entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Département des cartes et plans.

Le Comité national français de géographie a organisé les 3, 4 et 5 février à Paris des journées géographiques au cours desquelles un débat sur l'orientation de la géographie physique et de la géographie humaine a notamment eu lieu et les différentes commissions du Comité national se sont réunies pour préparer la participation française au Congrès international de géographie qui se tiendra à Londres en 1964.

Une visite du Département des cartes et plans était prévue. A cette occasion une petite exposition temporaire, destinée à montrer aux géographes ce que les collections du Département des cartes et plans pouvaient leur apporter a été préparée par le personnel scientifique. Des cartes du XVIe siècle à nos jours, choisies, à titre d'exemple, pour la forêt de Villers-Cotterets, pour le port de Brouage (ensablement progressif), pour la ville de Montpellier, indiquaient comment les documents cartographiques permettent de suivre une évolution. Deux portefeuilles, l'un de la Collection d'Anville et l'autre de la Collection du Service hydrographique de la Marine (Rhénanie et Ile de la Réunion) témoignaient de la richesse de ces collections et des facilités que leur classement méthodique respecté offrent aux recherches. Enfin des spécimens de cartes étrangères donnaient une idée de la variété et de l'intérêt actuel que présente le fonds moderne.

Le Département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale et la Bibliothèque de la Société de géographie ont reçu, pour chacun de leurs fonds, un exemplaire du somptueux ouvrage : Portugaliae monumenta cartographica, publié par le Gouvernement portugais pour commémorer le cinquième centenaire de la mort d'Henri le Navigateur; il constitue une somme exhaustive et documentée de l'histoire de la cartographie Portugaise à l'époque des grandes découvertes et des longues navigations commerciales. Les auteurs, M. Armando Cortesão et Avelino Teixeira da Mota, tous deux spécialisés dans la matière, nous présentent en ces quatre volumes in-folio, souvent dans leur format originel, parfois en couleurs, et toujours sous la forme d'excellentes reproductions, toutes les cartes nautiques portugaises connues jusqu'à la fin du dix-septième siècle et conservées dans les grandes bibliothèques, dépôts d'archives ou collections privées d'Europe et d'Amérique; chaque document classé dans l'ordre chronologique [les œuvres des Cantino; des Reinel, de Lopo Homem, de Diego Ribeiro, de Diego et Andreas Homem, de F. Vaz Dourado, des Teixeira, etc...] est accompagné d'une notice descriptive basée sur les nombreuses études antérieures, mais riche de vues neuves, et souvent séduisantes.

Un cinquième volume reste à paraître, il sera composé de la bibliographie générale relative à l'histoire des cartes nautiques portugaises et de différents index qui faciliteront la consultation de ce très bel et considérable ouvrage.

Bibliothèques universitaires.

Aix-Marseille (Bouches-du-Rhône).

Mlle Zaborska, bibliothécaire à la Bibliothèque publique de Varsovie, boursière du gouvernement polonais, a visité plusieurs bibliothèques à Aix et à Marseille au mois de janvier 1962. Elle a été reçue dans les trois sections de la Bibliothèque universitaire d'Aix-Marseille les 29 et 30 janvier.

Bibliothèques municipales.

Angoulême (Charente).

La nouvelle bibliothèque d'Angoulême occupe la partie supérieure d'un édifice construit par la Ville, avec les fonds du legs Fougerat, à la veille de la guerre de 1939, pour ses œuvres sociales. Les Allemands occupèrent l'immeuble, démontèrent les rayonnages métalliques, qui rouillèrent dans une cave. La grande salle de lecture et les magasins furent compartimentés en bureaux. Après la Libération, divers organismes se succédèrent dans les lieux, par suite de la crise du logement, avant qu'il fût possible d'obtenir la réfection totale, devenue nécessaire.

La situation est centrale. De la salle de lecture, on jouit d'une vue magnifique. Les lecteurs disposent d'un ascenseur et les bibliothécaires d'un monte-charge. Mais le bâtiment, conçu dans une optique déjà ancienne, est moins spacieux qu'on ne le demanderait aujourd'hui. A la faveur des derniers travaux, il a été cependant possible d'améliorer les circulations et de réserver à l'entrée une section de prêt bien aménagée. Le local comporte, de plain-pied, salle de lecture, section de prêt, salle de catalogue et bureaux, et, au-dessus, trois étages de magasins.

En présence du préfet, du maire et de nombreuses personnalités réunies pour l'inauguration, le 29 janvier, M. l'Inspecteur général Masson, représentant le directeur général des bibliothèques, a rendu un juste hommage au travail remarquable accompli par la bibliothécaire, Mlle Foucault, qui a procédé au reclassement complet des collections, avec catalogue sur fiches et qui a dirigé dans ses moindres détails la réalisation de l'équipement mobilier, en s'inspirant des directives du Service technique de la Direction des bibliothèques.

Charleville (Ardennes).

Une salle spéciale, destinée aux jeunes lecteurs de 8 à 14 ans, a été inaugurée le 9 novembre 196I au rez-de-chaussée de l'immeuble abritant la Bibliothèque municipale de Charleville (architectes : MM. Despas et A. Gouaux).

Les murs ont été peints en bleu et jaune pâles et on a choisi pour revêtement de sol un « tapiflex » jaspé rouge qui donne une note de couleur vive. Les rayonnages en chêne verni de 3 cm d'épaisseur, avec crémaillère à tenons de cuivre, comportent quelques plans inclinés pour la présentation de livres à plat, notamment autour d'une colonne de soutien qui a été « habillée » par un rayonnage circulaire. Les tables à armature métallique sont recouvertes de formica jaune et bleu clairs et accompagnées de chaises à sièges et dossiers de bois peint de couleurs différentes L'éclairage artificiel est dispensé par des lampes suspendues, avec tulipes de couleurs diverses. On a installé en outre une armoire-vestiaire à portes coulissantes et un lave-mains placé dans une salle contiguë.

Tous les livres sont recouverts de « vénilia » transparent. Certains ouvrages ne peuvent être consultés que sur place : grands formats, albums, collections reliées de journaux d'enfants.

Le succès de la Bibliothèque enfantine a été immédiat et il a fallu dès le début augmenter le nombre des tables et des chaises. Pour les trois premiers mois de fonctionnement, les statistiques sont les suivantes : lecteurs inscrits : 312, livres prêtés : 2 528, lecteurs sur place : 1 442.