entête
entête

Internet a mon âge

Les internautes de l'Oise

Jean-Christophe Dupuis

Martial Bourgeois

Franck Pochard

Laurent Van Tiel

« Puisque vous ne pouvez pas venir à Internet, c’est Internet qui vient à vous »

En mars 1998, le conseil général de l'Oise a lancé une opération appelée « Internautes de l'Oise », afin d'ouvrir l'accès d'Internet à la population rurale. Deux véhicules Renault Kangoo ont été équipés en matériel informatique multimédia, et sillonnent tout le département pour présenter cette opération dans les bibliothèques, les écoles, les centres sociaux et les mairies des communes de moins de 10 000 habitants, soit 682 sur 693 dans le département.

Quatre demandeurs d'emploi ont été recrutés dans le cadre de contrats « emploi-jeunes ». Affiliés à la bibliothèque départementale de prêt, sous la direction jusqu'alors de sa regrettée conservatrice en chef Brigitte Braillon, ils ont pour mission de relever le défi des nouvelles technologies bientôt présentes dans notre vie quotidienne.

Pendant ces démonstrations gratuites – les communications sont à la charge du conseil général – deux activités sont proposées : l'accès à Internet et la découverte des cédéroms.

Bilan de l'opération

263 villages visités : c'est le bilan de l'opération « Internautes de l'Oise » au bout de 14 mois de tournées dans le département. Le projet précurseur « Kangoo multimédia » lancé par le conseil général de l'Oise, il y a un peu plus d'un an, a en effet atteint ses objectifs. 10 000 personnes ont d'ores et déjà pu avoir accès gratuitement à la Toile. Nous avons rencontré chez ce public de grandes disparités, que ce soit dans leurs centres d'intérêt comme dans leur approche du réseau. Nous nous limiterons ici à une approche segmentée selon les âges, et pour la seule utilisation d'Internet.

Moins de 15 ans : Internet, c'est facile !

Parmi les lieux publics visités lors de nos animations, les établissements d'éducation et de culture (école, bibliothèque municipale) constituent bien évidemment une priorité. Le public rencontré y est jeune : cette catégorie d'âge, qui n'a pas d'a priori sur le sujet, arrive généralement sans connaissances de ce qu'elle vient découvrir tout en sachant pertinemment que l'ordinateur et Internet seront les futurs outils de travail quotidiens de la quasi-totalité d'entre eux.

Après une démonstration succincte des services Internet existants – que l'on peut classer en trois groupes principaux : le courrier électronique (e-mail), les discussions en direct (forums, groupes de news), l'information (consultation de sites) –, on s'aperçoit rapidement que leur demande est essentiellement dirigée vers le Web. L'orientation thématique est très peu variée : stars, acteurs et actrices, chanteurs, chanteuses, sport et cinéma sont du goût de tous et aucune nouveauté médiatique n'est oubliée dans leurs recherches.

Internet bouge et vit en temps réel et c'est certainement ce qu'ils apprécient le plus en lui. En outre, l'appropriation du matériel informatique (rapport souris/curseur et clavier/ écran) leur est facile ; un simple exemple de déplacement et l'enfant est à l'aise. Finalement, cette première approche de l'outil informatique par les plus jeunes, présentée de façon ludique, se fait presque « naturellement ».

De 15 à 30 ans : Internet, à quel prix ?

Cependant ces animations sont ouvertes à tout public : une autre grande partie de l'auditoire rencontré se situe dans la tranche des 15-30 ans.

Dans cette tranche que l'on pourrait dire la plus « branchée », le public, plus au fait des nouvelles technologies, est moins impressionné par l'outil. Beaucoup de ces personnes sont équipées d'un ordinateur, mais rares sont ceux qui sont connectés à Internet ; il semble que le pas vers le Web soit encore difficile à franchir. Là intervient notre rôle de démystification.

« Comment ca marche ? Combien ça coûte ? Est-ce difficile à comprendre ? » sont les questions qui reviennent le plus souvent. En effet, le problème du coût est presque toujours abordé en priorité, les préjugés sur ce sujet étant énormes. Vient ensuite le problème de l'équipement, de sa rapide obsolescence et des difficultés d'utilisation.

On remarque cependant une vraie volonté de connaître le réseau dans tous ses aspects, même si ce n'est qu'un bref aperçu de chaque branche. Peu de sujets récurrents, peu de recherches précises, il s'agit plus d'une envie de comprendre que d'apprendre. Le choix des sites est d'ailleurs souvent laissé au gré de l'animateur.

Par ailleurs, Internet suscite deux attitudes contradictoires : les uns, en particulier les plus jeunes, apprécient l'espace de totale liberté, sans règles strictes, qu'Internet peut offrir ; les autres regrettent cette absence de législation spécifique et s'inquiètent de la présence de certains sites.

De 30 à 50 ans : pourquoi Internet ?

Pour les 30-50 ans, Internet apparaît plutôt comme un instrument de travail, de communication, mais nullement d'amusement. C'est ce qui les différencie et leur donne ce besoin de réglementation.

Sans chercher vraiment à en comprendre le fonctionnement, ils ont l'œil très critique et le moindre échec dans une recherche les conforte dans leur a priori négatif du réseau.

Dans cette tranche d'âge très occupée, car principalement en activité, le public est rare, pressé et cherche plus un intérêt à Internet qu'un sujet précis. Les demandes sont beaucoup plus concrètes : travail, entreprise, culture. Si le temps qu'ils consacrent à nos séances est plus court, ils sont cependant très attentifs.

Il est aussi intéressant de noter que le ratio hommes/femmes chez les utilisateurs de 30-50 ans tend très fortement vers le côté masculin (70 %/ 30 %), conformément aux chiffres européens encore plus prononcés (80 %/20 %).

Plus de 50 ans : Internet et moi

Inversement, on note dans cette tranche d'âge un fort accroissement du pourcentage de femmes intéressées. Peu attiré(e)s par le fonctionnement même du Web, les plus âgé(e)s viennent plus pour consulter, écouter et demander, que pour manipuler. Leur rapport avec l'ordinateur reste distant, et rares sont ceux qui « se jettent à l'eau » !

La souris apparaît comme un outil barbare, et l'effet de son déplacement sur le curseur semble difficile à assimiler. On préfère souvent laisser à l'animateur le soin d'utiliser le matériel et d'effectuer les manipulations.

Ces personnes cherchent surtout à voir ce qu'Internet va leur apporter principalement concernant leur passion ou la culture, sans pour autant vouloir s'équiper. Leurs sites de référence concernent le jardinage, le bricolage, les musées, etc.

Internet pour tous

Le réseau est donc ouvert à tous sans pour autant apporter les mêmes services à chacun. Les plus jeunes voient en Internet un avenir certain, car il est déjà présent dans leur environnement. Il représente un monde où tout leur sera possible, un moyen de se divertir, de se rencontrer, de se cultiver... Ils se familiarisent rapidement avec ces nouveaux outils, sont très vite à l'aise et n'ont pas d'idées préconçues.

Pour les autres, la vision est très diversifiée. Les personnes déjà équipées en matériel informatique considèrent Internet comme une suite logique à leur installation, alors que les novices sont dans l'ensemble plus circonspects.

Pour les plus de 50 ans, le résultat est plutôt étonnant : quoique plus méfiants, ils viennent nombreux aux démonstrations, semblent très intéressés, mais n'osent pas manipuler. Beaucoup d'entre eux voient en Internet un moyen de se divertir, d'approfondir leurs connaissances dans de multiples domaines, et de s'ouvrir au monde (grâce au courrier électronique et aux forums de discussions).

Pour conclure, des gens d'âges très divers et appartenant à des catégories socioprofessionnelles multiples peuvent trouver leur intérêt, si différent soit-il, sur le Web. Ils possèdent tous une idée en commun : la conviction qu'Internet deviendra, à l'avenir, un outil de communication et d'information indispensable à notre société.

Juin 1999

Illustration
Pourcentage des tranches d'âge participants aux animations