entête
entête

Association des bibliothécaires français

Les 3 et 4 juin se sont retrouvés à Grenoble une quarantaine de membres de l'A. B. F. dont certains n'avaient pas hésité à venir de Rouen, d'Évreux, de Toulouse ou de Montpellier pour rencontrer leurs collègues grenoblois et lyonnais.

De son côté, M. Robert Brun, inspecteur général des Bibliothèques, avait tenu à marquer l'intérêt qu'il prenait à cette réunion, en y participant personnellement.

L'heureux développement des bibliothèques de Grenoble permit, sans sortir du cadre local, une variété d'exposés et de visites englobant la plupart des aspects des bibliothèques françaises.

Ce furent les multiples fonctions d'une bibliothèque municipale que mirent en valeur M. Pierre Vaillant et ses principaux collaborateurs, MM. Lecomte, Hamon et Grivel : depuis la lecture publique urbaine, concrétisée par le bibliobus de ville et les prêts collectifs, jusqu'à l'atelier de reliure municipal et aux grandes expositions dont la dernière, consacrée au Dauphiné au temps de Stendhal, fit l'objet d'une préinauguration à l'usage des membres de l'A. B. F. Autre forme de la lecture publique : celle d'une centrale de prêt départementale dont Mme Thomas qui dirige celle de l'Isère, exposa le fonctionnement et les problèmes dus à son développement.

Côté bibliothèques d'études, peu de créations récentes sont aussi spectaculaires que la nouvelle bibliothèque universitaire, dont Mme Kravtchenko fit les honneurs, depuis la cave, siège d'une chaufferie-soufflerie ultra-moderne jusqu'au 6e étage où se développent harmonieusement la salle de lecture et ses annexes.

Des exposés de Mlle Caunésil, de M. Monteil et de M. Nigay abordèrent les problèmes des bibliothèques de sections et d'instituts.

La visite du Centre de documentation d'hydrologie des Établissements Neyrpic apporta enfin l'expérience d'un organisme privé particulièrement dynamique.

Cet ensemble fut complété par une précieuse étude de M. Vaillant sur la lecture publique en URSS d'après sa récente expérience.

Au cours d'une réception à l'Hôtel de Ville, M. de Surirey de Saint-Rémy, vice-président de l'A. B. F., répondit au discours de bienvenue du Dr Michallon, maire de Grenoble, en soulignant l'effort accompli par cette ville dans le domaine des bibliothèques et en remerciant la municipalité pour l'aide qu'elle avait apportée à l'organisation de cette réunion.

Un déjeuner en commun près de Saint-Pierre de Chartreuse et une visite du musée cartusien de la Correrie terminèrent ces deux journées d'étude et d'amitié auxquelles la presse locale apporta un écho sympathique.