entête
entête

Éditorial

Reine Bürki

Dans un contexte de dématérialisation des pratiques, des ressources et des modes d’appropriation de l’information, les bibliothèques se réinventent et se réaffirment plus que jamais en tant que lieux physiques. Matérialité et persistance d’établissements dont la fréquentation ne se dément pas, et que les usagers adoptent avec d’autant plus d’aisance que les services et les espaces s’adaptent à leurs attentes, évoluant de modèles longtemps standardisés envisagés à partir des collections, vers des modèles plus familiers – voire inspirés par les univers domestiques.

La bibliothèque perdure et s’inscrit physiquement dans ses territoires comme un espace refuge, lieu identifié de sociabilités et d’inclusion qui fait communauté et que ses « habitants » investissent de façon parfois détournée, soulevant la question nodale de la cohabitation des usages et d’une double nature de lieu de savoir et de lieu (public) de vie.

La bibliothèque, c’est également la matérialité d’un lieu pour penser. Institution ouverte, gratuite, égalitaire – qui procure ces biens communs menacés de rareté que sont l’espace, le temps, le silence – dans des contextes de forte sollicitation (marchande, sociale, numérique) misant sur l’économie de l’attention. Lieu d’expérience aussi : on vient à la bibliothèque autant pour ses services et ses ressources, que pour l’expérience du lieu lui-même. L’aménagement, les zonages, la proximité ordonnée des autres font de la bibliothèque le lieu d’un vivre « seul ensemble », procurant sentiment d’appartenance et cadre structuré d’échanges à valeur ajoutée.

Matérialité de la bibliothèque, matérialité de l’objet livre… Le BBF, lui aussi, est amené à se repenser dans un contexte de dématérialisation et d’évolution des pratiques. Dans les mois qui viennent, la revue va se renouveler et s’étoffer, avec une offre web enrichie et plus réactive, proposant des rubriques ­d’information hebdomadaires tournées vers l’actualité des bibliothèques et des métiers dans leur plus large spectre. Vous retrouverez bien sûr périodiquement le Dossier du BBF, approche thématique croisant expériences et réflexivité professionnelle, qui sera désormais entièrement numérique et toujours librement accessible. Et à venir également, une nouvelle étoile au ciel du BBF : L’Année des bibliothèques, publication papier offrant un panorama annuel de l’actualité des bibliothèques.

Dernier numéro papier, donc, dans sa formule actuelle, mais continuité d’une publication qui se réinvente et poursuit en ligne l’aventure lancée en 1956… À suivre !