entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Exposition Jacques Villon.

Une exposition des gravures de Jacques Villon et des livres illustrés par lui a été inaugurée le 22 mai 1959 dans la galerie Mansart. Présentée avec soin, dans un cadre réalisé par M. Willy Rémon grâce à un concours généreux, elle a permis de mettre en valeur la qualité de l'œuvre du Maître et de définir les périodes diverses de son art. Le catalogue, par M. Jean Adhémar, est préfacé par M. Julien Cain et M. Jean Vallery-Radot 1. La rédaction du catalogue a été facilitée par un catalogue des gravures de Villon publié chez M. Prouté en 1950, sous la direction de M. Adhémar, par Mme Gaudin et M. Ch. Pérussaux, alors assistants au Cabinet des estampes.

Exposition Bergson.

Le 2I mai 1959, une exposition organisée en accord avec la Direction générale des arts et des lettres s'est ouverte dans le salon d'honneur de la Bibliothèque nationale pour commémorer le centenaire de la naissance d'Henri Bergson.

Mlle Jeanne Bergson, fille unique du grand philosophe, qui conserve à Paris, dans la dernière demeure de son père, les plus rares et les plus émouvants souvenirs, a généreusement confié à la Bibliothèque nationale toutes les lettres, tous les objets personnels et les rares manuscrits qu'elle possède encore. Nous devons également signaler l'obligeance de l'École normale supérieure, des Archives de la Seine et du Collège de France qui, entre autres prêteurs, ont communiqué des documents d'un intérêt et d'une valeur exceptionnelle.

Grâce à tous ces heureux concours, il a été possible de présenter une vue assez large de la vie et de l'oeuvre d'Henri Bergson. C'est ainsi que l'on peut voir un cahier d'écriture de Bergson quand il avait six ans; les copies du Concours général qui lui valurent les premiers prix de discours latin, de mathématiques et de philosophie; les photographies de sa promotion à l'École normale où il était le condisciple de Jaurès, Durkheim et Baudrillart; le rapport d'un inspecteur général de l'Instruction publique sur la merveilleuse intelligence de son enseignement; le décret de sa nomination à la chaire de philosophie au Collège de France; son épée d'académicien; sa nomination de président à la Commission de coopération intellectuelle où il siégeait aux côtés de Mme Curie et d'Einstein; sa grand-croix de la Légion d'honneur et enfin les plumes et le stylo auxquels nous devons de connaître sa pensée.

Parmi ses œuvres on remarque La Spécialité, le premier discours qu'il ait prononcé ; son premier article dans la Revue philosophique ; le manuscrit d'une plaquette intitulée Mes missions concernant l'influence qu'il put avoir sur la décision du président Wilson d'entraîner l'Amérique dans la guerre; enfin et surtout les manuscrits de premier jet de La Pensée et le mouvant et celui de Les Deux sources de la morale et de la religion.

Les organisateurs de l'exposition auraient voulu faire une place plus large aux nombreuses lettres qui furent échangées entre Bergson et ses plus illustres contemporains tels que Péguy, Proust, Anna de Noailles et Valéry, mais son testament interdisait malheureusement d'exposer toutes celles qui, écrites par lui, n'avaient pas été publiées de son vivant.

Quelques tableaux illustrent cette exposition parmi lesquels il convient de signaler un dessin à la sanguine représentant la mère de Bergson; le portrait de Mme Henri Bergson enfant par Bernard Cormon et deux portraits de Bergson par Jacques-Émile Blanche et par André Devambez. De très nombreuses photographies complètent cette documentation iconographique représentant Bergson à tous les âges et dans ses différentes demeures en compagnie de sa famille, de ses collègues, de ses amis ou de ses disciples 2.

Bibliothèque de l'Opéra.

A la Bibliothèque de l'Opéra, le 28 avril 1959, une réception a été donnée par M. Julien Cain, administrateur général de la Bibliothèque nationale, directeur général des Bibliothèques de France, et M. A. M. Julien, administrateur de la Réunion des théâtres lyriques nationaux, en l'honneur de M. Rolf de Maré, fondateur des Archives internationales de la Danse et créateur du ballet suédois. Son Exc. M. R. Kumlin, ambassadeur de Suède, honorait de sa présence cette réunion à laquelle assistèrent avec les artistes de l'Opéra de Paris, les principaux solistes de l'Opéra royal de Stockholm alors de passage à Paris.

Bibliothèque de l'Arsenal.

Acquisitions de la collection Rondel. - La collection Rondel vient de s'enrichir récemment de deux importantes collections.

Le Théâtre des Variétés à Paris lui a fait don d'un ensemble de textes constituant une grande partie du répertoire de ce théâtre représenté au cours du XIXe siècle ainsi que d'un très important ensemble de partitions des comédies musicales et opérettes jouées au cours de la même période. Des gravures (portraits, scènes, costumes) relatives à ces ouvrages complètent cette collection.

En raison des travaux d'aménagement en cours à la Bibliothèque de l'Arsenal, ces documents sont provisoirement abrités à l'annexe de la Bibliothèque nationale, à Versailles, avec les collections évacuées de la Bibliothèque de l'Arsenal et, comme elles ne peuvent actuellement être communiquées.

D'autre part, de Mme Max Dearly, veuve du célèbre acteur comique, la collection Rondel a reçu un ensemble constitué de cent lettres autographes adressées à Max Dearly par différentes personnalités du théâtre et des lettres (notamment Henri Duvernois, Marcel Pagnol, Maurice Donnay, André Messager, Chaliapine, Maurice Chevalier, Victor Boucher, Porel, Volterra, etc...), de caricatures originales de Max Dearly par Sem et Rip, enfin d'un lot important de photographies et d'extraits de presse concernant la carrière de Max Dearly.

Bibliothèques universitaires.

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet.

Exposition Pierre Jean Jouve. - Du 26 mai au 6 juin 1959 s'est tenue à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet une exposition consacrée au poète Pierre Jean Jouve. De nombreux manuscrits de l'écrivain, des éditions originales ou illustrées par les plus grands artistes contemporains ainsi que des photographies de l'auteur aux différentes époques de sa vie sont présentés au milieu de tableaux, de gouaches, de dessins et de sculptures dûs à Cassandre, à Valentine Hugo, à André Masson, etc... Le vernissage a eu lieu le 25 mai, à 16 h 30, en présence du poète et de nombreuses personnalités du monde des lettres et des arts.

A l'occasion de l'exposition Pierre Jean Jouve, M. Guy Dumur a fait à la Sorbonne le 29 mai une conférence intitulée : Poétique de Pierre Jean Jouve.

Bibliothèques municipales.

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Exposition du centenaire de Mireille. - Dans le cadre des manifestations organisées pour célébrer le « centenaire de Mireille », une exposition a été inaugurée à la Bibliothèque municipale le mercredi 6 mai en présence des représentants de la municipalité, des membres du Comité du centenaire de Mireille et de nombreuses personnalités aixoises. La visite de l'exposition a été guidée par M. Pierre Colotte, professeur de littérature provençale à la Faculté des lettres d'Aix-en-Provence.

L'exposition, à laquelle la Bibliothèque universitaire d'Aix-Marseille a participé par le prêt de divers ouvrages, se prolongera jusqu'à la fin du mois de juin.

Exposition du livre italien. - Pendant la semaine de Pâques, les membres du Congrès international de langue et de littérature italiennes qui s'est tenu à Aix-en-Provence ont pu visiter une exposition organisée à leur intention à la Bibliothèque municipale sur le thème suivant : Le livre italien.

Tous les ouvrages présentés : manuscrits, incunables, belles éditions des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, reliures, appartenaient au fonds ancien de la Bibliothèque Méjanes.

Cette exposition sera reprise en juillet au moment du Festival international de musique et se prolongera jusqu'en octobre.

Amiens (Somme).

Soucieuse de mettre à la disposition d'un plus grand nombre d'Amiénois ses ressources documentaires, la Bibliothèque municipale d'Amiens a entrepris de développer son service de renseignements à l'intention des lecteurs. Ceux-ci auront désormais la faculté de lui demander, soit de vive voix, soit par lettre, soit même par téléphone, les informations dont ils pourront avoir besoin. Une note à ce sujet a été diffusée dans la presse locale.

Grasse (Alpes-Maritimes).

La Bibliothèque municipale de Grasse s'est enrichie d'une collection de deux cent volumes modernes (romans, essais, philosophie, histoire, architecture, peinture), don de M. Bernard Steele, éditeur à Paris, ancien propriétaire du Domaine des Chênes.

Grenoble (Isère).

A l'occasion des fêtes du Cinquantenaire de l'Institut français de Florence et des journées d'étude franco-italiennes organisées à Florence, l'exposition « Stendhal et ses contemporains » présentée l'an dernier à la Bibliothèque municipale de Grenoble a été transférée dans le beau cadre de la Bibliothèque Laurentienne 3. Ceci a été réalisé grâce à l'amabilité de Mme Mérolle Tondi, directrice de la Bibliothèque Laurentienne, qui a présidé avec M. Vaillant, conservateur de la Bibliothèque municipale de Grenoble, à l'inauguration de cette exposition, le 29 avril 1959, en présence d'un nombreux public français et italien et notamment de M. le Préfet de la Commune de Florence, de MM. Pellegrini, président de l'Association culturelle Italie-France de Florence, Sarrailh, recteur de l'Université de Paris, Tréhin, recteur de l'Université de Grenoble, Tosi, directeur de l'Institut français de Florence, de Vieillefond, conseiller culturel à l'Ambassade de France à Rome, Hussel, président du Conseil général de l'Isère, Perrochat, doyen de la Faculté des lettres de Grenoble et de divers professeurs des universités de Florence et de Grenoble.

Levallois-Perret (Seine).

Au rez-de-chaussée d'un immeuble H. L. M. situé 57, rue Gabriel-Péri, a été transférée à la fin de 1958 la Bibliothèque municipale de Levallois-Perret jusqu'alors installée à l'Hôtel de ville dans des locaux exigus et incommodes.

Les plans de la nouvelle installation ont été établis par l'architecte de la ville, M. R. Chaudet, en accord avec le Service technique de la Direction des bibliothèques. D'un bureau placé entre les deux portes qui commandent les entrées et les sorties, on peut surveiller à la fois la section de prêt et la salle de lecture pour adultes, le coin des enfants et une partie de la salle réservée aux périodiques; au même niveau se trouvent un bureau de bibliothécaire et des installations sanitaires. A l'entresol, l'architecte mettant à profit la hauteur sous plafond du local offert, soit 4,40 m, fit aménager une galerie accessible au public et, derrière elle, une réserve à livres, ce qui augmente sensiblement la capacité d'emmagasinement de cette bibliothèque.

La façade sur rue longue d'environ 25 mètres est entièrement vitrée; en partie haute, de chaque côté des doubles portes en glace, des vitrines d'exposition permettent de présenter aux passants quelques-unes des richesses de cette bibliothèque qui, du 2 février au 2 mai 1959, a prêté près de II.000 livres à 6.24I emprunteurs dont I.030 enfants.

Cette bibliothèque est ouverte les lundi, mardi, mercredi et vendredi après-midi jusqu'à 20 heures; le jeudi de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30, le samedi de 10 h à 12 h et de 13 h 30 a 18 h 30.

Pau (Basse-Pyrénées).

Exbosition : Jeux et jouets d'autrefois. - Le 2I avril 1959 a été inaugurée une exposition de « Jeux et jouets d'autrefois ». Installée dans le hall de la bibliothèque municipale, elle comprend divers ensembles de mobiliers et de poupée, allant de 1830 à la fin du XIXe siècle, des soldats d'étain de Nuremberg de 1830, des soldats de plomb et de bois articulés, des marionnettes, des automates, divers jeux d'intérieur, des tableaux et des gravures de mode représentant des jeux d'enfants, des livres de récréation et enfin des vitrines de livres anciens dont les gravures évoquent des jeux d'enfants. Cette exposition est restée ouverte jusqu'à la fin du mois de mai.

La bibliothèque des jeunes qui se trouvait dans ce hall a été déménagée un peu en sous-sol dans un local beaucoup plus vaste et bien éclairé. C'est à cette occasion que l'exposition a été faite.

Roubaix (Nord).

Inauguration. - M. Julien Cain, directeur général des Bibliothèques de France, représentant le Ministre de l'éducation nationale, a inauguré le 23 mai 1959 les nouveaux locaux de la Bibliothèque municipale de Roubaix, en présence de M. Victor Provo, maire de la ville, entouré de ses adjoints et de plusieurs membres du Conseil municipal. Assistaient également à cette inauguration, M. Guy Debeyre, recteur de l'Académie de Lille, M. Robert Brun, inspecteur général des Bibliothèques, M. Jean Bleton, conservateur à la Direction des bibliothèques de France, et M. Pietresson de Saint-Aubin, directeur des Services d'archives du Département du Nord.

La Bibliothèque municipale, antérieurement située au deuxième étage de l'Hôtel de ville, se trouve maintenant dans deux immeubles contigus qui donnent sur la Grand'place. Elle comprend au rez-de-chaussée une vaste section de prêt avec tables de consultation visibles de la place grâce à de grandes baies vitrées, une salle des périodiques et une section pour la jeunesse avec salle de lecture et salle de prêt; au premier étage, une salle de lecture, une salle des catalogues, une salle d'exposition et de conférences, des bureaux et un atelier de reliure, les sous-sols servant de réserve à livres. Les différents niveaux sont reliés par un ascenseur-monte-charge. Ces installations effectuées dans des immeubles qui n'avaient pas été conçus pour abriter une grande bibliothèque ont nécessité d'importants travaux, confiés à l'architecte de la ville, M. Delcour. Grâce aux multiples contacts qu'il a eus avec le Service technique de la Direction, un excellent parti a pu être tiré de ces locaux et les aménagements intérieurs, objet de nombreuses études, paraissent devoir donner entière satisfaction.

Dans son discours d'inauguration, M. Julien Cain a rappelé « le désir sincère de la Direction des bibliothèques de France d'encourager les municipalités qui consacrent tous leurs efforts à sauvegarder les valeurs culturelles », ajoutant : « Partout où cette fructueuse coopération s'est établie entre l'État et les administrations locales on a vu s'édifier ou se transformer la bibliothèque dont le besoin se faisait depuis si longtemps sentir. Celles de Tours, de Brest, de Douai, qui se sont relevées de leurs ruines, sont unanimement admirées et les étrangers eux-mêmes viennent y chercher des modèles. »

Bibliothèques centrales de prêt.

Bouches-du-Rhône

Un stage d'initiation aux problèmes de la lecture publique urbaine et rurale d'une durée d'une semaine, a été organisé à la Bibliothèque centrale de prêt du 25 au 30 mai 1959, à l'intention d'une dizaine d'élèves de 4e année de l'École normale de garçons d'Aix.

En dehors des séances de travail à la centrale et d'une participation aux tournées du bibliobus, ce stage comprenait : une série d'enquêtes sur la lecture urbaine et ouvrière à la Bibliothèque municipale, dans des bibliothèques d'usine et d'entreprises, dans des centres culturels et chez des libraires, et une rencontre avec un groupe d'ouvriers et d'apprentis à la Bourse du travail, un dialogue sur la lecture en provençal avec un animateur d'un groupe folklorique, enfin sur le thème « Les enfants et la lecture », une conférence sur la technique de l'Heure Joyeuse, avec des séances pratiques de lecture dialoguée et une discussion sur la presse enfantine avec projection du film On tue à chaque page.

Après ce stage, les Normaliens exposeront les résultats de leur travail à leurs camarades.

Bulletin de bibliobus.

Le n° 12-13 d'A livre ouvert, bulletin des bibliobus de l'Est de la France, est en partie consacré à la vie littéraire aux États-Unis avec présentation d'auteurs américains : Hemingway, Melville, Steinbeck, Caldwell. Les écrivains français ne sont pas oubliés pour autant : Giono, le poète René-Guy Cadou, Louis Aragon. Au sommaire également de ce numéro double, richement illustré, un compte rendu des journées d'étude des bibliobus de l'Est de septembre 1958, par Mlle Delrieu, directrice de la Bibliothèque centrale de prêt du Bas-Rhin, des documents sur la vie de deux dépôts : le foyer rural de Bermering en Moselle et le centre minier de Graffenwald dans le Haut-Rhin, un bilan de l'activité du bibliobus des Ardennes et les notes de lecture habituelles.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque nationale. Paris.- Jacques Villon. L'œuvre gravé [Préf. de Julien Cain Jacques Villon, l'œuvre gravé ou « le cerveau conduisant la main », par Jean Vallery-Radot. Villon et le cubisme impressionniste par Jean Adhémar]. -Paris, les Presses artistiques, 1959. - 20,5 cm, 76 p., front., ill., fac-sim., couv. ill.
  2.  (retour)↑  Un catalogue a été publié :
    Bibliothèque nationale. Paris. - Henri Bergson. Exposition du centenaire [Préf. de Julien Cain]. - Paris, impr. Tournon, 1959. - 20,5 cm, 56 p., couv. ill.
  3.  (retour)↑  Cette exposition a fait l'objet d'un catalogue imprimé avec traduction italienne de l'introduction.