entête
entête

Département des Cartes et Plans.

Monique de La Roncière

Dans la magnifique collection de cartes manuscrites provenant du Service hydrographique de la Marine, dont le département des Cartes et plans assure depuis treize ans la conservation, de très belles pièces ont été choisies pour orner les divers panneaux des galeries Blumenthal et Mazarine. Les unes sont exclusivement décoratives, telles ces représentations du Bassin méditerranéen (1662 et 1671) qui accueillent les visiteurs à droite et à gauche de la porte d'entrée; elles sont l'œuvre de deux cartographes méridionaux (Ollives et Roussin), et se signalent surtout par la fraîcheur de leurs couleurs orange et verte, et la somptuosité de leur décor composé d'allégories marines, de combats navals, de scènes de chasse, de blasons armoriés, disposés avec une parfaite harmonie sur l'ensemble du vélin. D'autres non moins belles, et combien plus émouvantes, ont été accrochées sur les murs de la galerie Mazarine; outre leur riche figuration de bateaux et de pavillons, témoignages authentiques de navigations toujours périlleuses elles restent intimement liées à quelque grand événement de l'histoire : découverte de l'Amérique (planisphère de Caverio. 1502); voyages des Hollandais au Spitzberg et hivernage de Barentz en Nouvelle-Zemble (carte de l'Arctique de Joris Carolus. 1614); fondation de Québec et de l'Acadie, tentatives de colonisation en France Equinoxiale (carte de l'Atlantique de Pierre de Vaulx. 1613); voyage transocéanique de Schouten et de Lemaire, découverte du cap Horn (carte du Pacifique d'Hessel Gerritz. 1622); navigations portugaises sur la route des épices (carte de l'Océan Indien de Joâo Teixeira. 1649); implantations françaises sur les deux rives du Saint-Laurent (carte de la Nouvelle France de J. B. L. Franquelin. 1678), etc...

Au-dessous des cartes marines ont été exposées, dans des vitrines, quelques-unes des dernières richesses que le département des Cartes et plans a eu la joie d'acquérir au cours de ces dernières années. Signalons parmi elles : un astrolabe arabe du XIIIe siècle; le dessin manuscrit du cours de la Vilaine, entre Rennes et Redon, réparti en dix-neuf planches joliment coloriées (1543); la somptueuse cosmographie de Bartholomeu Velho, dédicadée au roi de France Charles IX, et ornée des figures du zodiaque enluminées plein-or (1568); deux globes terrestre et céleste, de Guillaume Blaeu, très rares et bien conservés, datés du début du XVIIe siècle; une mappemonde japonaise de la fin du XVIIe siècle, gravée sur bois et coloriée; onze atlas in-folio, reliés en maroquin rouge aux armes de France, groupant un ensemble de sept cents cartes manuscrites, provenant de la Bibliothèque privée de Louis XIV, destinés « à l'usage personnel du Roy » et retrouvés, par le plus merveilleux des hasards, en vente publique à Hambourg en 1953.

Ces quelques lignes ne donnent qu'un très bref aperçu de la valeur documentaire et de la richesse décorative des pièces exposées dans la galerie Mazarine ainsi que - de façon plus générale - de l'importance des collections cartographiques entrées au département des Cartes et plans depuis la fin de la dernière guerre mondiale.