entête
entête

Tosca consultants

Logiciels portails pour bibliothèques et centres de documentation

l’offre d’outils de recherche fédérée et de gestion de contenu

étude réalisée par Marc Maisonnneuve, en collaboration avec Cécile Touitou.
Paris :  ADBS éd., 2007. – 215 p.  ; 24 cm. – (Sciences et techniques de l’information).
ISBN 978-2-84365-091-8 : 25 €

par Patrice Salsa

Cécile Touitou et Marc Maisonneuve, du renommé cabinet de conseil Tosca Consultants, nous livrent un panorama très complet de l’offre disponible en France concernant les logiciels portails pour les bibliothèques et les centres de documentation.

Un tel ouvrage manquait jusqu’à présent, aussi bien pour les professionnels, qui y trouveront rassemblées toutes les informations nécessaires pour se faire une idée précise des possibilités réellement offertes par chacun des produits présentés, que pour les personnes qui souhaitent découvrir ce que ce sont ces fameux portails ou simplement actualiser leurs connaissances sur une famille d’outils qu’il est parfois difficile, fonctionnellement parlant, de distinguer clairement dans l’offre commerciale ou technique des acteurs du marché.

L’exercice – très réussi – présente donc un double intérêt.

Un panorama comparatif

Le questionnaire en cent six demandes réparties en huit rubriques est présenté assorti des commentaires précisant les motifs qui sous-tendent chaque question, ce qui lève toute ambiguïté et surtout met à jour l’importance de certaines demandes à l’intitulé en apparence anodin.

En tant que tel, il peut servir à construire le cadre technique de base d’un cahier des charges pour qui envisage de mettre en œuvre un portail de ce type, qu’il conviendra bien entendu de précéder d’une étude des besoins fonctionnels.

On ne commentera pas les réponses des huit fournisseurs qui ont bien voulu répondre au questionnaire.

D’une part, il s’agit d’un « instantané » qui présente un panorama comparatif à un moment précis, destiné donc, par nature, à perdre son actualité, et d’autant plus que les innovations dans ce secteur se succèdent rapidement. Gageons d’ailleurs que les fournisseurs eux-mêmes utiliseront cette étude pour découvrir l’offre de la concurrence et améliorer la leur sur ses points faibles. Notons que sont exposés les motifs – légitimes souvent – qui ont conduit quelques sociétés à ne pas participer à l’étude.

D’autre part, la réglementation française sur les appels d’offres, qui contraint à la mise en concurrence publique, ne permettra pas aux structures relevant de la fonction publique de faire leur choix sur le catalogue commenté élaboré par les auteurs.

Un exposé clair et complet

La partie la plus intéressante et – osons le mot – passionnante de l’ouvrage est concentrée sur les trente pages qui exposent, d’une façon à la fois concise, claire, structurée et complète ce que sont réellement ces fameux portails que tout le monde évoque, sans vraiment savoir parfois quelles sont leurs composantes techniques et fonctionnelles, et comment elles s’articulent non seulement entre elles, mais aussi avec celles des produits externes bien que complémentaires à un portail.

La démarche met en lumière avec pertinence et justesse la nature essentiellement modulaire des architectures des systèmes d’information contemporains, et prend explicitement position contre les solutions prétendues globales promues par certains fournisseurs.

Sont ainsi définies et présentées les fonctions d’identification, d’authentification et de gestion d’autorisation, avec les notions – qu’il est essentiel de bien distinguer – de customization (on aurait préféré à titre personnel la graphie avec un « s ») et de personnalisation, les fonctions du système de gestion de contenu, avec les questions de gestion des étapes rédactionnelles et de séparation de la rédaction et de la mise en forme et, bien entendu, la fonction de recherche fédérée, et sa différence essentielle avec un métamoteur avec lequel elle est parfois confondue.

On touche là l’un des autres intérêts de la première partie de l’ouvrage : non seulement elle définit clairement ce qu’est un portail, mais elle situe ce type de logiciel, aussi bien par ses limites internes que ses complémentarités avec d’autres outils comme les systèmes de gestion de documents numériques, les systèmes de gestion d’entrepôt de données ou les Electronic Resource Management (ERM).

La lecture du schéma d’architecture fonctionnelle d’un portail présenté prend alors une lisibilité nouvelle, et il en va de même pour le tableau comparatif des fournisseurs interrogés sur ce thème.

Un ouvrage précieux, donc, utilement complété par un glossaire, un dictionnaire de sigles et deux listes de sites web (sites de référence sur les techniques de portails et portails eux-mêmes).