entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèques municipales.

Bergues (Nord).

Sous le patronage de la Bibliothèque municipale de Bergues, M. le Chanoine Bievelet, directeur des fouilles de Bavai, a fait, le 2 mars 1958, à l'hôtel de ville, une conférence illustrée de projections sur Bavai, cité gallo-romaine.

Boulogne-Billancourt (Seine).

Contrairement à ce qui avait été annoncé par erreur dans le précédent bulletin, c'est à la Bibliothèque municipale de Boulogne-Billancourt que sont organisées les séances d'audition de musique enregistrée qui avaient été signalées dans la Chronique des bibliothèques municipales sous la rubrique Neuilly-sur-Seine.

Rappelons que ces séances comprennent deux séries consacrées, l'une à l'étude d'un thème musical : pour 1958, le Concerto des origines à nos jours, l'autre à des présentations de disques commentées par des conférenciers.

Bourges (Cher).

A l'occasion de la semaine biblique organisée par la Ligue catholique de l'Évangile, qui s'est déroulée à Bourges du 15 au 23 mars, la Bibliothèque municipale a organisé, avec l'autorisation de M. le Maire de Bourges, une exposition des « Bibles anciennes de la Bibliothèque municipale ». Cette exposition de caractère historique et artistique, a été ouverte au public tous les jours de 9 heures à 19 h 30, dans une travée du déambulatoire de la cathédrale, à la suite de l'exposition de la Ligue de l'Évangile, mais indépendamment d'elle. L'entrée en était libre : un grand nombre de visiteurs ont pu ainsi admirer les richesses de la bibliothèque, qu'ils ignoraient jusqu'alors.

L'inauguration a eu lieu le samedi 15 à 17 heures, en présence de M. le Maire de Bourges, de S. E. Mgr l'Archevêque et de M. le Pasteur de l'église réformée.

Citons, parmi les pièces exposées : la Bible de l'abbaye de Saint-Sulpice (manuscrit du XIIe siècle, qui avait figuré à l'exposition de la Bibliothèque nationale en 1954), l'édition du Nouveau Testament en français imprimée à Lyon vers 1476 par les soins de Barthélemy Buyer (Pellechet, 2363), les figures de l'Apocalypse par Dürer, la Bible d'Olivétan (1535), la Bible polyglotte d'Alcala (1514-1517), la Bible rabbinique de Venise (Bamberg) (1528), la Bible de l'Imprimerie royale (1642), un ex-libris de Jansénius, etc.

Des collectionneurs particuliers avaient prêté le Livre de Job illustré par Goerg et des reliures artistiques modernes.

Cherbourg (Manche).

En présence de M. Robert Brun, inspecteur général des Bibliothèques et de nombreuses personnalités locales, a eu lieu le 28 février 1958, l'inauguration des nouveaux aménagements de la Bibliothèque municipale.

Grenoble (Isère).

Le 5 mars 1958, la Bibliothèque a accueilli dans sa grande salle l'exposition itinérante Paul Valéry consacrée à la Jeune Parque et la création poétique. Cette exposition placée sous le haut patronage de M. le Ministre de l'éducation nationale a été organisée par le Club du meilleur livre; son inauguration a eu lieu en présence de MM. Chapelut et Fayolle, adjoints au maire de Grenoble, représentant celui-ci.

La Rochelle (Charente-Maritime).

A l'occasion du second centenaire de la mort de Réaumur, né à La Rochelle en 1683 et décédé à Saint-Julien du Terroux (Mayenne) en 1757, la Bibliothèque municipale de La Rochelle a organisé du 14 mars au 20 avril 1958, une exposition consacrée à la vie et à l'œuvre du grand savant dont les travaux ont embrassé des domaines aussi divers que la géologie, la minéralogie, l'insectologie, l'ornithologie, la biologie, la botanique, la chimie des métaux, etc. Avec le concours de M. E. Dahl, directeur du Muséum de La Rochelle, qui avait reconstitué un cabinet d'amateur d'histoire naturelle au XVIIIe siècle, et de plusieurs collectionneurs, Mlle O. de Saint-Affrique, bibliothécaire, a rassemblé une riche collection de documents qui replacent la figure de Réaumur dans la perspective scientifique de son époque en même temps qu'ils évoquent la vie intellectuelle de La Rochelle au temps de Réaumur.

C'est précisément à retracer l'activité, au XVIIIe siècle, de l'Académie de La Rochelle, dont Réaumur fut membre associé, que s'attacha M. Lelièvre, inspecteur général des Bibliothèques, dans son allocution à l'occasion de l'inauguration de cette exposition, qui avait été placée sous sa présidence et qui se déroula, le 14 mars 1957, en présence de M. le Maire de La Rochelle et de nombreuses personnalités locales.

Mulhouse (Haut-Rhin).

Le 19 mars 1958, en présence des autorités locales, a été inaugurée à la Bibliothèque municipale de Mulhouse une exposition de gravures et de dessins de Maximilien Luce, organisée par la Société Godefroy Engelmann et la Bibliothèque municipale pour commémorer le centenaire de la naissance de cet artiste.

Maximilien Luce est, en effet, né à Paris en 1858 et il y est mort en 194I. Il a été en 1884, avec Seurat, Signac et Cross, un des fondateurs de la Société des artistes indépendants et a fait partie avec eux du groupe néo-impressionniste, mais, sous l'influence de Pissarro, il renonça rapidement à la technique divisionnaire. Il a souvent peint en Ile-de-France dont il a laissé de beaux paysages. Il a évoqué dans de nombreuses compositions la vie de l'ouvrier et du petit peuple auquel il était sincèrement attaché.

L'exposition de la Bibliothèque municipale de Mulhouse groupe un choix d'aquarelles, de dessins et d'estampes caractéristique de la manière de Maximilien Luce, ainsi que trois albums illustrés : Coins de Paris, Mazas (texte de Jules Vallès) et Gueules noires, dessins d'après Constantin Meunier.

Toulouse (Haute-Garonne).

A l'occasion des Journées internationales de la couleur qui se sont tenues à Toulouse du 19 au 22 mars, une exposition a été organisée par la Bibliothèque municipale sur le thème : La couleur dans l'art du livre. Un choix de 115 volumes a permis de suivre l'évolution du livre en couleurs depuis les manuscrits enluminés jusqu'aux ouvrages illustrés par des artistes contemporains : Alexeieff, Dali, Marquet, Dufy, Vlaminck, Brayer, Waroquier, Chagall, etc. Des reliures peintes, mosaïquées ou à la cire et une rétrospective de gardes en étoffe, ou papier décoré, complétaient cet ensemble.

Versailles (Seine-et-Oise).

A l'issue de la réunion de l'Assemblée générale de la Société des Amis de la Bibliothèque municipale de Versailles qui s'est tenue le 8 mars 1958, Mme Georges Lecoeur a présenté au cours d'une conférence sa collection, d'éventails anciens historiés ou allégoriques qui faisait l'objet d'une exposition dans les vitrines de la Galerie des Affaires étrangères. La conférence de Mme Georges Lecœur était illustrée de projections en couleurs qui avaient été réalisées grâce à la complaisance de la maison Tiranty de Paris.

Bibliothèques centrales de prêt.

Eure.

La Bibliothèque centrale de prêt de l'Eure vient de faire paraître les trois premiers catalogues multigraphiés de son fonds : le premier est consacré aux ouvrages documentaires et il est classé selon les rubriques de la classification décimale; le second fascicule contient le répertoire des biographies ainsi que celui du fonds local. En annexe au catalogue du fonds local, figure à titre d'essai le dépouillement des deux périodiques régionaux que reçoit la bibliothèque : les Annales de Normandie et les Études normandes. Enfin le catalogue des romans contient deux listes alphabétiques, l'une pour les romans français, l'autre pour les romans étrangers, classées toutes deux selon l'ordre alphabétique des noms d'auteurs.

Lecture publique.

Drôme.

L'Assemblée départementale pour la lecture populaire dans la Drôme ou Bibliothèque circulante a célébré le 13 mars 1958 le dixième anniversaire de sa fondation par une assemblée générale à laquelle avaient bien voulu assister M. l'Inspecteur général Brun qui fit part du message de M. Julien Cain à cette occasion et M. Maurice Caillet, conservateur de la Bibliothèque municipale de Toulouse, créateur de cette association.

Bibliothèques municipales de Paris.

Le Bulletin municipal officiel de la ville de Paris publie, dans son numéro du 23-z4 mars 1958, les statistiques des bibliothèques municipales de Paris pour l'année1957. Le chiffre des prêts demeure stationnaire par rapport à l'année précédente : 2.965.034 contre 2.994.828 en 1956. Le nombre des livres prêtés pour 100 habitants est en moyenne de 104. Celui des nouveaux lecteurs est passé de 2I.844 en 1956 à 25.306 en 1957. On note parmi eux une forte proportion de jeunes lecteurs (de 16 à 30 ans).

Une statistique portant sur quatre arrondissements (12e, 17e, 18e et 20e) montre que ce sont les étudiants qui, avec les retraités, composent la majeure partie des habitués des bibliothèques. Viennent ensuite les employés de bureau et les fonctionnaires. Quant aux travailleurs manuels et aux artisans, s'ils constituent dans le 20e arrondissement 16 % du public, ils ne sont plus que 7 % dans le 17e.