entête
entête

Centre national de documentation pédagogique

De divers rapports concernant l'activité du Centre national de documentation pédagogique pendant l'année scolaire 1955-1956, nous extrayons quelques renseignements susceptibles d'intéresser les bibliothécaires.

La Commission des livres a recensé, du 1er octobre 1955 au 15 mai 1956, 2.036 ouvrages dont 300 ont été analysés dans L'Education nationale et 1.736 dans le Bulletin de documentation bibliographique. Sont particulièrement bien représentés : la littérature, les livres pour l'enfance et la jeunesse, les beaux-arts et la musique, les sciences juridiques, les sciences physiques et mathématiques et l'histoire. Ajoutons qu'une nouvelle rubrique vient d'être ouverte dans le bulletin bibliographique. En effet sous le titre « Universités », sont signalées les publications faites par les facultés ou sous leur caution, ce qui ne manquera pas d'intéresser les bibliothécaires.

En ce qui concerne les trois sous-commissions qui composent la Commission des disques, elles ont respectivement examiné : 1.000 disques de musique classique, 92 disques « parlés » et 15 disques destinés à l'enseignement des langues vivantes. Les comptes rendus sur les disques agréés par chaque sous-commission sont signalés périodiquement dans la revue L'Éducation nationale.

La Bibliothèque centrale de l'enseignement public comprend d'une part un service de lecture sur place fréquenté non seulement par les membres de l'enseignement mais aussi par les candidats aux fonctions universitaires et les étudiants. D'autre part une bibliothèque circulante s'efforce de répondre aux nombreuses demandes des instituteurs de province qui n'ont pas à leur disposition la documentation dont ils ont besoin.

Au cours de l'année 1955, 24.997 livres et 278 revues françaises et étrangères (non compris les services gratuits) sont entrés à la bibliothèque et, de janvier à mai 1956, 17.419 livres et 859 périodiques (abonnements et services gratuits). Pendant la même période (janvier-mai 1956) la salle de lecture a reçu 15.429 lecteurs et a effectué 19.267 prêts sur place.

Quant à la Phonothèque centrale de l'enseignement public, elle a reçu cette année 3.000 visiteurs contre 2.000 l'année précédente. Elle dispose actuellement de 4.300 disques d'enseignement, soit un accroissement de 1.100 disques.

Bien que la Phonothèque ne possède pas d'auditorium, elle réussit néanmoins à guider les instituteurs et les professeurs sur leur choix de matériel scolaire (tourne-disques, électrophones) et de disques. En outre le service de la phonothèque se voit confier la sonorisation de tous les avant-programmes des émissions scolaires de télévision. Elle contribue également à l'adaptation de certains fonds sonores nécessaires à ces émissions.

Signalons enfin que l'inventaire établi en ce qui concerne les besoins de l'enseignement des langues vivantes a permis d'intéresser certaines maisons de disques à l'édition de disques de langues.