entête
entête

Nécrologie

Georges Guyonnet

Jean Prinet

Georges Guyonnet est mort à 45 ans le Ier décembre 1958. Entré à la Bibliothèque nationale en 1942, il avait été affecté comme assistant en 1946 au Département des périodiques où il devint sous-bibliothécaire en 1953. Depuis 2 ans il secondait le conservateur chargé du service public.

Il avait obtenu, en 1944, le titre d'élève diplômé de l'École pratique des Hautes Études pour un mémoire intitulé : « Un village de banlieue parisienne : Gagny »; il a toujours manifesté, en effet, le plus grand intérêt pour l'histoire de cette région du nord-est de Paris où il vivait parmi ses livres dans une petite maison champêtre. Il était membre de la Commission départementale des antiquités et arts de Seine-et-Oise, du Comité directeur de la Fédération folklorique de l'Ile-de-France et de plusieurs sociétés savantes; il était président de la Société historique du Raincy et du Pays d'Aulnoy; il faisait partie du Comité consultatif de la Bibliothèque centrale de prêt de Seine-et-Oise. Il a publié depuis 1935 plus de 200 articles, rapports ou conférences d'histoire, d'archéologie et de folklore, qu'on a pu lire dans Le Miroir de l'Histoire, le Bulletin de la Société... « Le vieux papier » et dans la presse régionale, notamment sur le canton et le château du Raincy et sur Montfermeil; on lui doit plusieurs études sur la carte postale illustrée (1947-1948), et un chapitre de l'ouvrage sur la Seine-et-Oise publié par la Société « Les documents de France » (1955).

Ses études, ses expositions, ses activités sont évoquées dans des articles que ses concitoyens et ses amis ont publiés dans les journaux après sa mort 1. On y sent à la fois beaucoup d'estime et de très nombreuses sympathies.

  1.  (retour)↑  Le Figaro, du 3 décembre 1958, Le Réveil de la banlieue Nord-Est, des 12 et 19 décembre, L'Echo du Raincy..., du 13 décembre 1958.