr. 22 150).

On voit tout l'intérêt que ces trois acquisitions présentent pour l'histoire littéraire française; dans le cas de Balzac et de Gide, les manuscrits d'auteur permettent d'étudier le travail d'élaboration et les retouches de l'œuvre; dans celui de Constant, la pensée politique d'un personnage qui a été mêlé à d'importants événements pourra être mieux connue et ses opinions longtemps tenues secrètes verront enfin le jour.

Département des cartes et plans

Acquisitions 1960-196I. - Au cours des années 1960-196I, les acquisitions ont fait entrer dans les collections du département des Cartes et Plans des cartes récemment parues, choisies systématiquement pour complèter certaines séries que n'enrichissent pas les échanges et quelques pièces anciennes.

Parmi les documents modernes, une place particulière a été faite aux atlas, aux fac-similés et aux ouvrages sur la cartographie.

La collection d'atlas étrangers qui a été constituée dans la salle de travail est sans cesse consultée, notamment par des cartographes en quête d'informations récentes et il est indispensable qu'elle soit tenue à jour avec soin. Elle s'est enrichie d'atlas généraux comme l'Atlas du Times, d'atlas nationaux (Brésil, Canada, Pays-Bas, etc...) dont certains sont en cours de publication (Atlas de Belgique, Atlas du Survey national belge, Congo belge, États-Unis, Israël, Maroc, etc...) ou régionaux (Ice atlas of Arctic Canada, British Columbia atlas of resources, Economic Atlas of Manitoba, Atlas over Skargardo Finland, Deutscher Planungsatlas Bayern, Atlas of Arab world, Atlas Ostliches Mitteleuropa, etc...) et d'un nombre important d'atlas particuliers (Historicher Atlas of Schweiz, Historisch-geographisches Kartenwerke, Atlas Selskogo Khozaistva SSSR, Österreichischer Volkskunde Atlas, Klimadiagramm Weltatlas, etc... Atlas des forêts du monde, Iro Weltwirtschafts-Atlas, etc...).

Études critiques et reproductions sont, elles aussi, des instruments de travail auxquels les historiens de la cartographie ont sans cesse recours. De l'avis des spécialistes, le département des Cartes et Plans est sur ce point une des cartothèques les mieux outillées. Mais là encore, il convient de combler par des achats de livres déjà anciens les lacunes qui peuvent exister et de recevoir les dernières publications importantes. On peut citer les ouvrages de Wheat, Mapping of the Transmississippi West; Vindel, Mapas de America en los libros españoles de los siglos XVI al XVIII; Beans, A list of Japanese maps; Lang, Karten Deutscher Länder in Brusseler Atlas, de Christian Sgrooten; Quirino, Philippine cartography ; Schramm, Sphaira; Dahlgren, Sveriges Sjôkarta, etc...

Une liste établie par la « Library of Congress » a permis d'acquérir une trentaine de reproductions publiées aux États-Unis auxquelles sont venues s'ajouter les premiers volumes de la publication en fac-similé de la Topographia de Merian.

La carte aéronautique du Monde à 1 : I.000.000 et certaines collections de cartes à grande échelle ont été complétées ou rajeunies par l'entrée des feuilles récemment dressées ou révisées. Cartes topographiques à 1 : 25.000 de la Grande-Bretagne, de l'Italie et de la Suisse, cartes géologiques d'Argentine, d'Italie, du Tanganika, de Tunisie etc... Enfin, des cartes d'ensemble à petite échelle étudiant un problème particulier, des cartes régionales, des plans de villes ont été achetés pour l'Allemagne, l'Espagne, l'URSS et la Turquie.

Parmi les pièces anciennes que le Département a pu acquérir au hasard des ventes ou des offres de libraires, mention doit être faite du recueil acheté à l'Hôtel Drouot, en décembre 1960 : ce recueil factice qui a appartenu au Prince d'Aremberg dont il porte les armes, contient, à côté de belles cartes gravées, des pièces manuscrites, du début du XVIIIe siècle, d'un grand intérêt (cartes nautiques de la Mer Méditerranée par Michelot, plans de bataille, carte de Corse à grande échelle, avec indication du nombre des habitants).

Département des estampes

Acquisitions 1960-196I. - Le département des Estampes a reçu par dons et dépôt légal l'essentiel de la production des peintres graveurs français. Il a pu acquérir certaines épreuves d'état. Il a acquis des gravures de Barlach, Beckmann, Klee, Nolde, qui n'étaient que très peu représentés.

Il a acheté quelques gravures françaises du XVIIIe siècle et d'autres de Legros. Il a reçu en don de nombreuses oeuvres de Gaëtan Dumas. Il a acquis des; vues d'optique en grand nombre (cette forme d'estampes avait été négligée).

Ses séries documentaires se sont enrichies notamment de deux recueils d'aquarelles d'Alfred, baron de Marbot, représentant les costumes militaires du second Empire et constituant une suite inédite de son ouvrage sur les uniformes français depuis 1439. Il a reçu de Mme Bougenaux une série de portraits d'Henri de Régnier, de Mlle Brumeaux des albums de Maurice Guibert, ami de Lautrec qui y figure souvent. Il a acquis l'essentiel des albums de caricatures contemporaines parues aux États-Unis, en Allemagne et en Angleterre. Il a pu acquérir un lot d'estampes sur l'iconographie des noirs.

En ce qui concerne la photographie, le Cabinet a reçu environ 10.000 clichés de Clair-Guyot, photographe de l'Illustration pris entre 1900 et 1940; il a commencé à les faire tirer. Il a acquis avec les droits de reproduction les 350.000 clichés de Science et Vie (réunion des agences de presse d'avant-guerre), représentant des événements et des personnalités entre 1900 et 1940. Il a fait tirer environ I.000 des clichés d'Otto et Pirou qui lui ont été donnés il y a plusieurs années. Il a reçu 1.283 photos de la Maréchale de Lattre de Tassigny, 4.000 photos de Paris-Match (1960-196I), un grand nombre de Point de vue, les photographies du Salon national de la photographie pour 1959 et pour 1960, ainsi que l'essentiel de l'œuvre des photographes contemporains.

D'autre part, il a acquis ou reçu des photographies anciennes, notamment des calotypes, et s'est procuré les livres récents sur la photographie et l'image.

L'Inventaire du Fonds français, graveurs du XVIIe siècle, par R. A. Weigert (tome IV) 2 vient de paraître dans la suite des inventaires du département des Estampes dont une vingtaine de volumes ont été publiés depuis 1930.

Ce tome (600 pages) va de Ecman à Giffart. Il contient notamment les inventaires de Gérard Edelinck (409 pièces), Albert Flamen (587 pièces), Léonard Gaultier (710 pièces), Claude Gellée (avec indication d'états inédits), ainsi que ceux de nombreux graveurs parisiens et provinciaux souvent inconnus, et sur lesquels on trouve ici d'utiles précisions.

L'inventaire, rédigé avec beaucoup de soin et d'érudition par un des plus savants dix-septiémistes, est un instrument de travail indispensable.

Bibliothèques municipales.

Caen (Calvados).

La Bibliothèque municipale de Caen vient d'ouvrir dans un local de l'Office municipal de la jeunesse une section exclusivement réservée aux adolescents de seize à vingt ans. Cette bibliothèque mise en service le 3 mars 1962 offre un choix d'environ 3.000 ouvrages.

Rennes (Ille-et-Vilaine).

La Bibliothèque municipale de Rennes a mis à la disposition de la Section d'italien de la Faculté des lettres sa salle d'exposition pour y présenter les ouvrages édités par la « Poligrafico dello Stato » de Rome, qui lui ont été adressés par le Consulat général d'Italie, à Marseille.

Les reproductions en fac-similé de manuscrits célèbres de classiques latins, les livres d'art, d'archéologie et de tourisme, étaient accompagnés de reproductions en couleurs de tableaux peints depuis la Renaissance.

A la demande de M. Zambardi, lecteur d'italien, qui a pris l'initiative de cette manifestation, le conservateur de la bibliothèque a présenté quelques dizaines d'incunables et livres des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, imprimés en Italie, éditions de classiques latins ou études des antiquités romaines et italiennes.

L'exposition ouverte du 24 février au 3 mars, a été visitée par plusieurs centaines de personnes.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque nationale. Galerie Mansart. Paris. - Piranèse [Préf. J. Cain. Introd. J. Adhémar.] - Paris, 1962. - 20, 5 cm, 24 p.
  2.  (retour)↑  Bibliothèque nationale. Département des estampes, Paris. - Inventaire du fonds français. Graveurs du 17e siècle, par R. A. Weigert,... Tome 4. Ecman-Guiffart. - Paris, Bibliothèque nationale, 196I. - In-4°, 600 p.