entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Depuis un an et demi environ, des travaux très importants sont en cours au-dessus du magasin central du Département des imprimés. Il n'en sera parlé en détail dans ce bulletin que plus tard, lorsqu'ils seront proches de leur achèvement. Cependant, de récents articles de presse, d'une information peu sûre, tendant à donner une idée assez fausse de leur nature exacte, il nous a semblé indispensable de fournir dès maintenant quelques précisions.

Depuis quelque dix ans déjà, la place réservée aux magasins de livres du Département des imprimés apparaissait comme insuffisante. Ce problème avait été entrevu de plus longue date encore par M. Julien Cain qui, en 1932, lors de l'aménagement de deux niveaux en sous-sol du magasin central, avait fait dresser des contreforts de béton destinés à épauler une éventuelle surélévation. Celle-ci était possible, car le toit du magasin construit par Labrouste était resté très en-dessous du sommet des combles qui l'entouraient, rue de Richelieu et rue des Petits-Champs.

C'est dans cet espace libre que vont prendre place cinq nouveaux étages de magasins, pouvant abriter environ quarante kilomètres de rayonnages, soit près d'un million et demi de livres ou de brochures.

Les travaux, dirigés par MM. Roux-Spitz, et Chatelin, architectes, sont déjà très avancés, sans que les lecteurs aient vu les communications suspendues ou retardées. Tous les matériaux ont été stockés dans le jardin de la rue Vivienne, puis montés par-dessus les toits de la galerie Mazarine et du Département des estampes, au moyen d'une grue métallique, seul témoignage des travaux en cours qui soit visible de l'extérieur.

Ceux-ci ont également pour but de rendre meilleures les conditions de conservation des ouvrages et d'améliorer le système des communications. C'est ainsi, en particulier, qu'il a été décidé de renoncer au système des monte-livres dispersés de part et d'autre, latéralement, dans les magasins. Au centre du nouvel ensemble, se dressera une batterie groupant dix monte-livres, qui desserviront les onze niveaux et leurs annexes. De cette batterie, à l'étage de commande, situé au premier sous-sol, partira un tapis roulant qui acheminera les livres jusqu'au bureau de la salle de travail. Il est donc permis d'espérer que, malgré une plus grande dispersion des collections, les lecteurs seront plus rapidement servis.

Bibliothèque du Musée de l'Homme.

La Bibliothèque du Musée de l'Homme vient de publier une liste de ses acquisitions pour la période 1953-1955, « Liste méthodique des principaux ouvrages parvenus à la bibliothèque... par voie d'achats, de dons, d'échanges ou de dépôts des institutions affiliées au Musée : Institut d'ethnologie de l'Université de Paris, Sociétés des Africanistes, des Américanistes, des Océanistes et Société préhistorique française. » (Paris, Musée de l'homme, 1956. - 27 cm, 72 p. multigr.).

Si le tirage restreint et la diffusion limitée de cette liste, essentiellement destinée aux bibliothèques spécialisées, nous interdisent de la mentionner dans la partie bibliographique du Bulletin, nous avons cru nécessaire cependant de signaler son existence aux bibliothécaires des bibliothèques d'étude.

Quelques pages sont réservées d'abord aux ouvrages de documentation générale, voyages et explorations, anthropologie physique et biologie, préhistoire, linguistique. Vient ensuite le chapitre de beaucoup le plus important : ethnologie et sociologie; pour ce chapitre, après une dizaine de pages groupant les ouvrages et les monographies de caractère général, un classement géographique est adopté, par continents et par grandes régions.

La publication des listes d'acquisitions des grandes bibliothèques spécialisées 1 présente toujours un intérêt certain pour les chercheurs et pour les bibliothécaires, qu'il s'agisse de la recherche bibliographique ou de l'orientation en vue du prêt.

Bibliothèque Mazarine.

Le 26 avril 1956 M. Gronchi, président de la République italienne, en visite à l'Institut de France, a été reçu à la Bibliothèque Mazarine où un certain nombre de livres choisis parmi les plus précieux lui ont été présentés.

Bibliothèques universitaires.

Alger.

Un nouveau magasin, bâti en surélévation de l'aile sud-ouest du bâtiment des facultés d'Alger, vient d'être achevé. Long de 31,70 m, large de 8 m et haut de 4,45 m, ce magasin réparti sur deux étages offre un linéaire de 3.670 m. Une partie est réservée à des ouvrages de format atlas, une autre de 2,70 m X 2,28 m à un petit laboratoire de photographie. Les deux étages sont reliés par trois escaliers métalliques, un à chaque extrémité et un au milieu. Des ventilateurs ont été prévus pour l'aération et des radiateurs pour lutter contre l'humidité.

Lecture publique.

Rencontre des bibliobus de l'Est.

Le jeudi 17 mai 1956, les directeurs des bibliothèques centrales de prêt de l'Aisne, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, de la Moselle, et des services départementaux de lecture publique des Ardennes, de l'Aube, de la Meuse, s'étaient donné rendez-vous à Soissons.

Deux séances de travail furent consacrées à un échange de vues, dirigé par M. Bouvy, sur : 1° le Bulletin A livre ouvert. La préparation de ses prochains numéros et sa diffusion; 2° la possibilité, pour chaque bibliothèque participante, de développer un secteur particulier de son fonds (théâtre, cinéma, pêche, guerres mondiales 1914-1918, 1940 etc...) choisi par elle et d'établir un système de prêt interdépartemental; 3° La mise sur pied du service de presse décidé l'an dernier et les difficultés rencontrées; 4° Les chauffeurs (habillement).

Des décisions furent prises, mais il convient surtout de marquer le caractère amical de cette réunion à laquelle M. Simonet et ses collaborateurs de la Bibliothèque centrale de prêt de l'Aisne donnaient l'hospitalité, et à laquelle M. Poindron avait été convié. Un déjeuner en commun, que suivit une visite de la Bibliothèque municipale, réunit non seulement les directeurs, mais ceux de leurs collaborateurs qui les avaient accompagnés : sous-bibliothécaires, secrétaires-dactylographes et chauffeurs, et permit - pour la quatrième fois - les confrontations des expériences.

Pas-de-Calais.

Une Association du bibliobus départemental du Pas-de-Calais vient d'être créée, en accord avec le préfet et l'inspecteur d'académie du département. Ce nouveau service départemental de lecture publique aura pour mission de faire des dépôts de livres dans toutes les communes de moins de 15.000 habitants du Pas-de-Calais. Il sera pourvu de deux bibliothèques et de deux bibliobus ayant pour centre Arras et Boulogne et fonctionnera selon les mêmes principes que les bibliothèques centrales de prêt.

Bibliothèques municipales.

Avallon (Yonne).

La Bibliothèque municipale a reçu un don important d'ouvrages sur les beaux-arts comprenant environ 500 volumes.

Le Havre (Seine-Maritime).

La deuxième exposition des Trésors de la bibliothèque de la ville du Havre du XVIIe siècle à la fin du XIXe siècle a été inaugurée le 5 mai 1956, en présence de nombreuses personnalités 2. Elle réunissait non seulement des livres des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, mais aussi des estampes et des peintures.

Montauban (Tarn-et-Garonne).

La Bibliothèque municipale de Toulouse et la Bibliothèque nationale ont participé par le prêt de manuscrits à une importante exposition qui a été inaugurée le 12 mai 1956 au musée Ingres-Bourdelle de Montauban et qui réunit des « Trésors d'art sacré de la Haute-Guyenne » : chasses, reliquaires, ciboires, ostensoirs, chapiteaux romans, tapisseries, manuscrits, etc...

Narbonne (Aude).

La nouvelle Bibliothèque municipale de Narbonne, installée dans un ancien moulin situé en plein centre de la ville, a ouvert ses portes au public le 26 avril 1956. Pour l'instant, seule la section de prêt fonctionne.

Orléans (Loiret).

Le 3 juin 1956 a été inaugurée au Musée des beaux-arts d'Orléans une exposition consacrée à Jeanne d'Arc à laquelle la Bibliothèque municipale a participé par le prêt de manuscrits.

Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Le fonds braille de l'Union départementale des aveugles, qui comporte environ 300 volumes, sera remis à la Bibliothèque municipale de Perpignan dès que celle-ci aura pris possession des nouveaux locaux en voie d'aménagement et un crédit annuel permettra de l'enrichir régulièrement.

Cette information vient compléter les renseignements déjà donnés sur les bibliothèques pour aveugles dans un précédent numéro de ce bulletin 3.

  1.  (retour)↑  Rappelons ici que la Bibliothèque du Museum national d'histoire naturelle publie tous les ans une liste multigraphiée de ses acquisitions. Un certain nombre d'exemplaires de cette liste sont diffusés par la Direction des bibliothèques de France dans les bibliothèques universitaires françaises.
  2.  (retour)↑  La première exposition (XIe-XVIe siècle) avait eu lieu du 10 au 30 mars 1956.
    Voir : B. Bibl. France. 1re année, n° 3, mars 1956, p. 213.
  3.  (retour)↑  Voir : B. Bibl. France. 1re année, n° 1, janvier 1956, pp. 27-37.