entête
entête

Aux livres, citoyens ! : les partenariats en questions

Coordonné par Céline Martin
Cuesmes (Belgique), Éd. Du Cerisier, 2010, 206 p., 22 cm
Coll. Place Publique
ISBN 2-87267-138-2 : 13 €

Cet ouvrage est né d’une urgence : la montée de l’extrême droite belge, et la nécessité de la combattre par le livre, par l’émancipation citoyenne.

C’est, concrètement, le témoignage écrit d’une opération initiée et montée par la bibliothèque centrale de Liège et deux associations d’éducation permanente : le Centre d’action laïque de la Province de Liège et les Territoires de la mémoire.

Son objet est d’analyser, et de proposer des actions à partir du livre, du livre outil, levier d’éducation.

Cet ouvrage pèche par beaucoup de défauts inhérents à son objet même. Les textes sont fort inégaux : ceux qui racontent, de façon factuelle et sans distance les actions entreprises ont un côté militant sympathique, on y apprend, entre autres, l’existence des femmes « prévoyantes socialistes », et on y perçoit beaucoup de convictions ; au titre de l’inévitable, il y a les photos des débats, des rencontres, et même des expositions sur grille caddie. Mais, comme toujours, en se donnant la peine de chercher, on trouve des textes qui méritent d’être lus : entre autres deux ou trois sur le rôle irremplaçable du livre, du récit, en convoquant (comme on dit aujourd’hui) Paul Ricœur, Jacques Rancière, Michel Foucault et Pierre Bourdieu, et une analyse, que nous partageons, de façon un peu vaine, hélas, sur la montée des extrémismes.

Tout tenter pour lutter, c’est une belle initiative.

Thierry Ermakoff