entête
entête

Editorial

Annie Le Saux

L'envie et le goût de lire découlent d'un savoir et d'une capacité à lire. Or, la maîtrise de la lecture n'est pas la chose au monde la mieux partagée. Si les manières de dire et de penser l'illettrisme enferment ce problème dans des contraintes rhétoriques, que les discours énoncés depuis la fin des années 1970 ne font que reproduire, la prise de conscience du phénomène n'en est pas moins forte pour autant. Les problèmes liés à la lecture sont désormais au centre des préoccupations culturelles et sociales de la société. De nombreux partenaires publics, associatifs ou privés, s'engagent dans des programmes communs de développement du livre et de la lecture et de lutte contre l'illettrisme. Ce sont, d'une part le Groupe permanent de lutte contre l'illettrisme, instance interministérielle, qui appuie et coordonne les actions menées sur le terrain, ou encore les ministères de la Culture et de la Jeunesse et des Sports, qui ont mis en place un programme Médiateurs du livre. Ce sont, d'autre part, dans les régions et dans les communes, des initiatives qui se multiplient : qu'il s'agisse des villes-lecture dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ou de centres ressources illettrisme, comme celui de Grenoble.

Au-delà des actions en faveur de la lecture, dans lesquelles elles sont directement impliquées, les bibliothèques, par le biais d'enquêtes, s'efforcent de mieux cerner la grande diversité des pratiques de lecture de leurs usagers, depuis la lecture de revues, journaux, ouvrages jusqu'à celle sur des supports autres que le papier. Objet privilégié des analyses sociologiques, les pratiques de lecture des étudiants sont ici soumises à l'étude de leur variation en fonction des disciplines choisies. Pour compléter ce panel des lecteurs-usagers des bibliothèques municipales ou universitaires, des hypothèses sont avancées pour expliquer les raisons de non-fréquentation de ces établissements par toute une partie de la population. Enfin, ce sont des lecteurs ordinaires, qui retiennent notre attention, des lecteurs, candidats au jury du Livre Inter, qui décrivent leur passion pour le livre et la lecture.