entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Le 6 septembre 1956 ont été présentés, à l'occasion du Congrès de sinologie, les manuscrits et imprimés chinois de Touen-houang faisant partie du Cabinet des manuscrits et de livres et estampes de la collection A. Curtis conservés au Cabinet des estampes.

La Bibliothèque nationale a participé à une importante exposition d'ivoires qui a été inaugurée le 9 septembre 1956 à Ravenne et sera ouverte jusqu'au 21 octobre 1956. Les pièces présentées concernaient la période comprise entre le IVe et le XIIe siècle.

Le vendredi 21 septembre, M. René Coty, président de la République, a visité, à titre privé, l'exposition « Rembrandt » puis l'exposition des « Manuscrits à peintures en France du XIIIe au XVIe siècle ». Accueilli par M. Jacques Bordeneuve, secrétaire d'État aux arts et lettres, et par l'Administrateur général, M. Julien Cain, qui était entouré de MM. Marcel Rieunier, secrétaire général, et Jean Babelon, doyen des conservateurs en chef, le Président a été guidé à l'exposition « Rembrandt » par M. Jean Adhémar, conservateur au Cabinet des estampes, et à l'exposition des « Manuscrits à peintures » par M. Jean Porcher, conservateur en chef du Cabinet des manuscrits.

Bibliothèque nationale d'Alger.

Malgré les circonstances, le service de lecture publique de la Bibliothèque nationale d'Alger a continué et développé son activité au cours du 1er semestre 1956. Le nouveau bibliobus - camionnette Citroën 1.100 kg, aménagée avec rayonnages intérieurs et réserve de caisses sur le toit - a poursuivi ses tournées dans les départements d'Alger et d'Oran, rencontrant partout le plus vif succès; quatre-vingt-quatre centres ont été desservis régulièrement, tous les trois mois. Des circuits nouveaux ont pu être organisés dans l'Ouarsenis et le Sersou. Enfin, deux cent seize petites bibliothèques, trop éloignées, ou auxquelles il était difficile d'accéder, en raison des événements, ont été approvisionnées par envois de caisses, confiées à des messageries. Il convient de souligner que certaines localités situées dans des régions particulièrement éprouvées, continuent néanmoins de nous demander des livres. Tel est le cas, par exemple, des villages de Turenne, Périgotville, Palikao, etc. Des ouvrages en langue arabe ont été également distribués, par l'intermédiaire des mouderres (instituteurs arabes), spécialement contactés. Enfin, une intéressante expérience de prêts de livres, effectuée dans un quartier populeux de la banlieue d'Alger, a rencontré un très grand succès, tant auprès des adultes musulmans (hommes et femmes) qu'auprès des adolescents. Un important programme de développement de la lecture publique en Algérie est actuellement à l'étude, en vue de réalisations prochaines. Quant aux vingt-quatre petites bibliothèques existant actuellement dans les territoires du Sud (Ouargla, Ghardaïa, Tamanrasset, etc.), elles ont continué de fonctionner normalement.

Bibliothèques universitaires.

Paris.

La Bibliothèque de la Sorbonne a établi un catalogue multigraphié des « périodiques et publications annuelles » reçus en 1955. Ce catalogue comprend deux parties : lettres et sciences; pour la première, la liste a été arrêtée au mois d'octobre 1955, pour la deuxième, au mois de mars 1955. Les cotes de la bibliothèque figurent en regard de chaque titre, sauf pour les publications nouvelles en cours d'inventaire. Pour chaque publication, on s'est borné à indiquer le titre; la ville d'édition n'est mentionnée que là où son nom a paru vraiment indispensable.

Même sous cette forme volontairement très sommaire, cette liste doit rendre de grands services aux lecteurs de la bibliothèque, à l'intention desquels elle a été établie. Il faut dire surtout l'intérêt que présente, pour le spécialiste, le classement systématique adopté : seize grandes divisions pour les lettres, sept pour les sciences, certaines sections étant elles-mêmes subdivisées, par exemple : histoire, philologie et littérature modernes, sciences sociales... Les titres y sont ensuite classés par ordre alphabétique.

En tête de la partie « lettres » figurent les « périodiques généraux » et les « publications académiques et universitaires »; en tête de la deuxième partie vient la liste des « périodiques généraux de sciences ». Et il est signalé d'autre part, en ce qui concerne les périodiques spécialisés, que « les publications académiques ne sont généralement pas mentionnées ». Une pagination suivie et une table des différentes rubriques auraient facilité la consultation de ce catalogue.

Cette liste qui a été diffusée auprès des bibliothèques universitaires françaises apporte aux bibliothécaires de province d'utiles renseignements pour le prêt interuniversitaire. Et nous savons d'ailleurs qu'une nouvelle édition complétée et mise à jour qui, cette fois, donnera l'état des collections, est actuellement en préparation et s'ajoutera aux instruments de travail permettant une plus rapide orientation des recherches.

Lyon.

La Section médecine de la Bibliothèque universitaire vient de faire paraître le catalogue des publications périodiques françaises et étrangères qu'elle reçoit actuellement de façon régulière 1. Dans son avant-propos, M. Archimbaud, bibliothécaire, précise le but et les limites de ce travail qui vient, pour le domaine médical, compléter les données déjà fournies par la Liste des périodiques français et étrangers en cours... du département du Rhône (2e éd., 1956) établie à la Bibliothèque universitaire centrale de Lyon. En regard de chaque titre de périodique, complété par le nom de la ville d'édition, figurent la cote de la bibliothèque et l'état de la collection. Cependant, pour les publications dont le titre a changé, il n'a pas été possible d'indiquer leur filiation ni l'état des collections correspondant à un autre titre que le titre actuel.

Ce catalogue se présente sous la forme d'une liste alphabétique unique, les périodiques étrangers n'ayant plus ici à être classés à part. En tête de chaque titre figure un numéro d'ordre. Un index alphabétique de matières a pu être ainsi établi, chaque rubrique renvoyant aux différents numéros des publications sur un sujet donné. Un signe spécial indique d'autre part, à la fois dans la liste et dans l'index, les périodiques exclusivement consacrés à la bibliographie et aux analyses.

Bien qu'il ne répertorie que les périodiques courants, ce catalogue, établi avec précision, est certainement déjà pour les usagers de la bibliothèque de la Faculté de médecine de Lyon un instrument de travail précieux et, sans aucun doute, sa diffusion auprès des autres bibliothèques médicales des universités doit apporter une contribution appréciable au service du prêt entre ces bibliothèques.

Bibliothèques centrales de prêt.

Haute-Garonne.

La Bibliothèque centrale de prêt de la Haute-Garonne vient de publier un catalogue imprimé consacré aux ouvrages d'agriculture et classé systématiquement 2.

Marne.

Depuis plusieurs mois, la Bibliothèque centrale de prêt de la Marne, en liaison avec l'U. F. O. L. E. I. S 3. a constitué une collection de disques que Mlle Besredka vient choisir elle-même à Paris et qu'elle met à la disposition des instituteurs (à raison de 3 microsillons par dépôt) pour l'organisation d'auditions commentées. Un avis qui paraît dans la revue de la Ligue de l'enseignement : Contacts marnais fait savoir que la Bibliothèque centrale de prêt peut mettre à la disposition des amateurs un fichier de commentaires d'oeuvres musicales enregistrées et des ouvrages de musicologie.

Moselle.

La Bibliothèque centrale de prêt de la Moselle a été transférée dans un nouveau local dont voici la nouvelle adresse : 70, avenue Serpenoise, Metz. Le numéro de téléphone demeure inchangé (Metz 68.23.54).

Haut-Rhin.

Une expérience de théâtre amateur, destinée à encourager la diffusion de la langue française a été faite dans le Haut-Rhin avec la collaboration de l'Association du théâtre amateur haut-rhinois, créée en 1953, et de la bibliothèque centrale de prêt. L'Association se proposait d'organiser chaque année un concours suivi d'un festival au grand théâtre de Colmar, où figureraient les meilleures troupes du département. De son côté la bibliothèque centrale de prêt décidait de constituer un fonds de pièces de théâtre qu'elle mettrait à la disposition des instituteurs et des troupes de théâtre amateur qui lui en feraient la demande.

Les pièces proposées pour le concours, choisies dans le fonds de la bibliothèque, étaient réparties en trois catégories : enfants jusqu'à 14 ans - jeunes de 14 à 20 ans - adultes.

Dès la première année, quelques bonnes troupes purent être sélectionnées et encouragées par l'attribution de prix. Cette série d'expériences fut couronnée par un stage d'art dramatique de cinq jours, organisé en 1956 à Ribeauvillé au cours duquel la bibliothèque centrale de prêt avait mis à la disposition des stagiaires un fonds important de pièces de théâtre et de livres d'art.

Un effort particulièrement grand fut fait en ce qui concerne le théâtre pour enfants. A la suite du festival de 1956 où trois écoles rurales interprétèrent avec beaucoup de goût La Poupée de goudron et Le Géant à la barbe d'or de Jacques Raux et Capucine de Madeleine Barbulée, il apparut nécessaire de faire un choix très strict dans le stock des pièces de la bibliothèque et de remanier le catalogue publié en 1953.

Au cours des vacances 1956, un catalogue choisi des pièces de théâtre valables pour les enfants et les adolescents, comportant des notices explicatives sera ronéotypé par la bibliothèque centrale de prêt et mis à la disposition des amateurs de théâtre du Haut-Rhin.

L'an prochain, le même travail sera fait pour le théâtre d'adultes, avec le souci de choisir des pièces accessibles à des troupes peu entraînées et à un large public.

Bibliothèques municipales.

Besançon (Doubs).

Une exposition des Reliures du XIe au XIXe siècle a été inaugurée le 10 septembre 1956 à la Bibliothèque municipale de Besançon en présence du préfet du Doubs, du député-maire de Besançon et de nombreuses personnalités.

La Réole (Gironde).

A l'aide de documents concernant la Bibliothèque municipale de La Réole, le bibliothécaire, M. Arambourou, a pu faire l'historique de cette institution depuis 1812, passant en revue les divers bibliothécaires qui en assurèrent la direction, étudiant avec soin le développement de ses collections.

De sa Notice sur la Bibliothèque municipale de La Réole, nous extrayons les renseignements suivants : après avoir connu diverses fortunes, la bibliothèque retrouva quelque activité en 1948, au moment où la Bibliothèque centrale de prêt de la Gironde créa un dépôt à La Réole. En 1950, la municipalité, sur la demande de la Direction des bibliothèques de France, accepte d'apporter son concours à la réorganisation de la bibliothèque qui fut alors confiée à M. Arambourou, professeur au collège de La Réole.

Depuis lors, les progrès accomplis sont particulièrement nets. Le nombre des volumes prêtés, qui était de 1.115 en 1950, s'est élevé à 4.350 en 1955 et la moyenne des volumes prêtés par séance est passée de 28 à 128.

En octobre 1954 a même été créé un rayon d'ouvrages réservés au moins de 15 ans auquel la bibliothèque centrale de prêt a apporté sa contribution. « Il est significatif, souligne le bibliothécaire, de constater l'existence de deux groupes de lecteurs : les uns ont plus de 40 ans, les autres moins de 25 ans. Entre eux, il y a un véritable hiatus. Sans doute, le nombre croissant de jeunes lecteurs laisse mieux augurer de l'avenir... Le choix des achats autant que l'information du public par la presse doivent permettre d'attirer tous ceux qui cherchent une documentation utile aussi bien qu'un agréable passe-temps. »

Les résultats obtenus par M. Arambourou sont d'autant plus remarquables que la population de La Réole ne dépasse pas cinq mille habitants. On peut citer en modèle l'organisation qu'il a réalisée, dans un cadre rénové, avec le concours matériel de la Direction des bibliothèques. Le classement méthodique des livres et l'accès direct aux rayons ont obtenu le plus vif succès auquel contribuent les dépôts de livres régulièrement consentis par le bibliobus de la Gironde.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque de l'Université de Lyon. Section médecine. - Catalogue des périodiques en cours reçus par la bibliothèque, établi par Jacques Archimbaud... - [Lyon], 1956. - 27 cm, 33 ff. multigr. (Université de Lyon. Bibliothèque de la Faculté de médecine).
  2.  (retour)↑  Bibliothèque centrale de prêt de la Haute-Garonne. - Catalogue des ouvrages d'agriculture (classement Dewey). - Toulouse, Bibliothèque centrale de prêt, 1956. - 27 cm., 18 p. (Direction des bibliothèques de France, Bibliothèque centrale de prêt de la Haute-Garonne).
  3.  (retour)↑  Union française des oeuvres laïques d'éducation par l'image et par le son.