entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Département des estampes.

Au nombre des acquisitions récentes effectuées par le Cabinet des estampes, figurent des estampes de Moreau l'aîné, graveur de paysages du XVIIIe siècle, plusieurs gravures étrangères par Zdolf van Leggeloo, Y. Reinhold, Miss Aronson, un dessin d'Hokusai acheté à la galerie Berès, enfin une cinquantaine de photographies prises autour de 1925 par Man Ray (artistes, littérateurs, essais techniques).

Le Cabinet des estampes a été chargé par l'ambassade du Danemark d'organiser la section française d'une exposition internationale de dessins de presse. Cette préparation a permis d'entrer en rapport avec plusieurs dessinateurs et humoristes (Peynet, Chaval, Faizant, etc...) et d'enrichir leur œuvre. On sait d'ailleurs que le découpage des dessins dans les journaux entrepris depuis l'année 1945 sur des doubles transmis par le Département des périodiques et poursuivi chaque semaine avait permis de constituer des œuvres déjà importantes.

Mlle Casanovas, chargée de la conservation des estampes du Musée de Barcelone et qui étudie la collection d'estampes ayant appartenu à Philippe II et encore conservée à l'Escorial, a été envoyée en mission à Paris au Cabinet des estampes afin d'y travailler, et elle rapportera en Espagne de nombreuses identifications très utiles.

Le Cabinet a reçu un exemplaire manuscrit (41 pages dactylographiées) d'une iconographie de Paul et Virginie, intitulée Répertoire iconographique de Paul et Virginie par Paul Toinet. M. Toinet, industriel et collectionneur, avait constitué une très belle collection sur ce sujet. Son Répertoire ne constitue pas seulement le catalogue de sa collection, mais il utilise les cartons du Cabinet consacrés à ce sujet. Grâce aux indications du registre du dépôt légal, M. Toinet a pu presque tout dater. Son travail paraîtra sans doute bientôt dans le Vieux papier.

Bibliothèques municipales.

Bordeaux (Gironde).

Jusqu'au 3 novembre 1958, l'exposition du XIIe Salon national de la photographie se tient dans la salle d'exposition de la Bibliothèque municipale de Bordeaux. Elle a été inaugurée le 10 octobre, en présence de MM. Delaunay, préfet de la Gironde, Mauvillain, adjoint au Maire, Lucien Larelle, président du conseil de direction du Salon national, Paul Santhonnax, secrétaire général, et de nombreuses personnalités.

Boulogne-Billancourt (Seine).

Le cycle d'audition de musique enregistrée, organisé depuis l'année dernière par la Bibliothèque municipale de Boulogne-Billancourt, portera, pour la saison 1958-1959, sur « La Musique autour de Wagner ». Des élèves de Première supérieure du Lycée Janson-de-Sailly ont été chargés de la présentation de ces « conférences-auditions ».

Cherbourg (Manche).

La réunion annuelle des bibliothécaires du département de la Manche s'est tenue le 5 octobre 1958, à Cherbourg, sous la présidence de M. Robert Brun, inspec teur général des Bibliothèques. Vingt-quatre bibliothécaires responsables de bibliothèques les plus diverses (bibliothèques d'étude, de lecture publique, de sociétés savantes, d'hôpitaux, d'écoles, bibliothèques municipales, archives, etc...) se sont retrouvés à la Bibliothèque municipale dont ils ont visité les salles publiques réaménagées.

Le programme mettait à l'ordre du jour l'étude du mobilier et l'entretien des livres. M. Lebas, bibliothécaire de la Bibliothèque municipale de Saint-Lô, a parlé de l'atelier de reliure réalisé dans sa bibliothèque; cet exposé a été complété par une discussion générale sur les problèmes soulevés par la réparation, la protection, la reliure, ainsi que la restauration des documents.

Cette séance de travail a été suivie de l'inauguration officielle de la nouvelle bibliothèque d'enfants et d'une réception par la municipalité. Successivement, M. Schmitt, maire de Cherbourg, et M. Brun rendirent hommage à Mlle Gaudillot, bibliothécaire de la Bibliothèque municipale de Cherbourg, pour le travail qu'elle avait accompli en créant cette bibliothèque pour enfants qui compte déjà I.200 volumes et plus de deux cents lecteurs inscrits, quelques mois seulement après son ouverture au public. L'après-midi a été consacrée à la visite de la « Bibliothèque pour tous » récemment installée en boutique et des archives de la Marine.

Dijon (Côte-d'Or).

Le Musée de Dijon vient de consacrer une exposition à la reconstitution d'un « Cabinet d'amateur » bourguignon du XVIIIe siècle, celui du conseiller au Parlement de Bourgogne Jean-Baptiste-François Jehannin de Chamblanc (juin-septembre 1958). La Bibliothèque municipale y a pris une très large part, car cette collection, très variée, groupait à côté des tableaux, des bronzes, des médailles, des instruments de physique, des minéraux, des coquillages, etc... un ensemble considérable de livres et d'estampes. La bibliothèque de Jehannin de Chamblanc, qui comptait plus de 20.000 volumes et 8.000 estampes, contenait de nombreux manuscrits ; on a seulement retenu pour l'exposition ceux qui s'ornaient de miniatures, tels le Roman de Graal, enluminé vers 1460 (exposé à la Bibliothèque nationale en 1955), ou une Histoire naturelle en chinois, dont l'album offre de ravissants dessins de fleurs, d'insectes ou de reptiles. Mais il était naturel de réserver la place la plus importante aux estampes et livres à gravures (incunables, éditions précieuses du XVIe et XVIIIe siècle), puisque cette collection, confisquée à la Révolution, a formé le premier noyau du Cabinet des estampes de la ville de Dijon, réuni à la Bibliothèque municipale en 1863. Malheureusement les gravures isolées ont été assez maladroitement réunies en recueils factices à la Révolution, pour les besoins de l'enseignement des beaux-arts. La partie la plus intéressante peut-être de cette bibliothèque est celle qui reflète le goût du magistrat dijonnais pour l'histoire naturelle : dans son cabinet figuraient tous les grands recueils publiés en Europe de son temps, et ce fut l'occasion de montrer quelques-uns de ces magnifiques ouvrages, somptueusement illustrés de planches enluminées sur les insectes, les papillons, les oiseaux, les coquilles, les minéraux. Enfin, un choix restreint d'ouvrages scientifiques : traités de médecine, de physique, d'astronomie auxquels s'ajoutèrent des récits de voyage, des livres d'architecture ou d'archéologie, des recueils de médailles, de monnaies et de pierres gravées, permit aux visiteurs d'apprécier la richesse et la diversité des volumes réunis par le collectionneur bourguignon.

A l'issue du XIXe Congrès international d'histoire de l'art, plusieurs excursions avaient été prévues à travers la France. Les organisateurs du voyage en Bourgogne ont tenu à inclure dans le programme une visite de la Bibliothèque municipale de Dijon. Les congressistes, conduits par M. Vallery-Radot, conservateur en chef du Département des estampes à la Bibliothèque nationale, ont été reçus le 15 septembre par M. Gras, conservateur de la bibliothèque, qui leur a présenté la chapelle XVIIe siècle de l'ancien Collège des Godrans, devenue salle de lecture, et par M. Oursel, conservateur honoraire, qui a commenté à leur intention les plus beaux manuscrits cisterciens, disposés dans les vitrines.

Lecture publique.

Journées des bibliobus de l'Est. Srasbourg 1958.

C'est à Strasbourg que se sont déroulées cette année les 17 et 18 septembre, les 6e Journées d'étude des bibliobus de l'Est. Elles groupaient les personnels des bibliothèques centrales de prêt de la Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, et ceux des services départementaux de lecture publique des Ardennes, de l'Aube, de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle.

M. Bouvy, directeur de la Bibliothèque centrale de prêt de la Moselle, prochainement appelé à d'autres fonctions, avait accepté de présider pour la dernière fois ces réunions de travail et d'amitié.

La première séance fut, comme l'année précédente, consacrée à un tour d'horizon des divers départements représentés. L'ordre du jour comportait ensuite l'examen d'un projet de listes sélectives à diffuser sous forme de dépliants publicitaires tels qu'on les voit circuler dans les « County libraries » anglaises. Limitées à une vingtaine de titres, ces listes donneraient outre la description des livres, de rapides notices ayant autant que possible les qualités du slogan. Le but à atteindre est avant tout de rappeler au public des ouvrages oubliés ou de stimuler la lecture de bons livres courants. Quelques thèmes ont été retenus en vue d'un premier tirage qui pourrait être envisagé pour la rentrée de 1959 : Agriculture et vie paysanne, initiation musicale, astronautique, mer et marins, etc... Si cette expérience était concluante, on pourrait envisager son extension à d'autres départements, ce qui aurait pour effet d'accroître les sources d'information et de réduire le prix de revient.

La seconde question prévue à l'ordre du jour était la coopération avec les autres organismes culturels. Cette coopération peut revêtir des formes multiples, suivant la nature des manifestations locales : cinéma, conférences, théâtre, expositions itinérantes, etc... Toutefois la bibliothèque ne peut ambitionner de se substituer à un autre organisme pour la mise en place ou même seulement le transport d'expositions importantes. Il semble raisonnable de limiter sa participation à l'utilisation de son propre fonds, sous forme d'expositions de livres, de petites présentations de documents littéraires ou photographiques ou encore de montages. Dans cet ordre d'idées le domaine le plus facile à exploiter demeure le cinéma en relation avec le livre.

En tout état de cause une coopération active ne peut être le fruit que d'une formation efficace des dépositaires en véritables animateurs. Les avis étant très partagés notamment quant au succès des stages d'initiation ou de perfectionnement, cette importante question devrait faire l'objet d'une réunion ultérieure.

Ont également été examinés des problèmes de publicité, d'aménagement des locaux et d'information des lecteurs au moyen de comptes rendus insérés dans les livres. Enfin, la troisième et dernière séance fut consacrée à la mise au point périodique du bulletin A livre ouvert.

La matinée du 18 septembre s'acheva sur une réception à laquelle assistaient M. Marichal, représentant M. le Préfet du Bas-Rhin, et de nombreuses personnalités du département. Quant au côté touristique de ces Journées d'étude, elles ont permis aux congressistes de visiter, outre la ville et la cathédrale, le port de Strasbourg en vedette, la Foire européenne et une grande brasserie strasbourgeoise. En raison du mauvais temps on avait dû renoncer au spectacle « Son et lumière » prévu à Saverne.

Les prochaines Journées d'étude des bibliobus de l'Est ont été en principe fixées à Mézières pour septembre 1959.

Loiret.

Le Service de lecture publique du Loiret vient de distribuer le catalogue multigraphié des ouvrages biographiques qu'il possède. Les personnages étudiés sont classés par catégories : écrivains, hommes politiques, personnages historiques, etc., mais en fin du catalogue ils sont regroupés dans une table alphabétique générale.

Bulletins de bibliobus.

Un nouveau bulletin de bibliobus vient de faire son apparition, c'est celui de la Bibliothèque centrale de prêt de l'Eure : Au long des chemins. Mlle Buisson et ses collaborateurs apportent aux dépositaires et aux lecteurs, sous une forme attrayante et toujours vivante, quantité de renseignements pratiques sur le fonctionnement du bibliobus. C'est un excellent numéro d'initiation qui atteint parfaitement le but que se sont assigné ses réalisateurs.