entête
entête

Histoire du BBF

 

Initié par Julien Cain, administrateur de la Bibliothèque nationale (BN) et directeur des Bibliothèques de France, le Bulletin des Bibliothèques de France voit le jour en 1956.

 

Il naît de la fusion de deux publications professionnelles : le Bulletin de documentation bibliographique (alors publié depuis 1934) et le Bulletin d’information de la Direction des Bibliothèques de France (alors publié depuis 1952).

 

 

 

 

Le tout premier changement "matériel" intervient en 1979.

 

De format 155 x 240 jusqu'alors, la maquette du BBF passe au format normalisé A4 , standard des revues de l'époque.

 

 

 

A la fin de l'année 1982, se mettent en place un comité éditorial et un comité de rédaction officiels et propres au Bulletin des bibliothèques de France.

Cette même année marque un autre changement important : Martine Darrobers est engagée comme rédactrice en chef, afin de bâtir une véritable politique éditoriale pour l'ouvrage.

 

En 1983, le Bulletin des bibliothèques de France connaît son premier éditorial et ses premières ébauches de dossiers thématiques.

Comptant 12 numéros par an, la parution du BBF devient alors bimestrielle (6 numéros par an). Cette fréquence était notamment considérée plus en lien avec les articles de réflexion.

 

 

En 1986, la revue propose une nouvelle maquette graphique.

La nouvelle couverture du numéro 1 laisse alors apparaître pour la première fois en gros caractères le sigle BBF.

 

 

 

En 1989 arrive un nouveau rédacteur en chef : Jacques Rolland. Puis en 1990, c'est Martine Poulain qui prend en charge ce poste.

 

 

 

1992 : nouveau changement de maquette papier.

 

 

 

 

 

Dès 1995, le Bulletin des Bibliothèques de France a été édité en version électronique.

A l'époque, une version PDF, fidèle représentation de la version papier, était alors proposée.

Cette année marque également un changement de maquette papier.

 

 

 

En 1999, avec l'aide de la BnF, l'Enssib entreprend la conversion numérique de chaque numéro papier paru depuis 1952. Celle-ci s'achèvera quelques années plus tard.

Un nouveau rédacteur en chef prend la tête du BBF en la personne de Bertrand Calenge.

 

2000 : refonte de la maquette papier.

 

 

En 2001, une première version totalement accessible en ligne du BBF est installée.

 

 

2002 : Arrivée d'une nouvelle rédactrice en chef : Anne-Marie Bertrand.

 

 

En 2005, une nouvelle version en ligne du Bulletin des Bibliothèques de France voit le jour. Celle-ci comprend de nouveaux outils de recherche et propose notamment une plate-forme open-source. Le graphisme fut aussi entièrement renouvelé.

 

 

 

En 2006, à l'occasion du cinquantenaire du Bulletin des bibliothèques de France, sort un ouvrage intitulé Regards sur un demi-siècle, Cinquantenaire du BBF. Il s'agit d'un hors série coordonné par Anne-Marie Bertrand et Annie Le Saux.

Depuis cette année, chaque contenu édité depuis 1952 se retrouve disponible en ligne au format numérique, directement sur le site web du BBF.

2006 marque l'arrivée d'un nouveau rédacteur en chef : Yves Alix.

 

 

 

En 2008 la maquette papier du BBF s'offre une nouvelle refonte.

 

 

 

 

 

.

En septembre 2009, l'ensemble des services du BBF se regroupent dans les locaux de l'Enssib à Villeurbanne.

 

 

 

 

 

Une nouvelle version de la maquette numérique est dans le même temps mise en place.

 

 

Enfin, cette année marque la prise de fonction d'Yves Desrichard en tant que rédacteur en chef.

 

 

2014

Anne-Sophie Chazaud devient rédactrice en chef.

La revue papier et le BBF en ligne sont totalement refondus :

  • ouverture du site : lundi 3 février,
  • parution du numéro 1 : fin mars.