entête
entête

Sous-comité « Reproduction documentaire » de l'ISO

Le sous-comité de l'Organisation de normalisation (ISO) spécialisé dans la reproduction documentaire, dont le secrétariat est assuré par l'AFNOR, a tenu sa huitième réunion du 16 au 18 octobre 196I à Paris dans les locaux du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Y participaient vingt délégués des sept pays suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, États-Unis d'Amérique, France, Hongrie, Royaume-Uni, ainsi que des représentants des comités « Documentation » et « Photographie » de l'ISO.

Les principales questions examinées au cours de cette réunion ont été les suivantes :

Méthode de mesure de la luminance des écrans d'appareils de lecture :
L'accord est maintenant pratiquement réalisé sur une méthode d'exploration plage par plage des écrans. Des propositions nouvelles ont été examinées, visant à mettre à la disposition des usagers un mode d'expression des mesures faites, correspondant à leurs sensations visuelles.

Mire ISO et micromire ISO pour essais de lisibilité :

Ces moyens d'investigation, très utiles pour faciliter les rapports entre fabricants ou façonniers et usagers, sont à l'étude depuis de nombreuses années. L'accord technique entre experts est maintenant acquis, et deux avant-projets de recommandation vont être soumis aux procédures d'approbation de l'ISO.

Microfilm de 35 mm et de 16 mm :

La question capitale de l'interchangeabilité des bobines demande encore un effort de synthèse des diverses pratiques existant sur le marché mondial en matière de tolérances.

Conservation des microcopies :

Avec la collaboration du Comité ISO/TC 42 « Photographie », des règles ont pu être élaborées. Elles distinguent deux types d'exigences en matière de conservation :
- conservation courante ou commerciale (de l'ordre de dix ans);
- conservation d'archives (pratiquement illimitée).

Autres études :

Le comité a en outre procédé à diverses études relatives au vocabulaire de la microcopie, ainsi qu'à des dispositions pratiques d'étiquetage des boîtes, propres à faciliter les opérations de rangement, d'utilisation et d'identification des microfilms dans les bibliothèques et archives.

Les délégués ont visité avec intérêt le nouveau laboratoire de reproduction documentaire du Centre national de la recherche scientifique, dont ils ont apprécié l'installation très moderne, l'efficacité et la précision. Ce laboratoire, rattaché au centre de documentation du CNRS, met chaque année à la disposition du public plus de 3 millions de microcopies ou photocopies de textes scientifiques français et étrangers.