entête
entête

Document numérique

Les Bibliothèques numériques

Coordonnateur Gérard Dupoirier. Document numérique. Volume 2, n° 3-4, 1998. Paris : Hermès Sciences Publications, 1999. 299 p. ; 24 cm. ISBN 2-86601-738-2. ISSN 1279-5127. 350 F

par Joëlle Muller

L'idée de ce numéro spécial trouve son origine dans la date anniversaire du lancement « d'une très grande bibliothèque » par le président François Mitterrand le 14 juillet 1988 visant notamment à créer une bibliothèque en partie numérique. Y sont décrites les grandes réalisations de collections numériques en bibliothèque depuis ces dix dernières années. Les articles sont regroupés autour de quatre thèmes : réalisation, réflexion, recherche et rapport à la « matière numérique ».

Réalisations récentes

L'ABU (Association des bibliophiles universels) a constitué depuis 1993 une bibliothèque numérique de textes du domaine public sur la base du bénévolat de « copistes motivés ». Actuellement, elle propose 141 textes, essentiellement littéraires, du XIXe siècle. Le projet européen BAMBI met à disposition sous forme numérique des manuscrits très anciens et d'une grande fragilité. Avec ses liens hypertextes, cette base permet aux historiens des manipulations inimaginables avec les manuscrits originaux.

CITHER est une bibliothèque de mémoires de thèses. La Bibliothèque nationale de France dispose d'une bibliothèque électronique de 86 000 titres en mode image et de 125 000 images. Le chantier du renouvellement du système d'information de la bibliothèque municipale de Lyon est décrit dans toute sa complexité et la démarche de conduite du projet est clairement explicitée. Cette partie se termine avec la présentation des réalisations de la médiathèque du centre d'art et média de Karlsruhe dans les domaines de la musique, de l'image animée et des textes.

Les technologies numériques

La mondialisation et la multiplication des sources d'information conduisent à la réflexion et à la préparation de l'avenir. Parmi les articles qui constituent cette partie, trois retiennent particulièrement l'attention.

Le premier est celui d'Éric Sutter sur l'usage des bibliothèques électroniques dans le système éducatif. Il s'agit du compte rendu d'une étude que l'auteur a réalisée pour le compte du Parlement européen en matière de représentation numérique des différents documents pédagogiques. Il attire notre attention sur les interactions entre les acteurs institutionnels, le « marché » et les missions des systèmes éducatifs.

Le deuxième est une réflexion d'ordre stratégique de Jean-Michel Salaün autour d'une tentative de définition de postulats de base lui permettant de définir les « contours » d'une bibliothèque électronique. A partir de ces postulats, il définit la bibliothèque de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques.

Le dernier article est le plus prospectif. Hervé Gilson décrit l'« intelligence documentaire » qui pourrait être un peu comme une intelligence artificielle appliquée à la fonction de recherche d'information. Ce qui permettrait de disposer de la bonne information, au bon moment dans un contexte de mondialisation et de massification de l'information.

Recherches

Cette partie est consacrée à la présentation de travaux de recherche sur l'audiovisuel et sur la reconnaissance automatique des documents. Dans le premier cas, la difficulté relève de la description d'un fonds documentaire audiovisuel et de l'indexation de ces documents. Dans l'autre cas, il s'agitde travaux de recherche permettant de minimiser l'intervention humaine dans des processus de passage du papier à l'électronique. Un article est consacré à la reconnaissance des tables des matières qui permet d'orienter directement le lecteur vers le contenu qui l'intéresse.

La rencontre avec le monde du lecteur

Cette dernière partie s'interroge sur les effets dus aux changements des dispositifs de lecture. Le passage de la feuille à l'écran, la structuration linéaire du livre à celle, séquentielle, des hypertextes et hypermédias ne sont pas neutres. Les techniques numériques effacent les multiples repérages du savoir instrumentés par les bibliothécaires, les catalogues, les thésaurus, mais en proposent d'autres. Elles invitent à revisiter les méthodes de conservation du patrimoine intellectuel et aussi leur mode de communication. Yannick Maignien nous entraîne vers l'organisation même des connaissances et la dialectique de rupture et de continuité de la représentation numérique. Dans la mesure où des hyperliens sont créés, numériser un document, est-ce simplement le copier ?

Ce numéro spécial sur les bibliothèques numériques ne peut qu'intéresser les professionnels qui s'interrogent sur l'avenir des documents électroniques, leurs effets sur l'évolution de nos métiers et sur les pratiques des lecteurs. Un peu d'oxygène pour nos neurones bien humains.