entête
entête

Enquête sur le patrimoine des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Valérie Néouze

De cette enquête est attendue une cartographie des fonds patrimoniaux culturels et scientifiques, véritable outil de pilotage d’une politique patrimoniale à construire, en concertation étroite avec le ministère de la Culture et de la Communication notamment.

Dans cette perspective, trois axes de travail ont été privilégiés :

  • recenser les besoins en termes de signalement des collections pour en déduire le périmètre des éventuelles opérations de rétroconversion nécessaires ;
  • préciser l’état et les conditions de conservation des collections ;
  • recenser les opérations de valorisation relatives à ce patrimoine, en lien avec Numes, inventaire en ligne des projets de numérisation dans l’enseignement supérieur et la recherche, dont la réalisation est en cours.

Autant d’informations qui permettront de préparer également, dans les meilleures conditions possibles, la dévolution des biens mobiliers (dont les collections patrimoniales) aux universités qui en feront la demande dans le cadre de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités.

Ces trois thèmes principaux ont été repris et développés dans un formulaire d’enquête, fruit d’une collaboration entre des représentants de l’Inspection générale des bibliothèques, des bibliothèques universitaires, de la Bibliothèque nationale de France et du ministère de la Culture et de la Communication (Direction du livre et de la lecture et Direction des archives de France). Ce formulaire est disponible en ligne sur le site de la Sous-direction des bibliothèques et de l’information scientifique  *.

Diffusée au mois de juin 2008 auprès de l’ensemble des services communs de la documentation, y compris les bibliothèques intégrées et les bibliothèques associées sur la base du volontariat, et des bibliothèques de grands établissements, cette enquête a été menée en concertation avec le réseau des Maisons des sciences de l’homme – instigateur d’une enquête sur les archives conservées dans les laboratoires de sciences humaines et sociales. Elle offre ainsi la perspective d’un inventaire coordonné entre l’enseignement supérieur et la recherche, dans le domaine des sciences humaines et sociales pour commencer.

Elle a également été portée à l’information de bibliothèques relevant d’autres ministères, tels que le ministère de la Défense nationale, le ministère de la Justice ou le ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi. Le nombre de réponses spontanées de ces dernières bibliothèques traduit l’intérêt de partager ce formulaire avec les institutions concernées pour élargir la base de cette cartographie.

À la date finale de réception de l’enquête, fixée au 30 septembre 2008, le taux de réponse des établissements était proche de 75 %, traduisant un vif enthousiasme des bibliothèques et leur préoccupation forte sur cette question du patrimoine. Un premier dépouillement devrait permettre d’établir un état des lieux sommaire pour la fin de l’année et d’envisager, sur 2009, un traitement détaillé et spécifique de chacune des trois thématiques principales : signalement, conservation et valorisation. Les résultats seront rendus publics sous la forme d’un rapport et d’une base de données en ligne, reflet de cette cartographie.

  1.  (retour)↑   http://www.sup.adc.education.fr/bib/Acti/patrimoine/patrimoine.htm