entête
entête

Les Nouveaux statuts des bibliothèques universitaires hongroises

La notice suivante nous a été communiquée par M. Aurél Hencz et Mlle Margit Szabó (Bibliothèque universitaire de Szeged, Hongrie).

La Présidence du conseil de la République hongroise a réglé par décret-loi (du 9 mars 1956) l'organisation et le fonctionnement des bibliothèques.

Ce texte est inspiré par deux principes essentiels : a) l'unité de l'inspection technique; b) le système du « réseau de bibliothèques ».

L'unité de l'inspection technique est assurée par le Ministère de la culture populaire. Elle s'exerce non seulement sur toutes les bibliothèques publiques (bibliothèques d'État, bibliothèques universitaires, municipales, etc.), mais aussi sur les bibliothèques non publiques (propriété de personnes morales). Le ministre de la Culture agit en accord avec le ministère intéressé ou l'organisme assurant le financement de la bibliothèque.

Le système du « réseau de bibliothèques » assure l'unité d'organisation pour un ensemble de bibliothèques ayant le même champ d'activités et les mêmes tâches. Pour chacune de ces catégories, une bibliothèque centrale est désignée. Elle assure la direction technique de toutes les bibliothèques appartenant au même réseau.

C'est sur la base de ce décret-loi que les bibliothèques universitaires ont élaboré leur statut. Le nouveau texte leur assure une vaste autonomie à l'intérieur de l'Université.

Le statut dégage le double rôle de la bibliothèque universitaire : institution scientifique, elle appartient à l'Université et lui apporte son aide pour le travail scientifique, l'enseignement et l'éducation générale; mais elle est aussi une bibliothèque publique, notamment parce qu'elle fait bénéficier de ses services de prêt et de renseignements, des spécialistes qui n'appartiennent pas à l'Université.

Toutes les bibliothèques d'instituts universitaires et de facultés constituent un réseau unifié. La bibliothèque universitaire est qualifiée pour assurer la gestion de cet ensemble de bibliothèques relevant de l'Université.

Le droit de contrôle général sur la bibliothèque universitaire est exercé par le ministre de l'Instruction publique, le droit d'inspection technique par le ministre de la Culture populaire. Le recteur de l'Université exerce son contrôle sur l'activité de la bibliothèque qui a à sa tête un directeur dont les pouvoirs sont étendus : membre du Conseil de l'Université, il est compétent pour les questions de nominations et de sanctions disciplinaires; il définit le programme de travail de la bibliothèque sur le plan technique et sur le plan scientifique; il gère le budget propre de la bibliothèque et assure la répartition des crédits; il a également le pouvoir d'accorder aux collaborateurs scientifiques un ou deux jours par semaine pour des recherches scientifiques dont ils ont choisi le thème dans le cadre d'un plan de travail préétabli. La bibliothèque est autonome en ce qui concerne l'organisation des échanges internationaux.

Le directeur est assisté par le Conseil scientifique de la bibliothèque, organe consultatif habilité à présenter des suggestions, mais non à exercer une surveillance ou à donner des directives. Le directeur de la bibliothèque préside ce Conseil où siègent : le directeur-adjoint, les professeurs qui représentent les diverses facultés et les représentants des organisations qui fonctionnent à l'intérieur de l'Université.

Il y a lieu de mentionner qu'une publication de la Bibliothèque universitaire de Szeged est en préparation et doit fournir des renseignements précis sur la structure de l'activité des bibliothèques universitaires hongroises. Ce texte paraîtra prochainement en français dans la série des Acta Bibliothecaria.