entête
entête

Conférence internationale sur les principes de catalogage

Paris, 9-18 octobre 1961

A. H. Chaplin

Président : Sir Franck Francis, K. C. B., Director and principal librarian, British Museum.

Vice-Président : Paul Poindron, Conservateur en chef à la Direction des bibliothèques de France.

Rapport officiel préliminaire 1

Introduction.

La Conférence internationale sur les principes de catalogage, patronnée par la F. I. A. B., avec l'aide d'une subvention du "Council on Library Resources" s'est tenue à l'Unesco (bâtiment des conférences) à Paris, du 9 au 18 octobre 196I.

Le but de la Conférence, tel qu'il a été défini par la Réunion préliminaire de juillet 1959 à Londres, était « de parvenir à un accord sur les principes de base qui déterminent le choix et la forme de l'entrée dans le catalogue auteurs et titres ». Pour atteindre cet objectif, des associations de bibliothécaires et d'autres organisations intéressées de tous les pays avec lesquels le contact a pu être établi furent invitées à former des comités nationaux chargés de désigner des délégués et de leur donner des instructions. Un certain nombre d'organisations internationales furent également invitées à participer à la Conférence. Des documents de travail sur des sujets suggérés par la Réunion préliminaire ont été préparés et diffusés pour susciter des études et des commentaires; et un projet d'Exposé des principes basé sur les documents de travail et les commentaires reçus a été préparé par le secrétaire exécutif et distribué aux participants et aux organisations dont ils relèvent, avant l'ouverture de la Conférence.

Les séances de la Conférence furent consacrées principalement à la discussion et à l'amendement du projet de l'Exposé des principes. Après une discussion générale de chaque section du projet, au cours de laquelle les délégations soumettaient des amendements, un groupe de travail était constitué; ce groupe, travaillant en collaboration avec le Comité d'organisation élargi, examinait les amendements et les problèmes soulevés au cours de la discussion générale et préparait un texte modifié de la section, texte qui était ensuite soumis au vote de la Conférence 2 au cours d'une séance ultérieure.

Le texte de l'Exposé final qui a résulté de cette procédure a reçu l'approbation d'une large majorité de participants. En dehors des séances générales qui portaient sur cet Exposé et sur des résolutions générales, des groupes de travail spéciaux se sont réunis au cours de la Conférence et ont établi des rapports qui seront publiés ultérieurement en même temps qu'un rapport complet sur la Conférence.

Le texte de l'Exposé des principes ainsi que les autres résolutions prises par la Conférence, les listes des délégations et des groupes spécialisés, enfin un résumé des votes sont donnés ci-dessous.

Résolution I

La Conférence approuve, suivant les votes enregistrés d'autre part, l'Exposé des principes ci-après.

Elle demande aux délégués officiels nationaux et aux comités nationaux :
I° d'assurer la plus large publicité à ce texte auprès des bibliothécaires, des éditeurs et des libraires, ainsi que des autorités responsables de leurs pays respectifs.
2° de prendre toutes les mesures nécessaires :
a) pour que les règles de catalogage de leur pays soient établies ou révisées dès qu'il sera possible en conformité avec les principes fixés par la Conférence et pour qu'elles entrent en application;
b) pour que la rédaction des bibliographies nationales tienne compte de ces mêmes principes.

Elle demande également aux délégués officiels des organisations internationales de porter le texte de l'Exposé des principes à la connaissance des membres nationaux de leurs organisations.

Elle demande au secrétariat de communiquer le texte de l'exposé des principes à tous les pays non représentés à la Conférence et éventuellement à toute organisation internationale non représentée qui serait jugée intéressée par les problèmes de catalogage.

Exposé des principes

1. Portée de l'exposé

Les principes ici établis s'appliquent seulement au choix et à la forme des vedettes et des mots d'entrée - c'est-à-dire aux éléments principaux déterminant l'ordre des entrées - dans les catalogues de livres imprimés 3, dans lesquels des entrées aux noms d'auteurs, et, lorsque ceux-ci ne conviennent pas ou sont insuffisants, aux titres des livres, sont associées dans un seul ordre alphabétique. Ces principes sont établis spécialement à l'usage des catalogues répertoriant les fonds de grandes bibliothèques générales, mais leur application aux catalogues d'autres bibliothèques et à d'autres listes alphabétiques de livres est aussi recommandée, avec les modifications requises, eu égard aux buts de ces catalogues et de ces listes.

2. Rôles du catalogue

Le catalogue doit être un instrument efficace pour déterminer :
2.1 si la bibliothèque contient un livre particulier caractérisé
a) par son auteur et son titre, ou
b) si l'auteur n'est pas nommé dans le livre, par son titre seul, ou
c) si l'auteur et le titre ne conviennent pas ou sont insuffisants pour l'identification, par un élément de remplacement approprié.
2.2 a) quelles œuvres d'un auteur particulier }figurent dans la bibliothéque.
b) quelles éditions d'une œuvre particulière figurent dans la bibliothèque.

3. Structure du catalogue

Pour remplir ces deux rôles le catalogue doit comporter :
3.I au moins une entrée pour chaque livre catalogué et
3.2 plus d'une entrée pour tout livre, chaque fois que l'intérêt des utilisateurs ou les caractéristiques du livre l'exigent, par exemple
3.21 lorsque l'auteur est connu par plus d'un nom ou forme du nom, ou
3.22 lorsque le nom de l'auteur a été identifié avec certitude mais ne figure pas sur la page de titre du livre, ou
3.23 lorsque plusieurs auteurs ou collaborateurs ont contribué à la création du livre, ou
3.24 lorsque le livre est attribué à divers auteurs, ou
3.25 lorsque le livre contient une œuvre connue sous divers titres.

4. Types d'entrées

Les entrées peuvent appartenir aux types suivants :
- entrées principales,
- entrées secondaires,
- et renvois.

4.I Chaque livre doit faire l'objet d'une entrée -l'entrée principale-comportant une notice complète mentionnant tous les détails nécessaires à l'identification du livre. D'autres entrées peuvent être faites soit sous forme d'entrées secondaires (c'est-à-dire de notices supplémentaires fondées sur la notice principale et reproduisant sous d'autres vedettes tout ou partie des renseignements mentionnés sur celle-ci), soit sous forme de renvois (qui orientent le lecteur vers un autre endroit du catalogue).

5. Emploi des entrées multiples

Les deux fonctions du catalogue (voir 2.1 et 2.2) sont assurées de la manière la plus efficace

5.I par une entrée pour chaque livre à une vedette dérivée du nom de l'auteur ou du titre tel qu'il est imprimé dans le livre, et

5.2 lorsqu'il existe des formes diverses pour le nom de l'auteur ou le titre, par une entrée pour chaque livre à une vedette uniforme 4 constituée par une forme particulière du nom de l'auteur ou un titre particulier ou, pour les livres non identifiés par l'auteur ou le titre, à une vedette uniforme constituée par un élément de remplacement approprié du titre, et

5.3 des entrées secondaires appropriées et/ou des renvois.

6. Fonction des différents types d'entrées

6.1 L'entrée principale des œuvres entrées aux noms d'auteurs doit normalement être faite sous la vedette uniforme. L'entrée principale des œuvres entrées au titre peut être soit au titre tel qu'il figure dans le livre, avec une entrée secondaire à un titre uniforme, soit à un titre uniforme avec des entrées secondaires ou des renvois aux autres titres. Cette dernière pratique est recommandée pour cataloguer des œuvres bien connues, en particulier celles qui sont connues sous des titres d'usage courant (voir II.3) 5.

6.2 Les entrées sous d'autres noms ou formes de nom pour le même auteur doivent normalement prendre la forme de renvois ; mais des entrées secondaires peuvent être employées dans des cas spéciaux 6.

6.3 Des entrées sous d'autres titres pour la même œuvre doivent normalement prendre la forme d'entrées secondaires ; mais des renvois peuvent être employés quand un renvoi peut remplacer un certain nombre d'entrées secondaires sous une seule vedette 7.

6.4 Des entrées secondaires (ou dans les cas appropriés des renvois) devraient aussi être faites aux noms des co-auteurs, collaborateurs, etc... et aux titres des œuvres ayant leur entrée principale sous un nom d'auteur, quand le titre est un autre moyen important d'identification.

7. Choix de la vedette uniforme

La vedette uniforme doit normalement être le nom (ou la forme du nom) ou le titre figurant le plus souvent dans les éditions des œuvres cataloguées ou dans des références faites à ces œuvres par des autorités reconnues.

7.1 Quand des éditions ont paru dans plusieurs langues, la préférence devrait, en général, être donnée à la vedette fondée sur les éditions dans la langue originale; mais si cette langue n'est pas employée couramment dans le catalogue, la vedette peut être empruntée à des éditions et références dans une des langues couramment utilisées dans le catalogue.

8. Un seul auteur personne physique

8.1 L'entrée principale pour chaque édition d'une œuvre identifiée comme étant l'œuvre d'un seul auteur personne physique doit être faite au nom de l'auteur. Une entrée secondaire ou un renvoi est fait au titre de chaque édition dans laquelle le nom de l'auteur ne figure pas sur la page de titre.

8.2 La vedette uniforme est le nom par lequel l'auteur est le plus fréquemment identifié dans les éditions de ses oeuvres 8 dans la forme courante la plus complète sous laquelle il apparaît, sauf dans les cas suivants :
8.2I un autre nom ou forme de nom doit être pris comme vedette uniforme s'il a été consacré par l'usage général, soit par des références à l'auteur dans des œuvres biographiques, historiques, et littéraires, soit en raison d'activités publiques autres que celles d'auteur;
8.22 une caractéristique d'identification supplémentaire devrait être ajoutée s'il est nécessaire de distinguer l'auteur d'autres auteurs de même nom.

9. Entrée sous les collectivités

9.I L'entrée principale d'une œuvre doit être faite au nom d'une collectivité (c'est-à-dire une institution, un organisme ou une assemblée de personnes connus par un nom de collectivité ou par un nom collectif)

9.II lorsque l'œuvre est nécessairement, par sa nature, l'expression de la pensée ou de l'activité collective de la collectivité 9, même si elle est signée par une personne agissant comme fonctionnaire ou agent de la collectivité, ou

9.12 lorsque le libellé du titre ou de la page de titre, considéré par rapport à la nature de l'œuvre, implique clairement que la collectivité est collectivement responsable du contenu de l'oeuvre 10.

9.2 Dans d'autres cas, quand une collectivité a assumé une fonction subsidiaire par rapport à la fonction d'auteur (telle que celle d'éditeur intellectuel), une entrée secondaire doit être faite au nom de la collectivité.

9.3 Dans les cas douteux, l'entrée principale peut être faite soit sous le nom de la collectivité, soit au titre ou au nom de l'auteur personne physique, avec, dans chacun des cas, une entrée secondaire à la vedette qui n'a pas été retenue pour l'entrée principale.

9.4 La vedette uniforme pour des œuvres entrées au nom d'une collectivité doit être le nom sous lequel la collectivité est le plus fréquemment identifiée dans ses publications, excepté dans les cas suivants :
9·4I si l'on rencontre fréquemment dans ses publications des variantes de la forme du nom, la vedette uniforme doit être la forme officielle du nom;
9.42 si la collectivité a des noms officiels dans plusieurs langues, la vedette doit être prise dans celle de ces langues qui s'adapte le mieux aux intérêts des utilisateurs du catalogue;
9.43 si la collectivité est généralement connue par un nom courant, ce nom (dans une des langues normalement employées dans le catalogue) doit être la vedette uniforme;
9.44 pour les publications des États et autres autorités territoriales, la vedette uniforme doit être la forme sous laquelle on désigne couramment le territoire en question dans la langue qui s'adapte le mieux aux intérêts des utilisateurs du catalogue;
9.45 si la collectivité a employé successivement différents noms qui ne peuvent être considérés comme des variations mineures d'un même nom, la vedette pour chaque œuvre doit être le nom que portait la collectivité au moment de la publication de l'œuvre, les différents noms étant reliés entre eux au moyen de renvois 11;
9.46 une caractéristique supplémentaire d'identification doit être ajoutée, s'il est nécessaire de distinguer la collectivité d'autres collectivités de même nom.

9.5 Les constitutions, les lois et les traités, et d'autres œuvres de même nature, doivent être entrées au nom de l'État ou de l'autorité territoriale appropriée avec des titres formels ou conventionnels indiquant la nature du document. Des entrées secondaires aux titres réels seront établis si besoin est.

9.6 Une œuvre d'une collectivité qui est subordonnée à une collectivité supérieure doit être entrée au nom de la collectivité subordonnée, sauf dans les cas suivants :
9.61 si le nom lui-même implique la subordination ou une fonction subordonnée, ou s'il est insuffisant pour identifier la collectivité subordonnée, on prend comme vedette le nom de la collectivité supérieure, suivie du nom de la collectivité subordonnée comme sous-vedette;
9.62 si la collectivité subordonnée est un organe administratif, judiciaire ou législatif d'un gouvernement, on prend comme vedette le nom de l'État ou de l'autorité territoriale appropriée suivi du nom de l'organe comme sous-vedette.

10. Auteurs multiples

Quand deux auteurs 12 ou plus ont collaboré à la création d'une œuvre :
10.I si l'un des auteurs figure dans le livre comme auteur principal, les autres jouant un rôle subordonné ou auxiliaire, l'entrée principale pour l' œuvre est faite au nom de l'auteur principal;
10.2 si aucun des auteurs ne figure dans le livre comme auteur principal, l'entrée principale est faite
10.2I. au nom de l'auteur nommé le premier sur la page de titre, si le nombre des auteurs est deux ou trois, des entrées secondaires étant faites au(x) nom(s) du ou des autre(s) auteur(s);
10.22. au titre de l'oeuvre si le nombre des auteurs est supérieur à trois, des entrées secondaires étant faites au nom de l'auteur nommé le premier dans le livre et aux noms de tous les autres auteurs pour lesquels cela peut sembler nécessaire.

10.3. RECUEILS 13
L'entrée principale, pour un recueil comportant des œuvres indépendantes ou des parties d'œuvres par différents auteurs, doit être faite

10.3I au titre du recueil, si celui-ci a un titre général;

10.32 au nom de l'auteur ou au titre de la première œuvre du recueil, s'il n'y a pas de titre général.

10.33 Dans les deux cas, une entrée secondaire doit être faite au nom du compilateur (c'est-à-dire la personne qui a pris la responsabilité de réunir les textes du recueil, en faisant appel à des sources variées), si ce nom est connu.

10.34 Exception. Si le nom du compilateur est mis en évidence sur la page de titre, l'entrée principale peut être faite au nom du compilateur, avec une entrée secondaire au titre.

10.4 Si des parties successives d'une œuvre sont attribuées à différents auteurs, l'entrée principale doit être faite à l'auteur de la première partie.

11. Oeuvres cataloguées à leur titre

II.I Les œuvres dont l'entrée principale est faite à leur titre sont :
II.II des œuvres dont les auteurs n'ont pas été identifiés;
II.12 des œuvres dues à plus de trois auteurs dont aucun n'est l'auteur principal (voir 10.22);
II.13 des recueils d'oeuvres indépendantes ou des parties d'œuvres par différents auteurs publiées sous un titre général;
II.14 des œuvres (y compris les périodiques et les ouvrages formant série) connues principalement ou d'une façon courante par leur titre plutôt que par un nom d'auteur.

11.2 Une entrée secondaire ou un renvoi doit être fait au titre pour :
11.21 des éditions anonymes d'œuvres dont les auteurs ont été identifiés;
II.22 des œuvres dont l'entrée principale est faite au nom de l'auteur, quand le titre est un autre moyen important d'identification; II.23 des œuvres dont l'entrée principale est faite au nom d'une collectivité, mais qui ont des titres distinctifs n'incluant pas le nom de la collectivité; II.24 des recueils dont l'entrée principale est faite à titre exceptionnel au nom du compilateur.

II.3 La vedette uniforme (en ce qui concerne les entrées principales ou les entrées secondaires, voir 6.I) pour les œuvres entrées au titre doit être le titre original ou le titre le plus fréquemment employé dans les éditions de l'œuvre  14 ; excepté dans le cas suivant :
II.3I si l'oeuvre est généralement connue sous un titre d'usage courant, on doit prendre ce titre comme vedette uniforme.

II.4 La vedette uniforme pour des œuvres dont les parties successives ou les volumes portent des titres différents doit être le titre de la première partie à moins que la majorité des parties ou volumes porte un autre titre.

II.5 Quand une publication en série est publiée successivement sous différents titres, une entrée principale doit être faite à chaque titre pour la série des fascicules portant ce titre, en mentionnant au moins le titre immédiatement antérieur et immédiatement postérieur. Une entrée secondaire peut être faite pour de telles séries à un seul titre préférentiel 15. Si, cependant, les variations du titre sont minimes, on peut prendre comme vedette uniforme pour tous les fascicules la forme employée le plus fréquemment.

II.6 Les traités et les conventions internationales multilatérales, et certaines catégories de publications qui n'ont pas de titre distinctif, peuvent être entrés 16 sous une vedette uniforme, conventionnelle, choisie en vue de faire connaître la forme de l'ouvrage.

12. Mot d'entrée pour les noms de personnes physiques

Lorsque le nom d'un auteur personne physique comprend plusieurs mots, le choix du mot d'entrée est déterminé, autant que possible, par l'usage reconnu du pays dont le porteur du nom est citoyen, ou si cela n'est pas possible, par l'usage admis dans la langue qu'il emploie en général.

Résolution II

La Conférence décide :
I. que le Comité d'organisation, tel qu'il a été élargi, demeure en fonctions jusqu'à la prochaine réunion annuelle du Conseil de la F. I. A. B., en vue :
a) d'apporter aux textes adoptés par la Conférence les corrections rédactionnelles qui pourront être nécessaires;
b) d'assurer la diffusion de ces textes à tous les délégués et observateurs, à tous les comités nationaux et autres organisations participantes, ainsi qu'aux périodiques professionnels;
c) d'éditer et publier le compte rendu de la Conférence;
d) d'assurer l'exécution de toutes les résolutions de la Conférence;
e) d'assurer la poursuite des travaux entrepris au cours de la Conférence par des groupes spécialisés;
f) de conserver et d'exploiter le matériel documentaire rassemblé au cours de la préparation de la Conférence et durant la Conférence elle-même;
g) de soumettre au bureau de la F. I. A. B. une liste des sujets qui pourraient faire l'objet d'études ultérieures dans le domaine du catalogage;

2. que le bureau de la F. I. A. B. soit prié d'étudier les moyens qui permettront de continuer le travail entrepris par la Conférence et les sujets d'étude ultérieurs dans le domaine du catalogage et de s'efforcer de trouver les ressources financières qui assureront l'exécution des projets approuvés par la Conférence et des projets justifiés par tout programme futur.

Résolution III

La Conférence estime nécessaire que dans l'intérêt du travail international futur les comités nationaux créés pour les besoins de la Conférence soient maintenus et continuent de coopérer avec le Comité d'organisation.

Résolution IV

Projets à entreprendre.

A) La Conférence propose que les projets suivants soient entrepris sous la direction du Comité d'organisation :
I. la publication dans un délai minimum d'un exposé de la pratique adoptée dans chaque pays, pour les entrées relatives aux noms de personnes de leurs ressortissants;

2. la préparation et la publication des listes suivantes : a) une liste des noms d'États et autres autorités territoriales, sous la forme adoptée pour les entrées dans les catalogues, en conformité avec les noms officiels employés par ces autorités elles-mêmes, et comportant des équivalents dans les principales langues du monde;
b) une liste de titres uniformes pour les classiques anonymes de chaque pays avec des équivalents adoptés dans les langues d'autres pays;
c) une liste limitée de catégories de publications qui peuvent être cataloguées sous une vedette conventionnelle, répondant à la forme de l'ouvrage.

B) La Conférence, constatant qu'il est souhaitable d'élaborer certaines listes de vedettes uniformes (par exemple des noms d'auteurs classiques grecs et latins, des noms des principales collectivités existant dans chaque pays, ainsi que des organisations internationales importantes), propose, à titre d'expérience, d'établir un nombre limité de ces listes.

Résolution V

La Conférence recommande que les pays appartenant ou se rattachant pour une partie de leurs ressortissants à une même aire linguistique procèdent aux consultations nécessaires en vue d'unifier leurs usages respectifs concernant la forme d'entrée des noms de personnes dans la langue commune.

Résolution VI

La Conférence recommande que soient étudiées par la F. I. A. B. en liaison avec les autres organisations internationales intéressées les incidences que pourraient avoir sur les règles de catalogage l'utilisation des machines électroniques et, d'une manière générale, de tout procédé mécanique, notamment dans les grandes bibliothèques générales.

Résolution VII

La Conférence souhaite que soit étudiée la possibilité de compléter ultérieurement l'Exposé des principes sur un certain nombre de points susceptibles de recueillir un accord international.

Résolution VIII

La Conférence se félicite de la volonté de coopération réaffirmée par le délégué de l'ISO et souhaite que la liaison la plus étroite soit maintenue entre la F. I. A. B. et l'ISO, notamment en ce qui concerne les références bibliographiques et la translittération.

Résolution IX

La Conférence tient à rappeler que si elle a pu atteindre avec succès ses objectifs et si elle a pu parvenir à un très large accord sur les principes de catalogage, elle doit ce succès aux moyens très importants mis à la disposition de la F. I. A. B. par le « Council on Library Resources ». Cette aide a permis d'assurer la préparation de la Conférence dans d'excellentes conditions, et de réunir des experts responsables d'un très grand nombre de pays et d'organisations internationales.

La Conférence exprime sa gratitude au « Council on Library Resources » pour son aide généreuse.

Appendice I

Délégations

Le nombre des participants était de 105, soit les délégations de 53 pays et 12 organisations internationales auxquelles s'ajoutaient les membres du Comité d'organisation désigné à Londres en 1959 et les auteurs de documents de travail nommés par le Comité. 104 observateurs de 20 pays assistaient également à la Conférence.

Organisations internationales :
Association des bibliothèques de Judaica et Hebraica en Europe;
Association internationale des bibliothécaires et documentalistes agricoles;
Association internationale des bibliothèques juridiques;
Association internationale des bibliothèques musicales;
Association internationale des éditeurs;
Bibliothèques des Nations-Unies, New York;
Bibliothèques des Nations-Unies, Genève;
Fédération internationale de documentation;
Fédération internationale des associations de bibliothécaires;
Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture (bibliothèque) ;
Organisation internationale de normalisation;
Unesco.

Les délégations suivantes, qui avaient été désignées, n'ont pas pu prendre part à la Conférence :
Cuba;
Allemagne (République démocratique);
République Arabe Unie;
Communauté internationale des associations de libraires.

Appendice II

Comité d'organisation

Désigné à la Réunion préliminaire de Londres (juill. 1959) :
M. Paul Poindron, conservateur en chef à la Direction des bibliothèques de France, Paris (Vice-président),
Mademoiselle N.A. Lavrova, secrétaire scientifique et bibliographe en chef, Chambre du livre de l'Union, Moscou,
Dr. Ludwig Sickmann, Dozent, Bibliothekar-Lehrinstitut des Landes Nordrhein-Westfalen, Cologne,
Mr A.H. Chaplin, Keeper, Department of Printed Books, British Museum, Londres (Secrétaire exécutif).

Membres ajoutés à la Conférence (oct. 196I) :
Sra Maria Luisa Monteiro da Cunha, Directrice, Bibliothèque centrale, Université de Sâo Paulo, Brésil,
Dr. Andrew Osborn, Librarian, University of Sydney, Australie,
Shri Benoyendra Sengupta, Assistant Librarian, National Library, Calcutta, Mr. Wyllis E. Wright, Librarian, Williams College, Williamstown, Massachusetts.

Appendice III

Vote

Les résolutions 1 à IX ont été adoptées à l'unanimité.

Le vote sur le texte de l'Exposé des principes a eu lieu comme cela avait été demandé par les délégués, section par section. Pour toutes les sections, la majorité des votes s'est prononcée en faveur du texte soumis par les groupes de travail; les chiffres de chaque vote sont donnés ci-dessous (le détail des votes d'opposition et d'abstention, avec les explications fournies par certaines délégations, sera publié dans le rapport complet de la Conférence). Les représentants de la F.I.A.B. et de l'Association internationale des éditeurs n'ont pas pris part au vote.

Appendice IV

Groupes spécialisés

- Terminologie,
- Translittération,
- Bilinguisme,
- Noms indiens,
- Noms musulmans en Inde et au Pakistan,
- Noms arabes,
- Noms hébreux,
- Noms persans,
- Liturgie.

Appendice V

Documents de travail

I. Relation entre les principes de catalogage et les principes applicables aux autres formes de travail bibliographique. Andrew D. Osborn.
2. Rôle de la fiche principale dans le catalogue alphabétique. Seymour Lubetzky.
3. Rôle de la fiche principale dans le catalogue alphabétique : Eva Verona.
4. Rôle de la fiche principale dans le catalogue alphabétique; un commentaire des opinions émises par Seymour Lubetzky et Eva Verona. Leonard J. Jolley.
5. Collectivités-auteurs. I. V.A. Vasilevskaja.
(I) Limites d'application des « collectivités-auteurs ».
(2) Catalogage de documents législatifs.
6. Collectivités-auteurs II. Suzanne Honoré.
(I) Sous quelle forme prendre les collectivités-auteurs ?
(2) Quand une collectivité subordonnée doit-elle être prise directement à son nom, et quand sous le nom de la collectivité dont elle dépend ?
7. Ouvrages anonymes ayant pour vedettes des titres de regroupement ou des vedettes de forme. Roger Pierrot.
8. Catalogage des publications formant série. Paul S. Dunkin.
9. Catalogage des textes liturgiques et des autres textes religieux dans le catalogage alphabétique. Ruth C. Eisenhart.
10. Auteurs multiples. Hellmut Braun.
II. Choix de la vedette pour les auteurs dont les noms varient. Pavle Kalan.
12. Rapport sur les noms composés et les noms avec particules. Fernanda Ascarelli.
13. Noms brésiliens et portugais. Problèmes et solutions. Maria Luisa Monteiro da Cunha.
14. Le Traitement des noms de personne de l'Inde dans les notices de catalogue. Shri Benoyendra Sengupta.
15. Vedettes des noms arabes. Mahmud Sheniti.
16. Le Traitement des noms en caractères hébraïques et la notice au titre des livres hébreux. R. Edelmann.
17. Comment les systèmes électroniques d'information vont-ils affecter les règles de catalogage. C. D. Gull.

8 novembre 1961.

Distribué par :

A. H. Chaplin

Secrétaire exécutif I.C.C.P. s/c The National Central library Malet Place, London WC I

Illustration
Appendice I

Illustration
Appendice III (1/2)

Illustration
Appendice III (2/2)

  1.  (retour)↑  Traduit de l'anglais.
  2.  (retour)↑  Voir Appendice III.
  3.  (retour)↑  Chaque fois que le mot "livre" est employé dans le texte, on sous-entend : et autres documents de même nature.
  4.  (retour)↑  Le terme « vedette uniforme » a été substitué au terme « vedette standard », utilisé dans le texte soumis à la Conférence, pour tenir compte de l'objection suivante : le terme « vedette standard » pourrait laisser croire qu'il s'agit d'une vedette ayant reçu l'approbation d'un organisme de normalisation.
  5.  (retour)↑  Les principes établis pour le traitement des œuvres entrées au titre peuvent être suivis dans le classement des notices sous la vedette de tel auteur particulier.
  6.  (retour)↑  Par exemple, quand un groupe particulier d'œuvres est lié à un nom particulier.
  7.  (retour)↑  Par exemple, quand une certaine variante du titre a été employée dans un certain nombre d'éditions.
  8.  (retour)↑  Sous réserve de la section 7.1.
  9.  (retour)↑  Par exemple rapports officiels, règles et règlements, manifestes, programmes et comptes rendus de travaux collectifs.
  10.  (retour)↑  Par exemple des publications en série dont les titres comportent un titre générique (Bulletin, Transactions, etc...) précédé ou suivi par le nom d'une collectivité et qui contiennent une sorte de compte rendu de l'activité de l'organisme.
  11.  (retour)↑  Il est permis, lorsqu'il est établi avec certitude que les noms successifs s'appliquent au même organisme, de regrouper toutes les entrées au nom le plus récent, avec des renvois établis à partir des autres noms.
  12.  (retour)↑  Dans cette section, le mot auteur est employé de telle sorte qu'il s'applique également à une collectivité au nom de laquelle des entrées sont faites (voir 9).
  13.  (retour)↑  Une minorité importante de la conférence n'a pas accepté le texte donné ci-dessus (10.3) et s'est prononcée en faveur du texte ci-après :
    10.3 L'entrée principale pour un recueil comportant des œuvres indépendantes ou des parties d'œuvres d'auteurs différents doit être faite
    10.31 lorsque le recueil a un titre général :
    10.311 au nom du compilateur (c'est-à-dire la personne qui a pris la responsabilité de réunir les textes du recueil en faisant appel à des sources variées), si son nom figure sur la page de titre;
    10.312 au titre du recueil si le nom du compilateur ne figure pas sur la page de titre;
    10.32 lorsque le recueil n'a pas de titre général, au nom de l'auteur ou au titre de la première œuvre du recueil.
    10.33 Une entrée secondaire doit toujours être faite au nom du compilateur (s'il est connu) dans les cas où ce nom n'est pas pris comme vedette pour l'entrée principale; et au titre si l'entrée principale est faite au nom du compilateur.
  14.  (retour)↑  Sous réserve de la section 7.1.
  15.  (retour)↑  si on le juge souhaitable, afin de regrouper tous les renseignements relatifs à toute la publication à un seul endroit du catalogue.
  16.  (retour)↑  si on le juge souhaitable, afin de regrouper toutes ces publications à un seul endroit du catalogue.