entête
entête

Gallica 2

Noëlle Balley

La foule des grands jours se pressait, au soir de la journée professionnelle du Salon du livre de Paris, pour assister à la présentation très attendue de la maquette de Gallica 2, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, et surtout des modalités d’accès qu’elle propose aux livres numérisés protégés par le droit d’auteur. La présence à la tribune de Serge Eyrolles (président du Syndicat national de l’édition), Bruno Racine (président de la BnF) et Benoît Yvert (directeur du livre et de la lecture et président du Centre national du livre) symbolisait l’aboutissement de négociations dont on devine la complexité.

De quoi s’agit-il ? De donner accès, de manière transparente pour l’usager, et avec des modalités d’interrogation enrichies par le recours au mode texte, aux documents libres de droits, sur tous supports originaux, issus des collections de la BnF, et à des documents sous droits, publiés par des éditeurs commerciaux, par l’intermédiaire d’une dizaine de « e-diffuseurs  * » dont chacun est lié par contrat à un certain nombre d’éditeurs. Chaque « e-diffuseur » propose sa propre interface et, en fonction des accords signés avec « ses » éditeurs, des services qui lui sont propres. En général, ceux-ci comprennent un produit d’appel gratuit (couvertures numérisées, notice enrichie, quelques pages à feuilleter) et des moyens d’accéder, contre paiement, au document intégral, que ce soit sous forme papier (lien avec des sites de « e-librairies »), ou sous forme numérique (location sur une durée limitée, téléchargement ou accès illimité aux fichiers numériques, selon les cas), ainsi qu’un outil de recherche plein texte sur l’ensemble du document. Le prix de chaque service est déterminé par l’accord entre l’éditeur et son e-diffuseur.

Afin d’encourager les éditeurs à participer à cette expérimentation, le Centre national du livre propose, sous la forme de subventions, une aide pour la diffusion numérique de documents soumis au droit d’auteur.

Les réactions du public, nombreuses et globalement positives, permettent de conclure à un accueil favorable du monde de l’édition à ce système respectueux des intérêts de chaque partie, et qui est proposé en test, pour une période d’un an, sur le site : http://gallica2.bnf.fr

  1.  (retour)↑  Numilog, Cyberlibris, Tite-Live, La Documentation française, Gallimard, Sofédis, Éditeur indépendant, Editis, i-kiosque, Cairn, HDS Digital.