entête
entête

Michel Vernus

Histoire du livre et de la lecture

de l'invention de l'imprimerie à nos jours

Dijon : Bibliest, 1996. - 117 p. ; 22 cm. isbn 2-9509795-0-5

par Dominique Bougé-Grandon

Le Centre de formation des bibliothèques fonctionnant pour la Bourgogne et la Franche-Comté (Bibliest) publie un petit ouvrage consacré à l'histoire du livre et de la lecture. L'auteur, Michel Vernus, historien et maître de conférences à l'université de Franche-Comté, est chargé de l'enseignement de l'histoire du livre à Bibliest.

L'avant-propos nous apprend que cette publication est la mise en forme du cours dispensé aux étudiants préparant le concours de conservateurs de bibliothèque.

Ce livre est à la portée de toutes les bourses. Les mauvaises langues le diront né du rêve d'un étudiant pressé et désargenté, car l'auteur réussit à condenser « sous la forme la plus ramassée possible » une masse imposante d'informations. Mais, malgré l'économie des moyens, il donne à son ouvrage une forme et un aspect agréables à l'oeil. Certes, d'autres se sont déjà essayés à ce genre, par exemple Albert Labarre qui publie une mise à jour de son célèbre « Que sais-je ? » 1.

Un manuel clair et concis

L'ouvrage se présente délibérément comme un manuel pour lequel l'auteur a voulu « conserver la forme simple et directe du cours oral ». La présentation est claire, aérée, avec quelques illustrations. Le plan, très classique, reprend le cadre chronologique séculaire, de l'invention de l'imprimerie à nos jours, réservant une page de réflexions sur le thème : un avenir pour le livre-papier ? après une description du contexte politique, économique et socioculturel de chaque siècle, Michel Vernus présente la production, la diffusion et l'accueil des livres. En bon pédagogue, il illustre son propos de nombreux exemples qui l'explicitent et le rendent plus vivant, et dont la plupart sont empruntés à l'histoire locale du livre franc-comtois qu'il connaît bien. Les chiffres eux-mêmes sont toujours réintroduits dans un tableau.

L'année 1995 a vu la publication, sous la direction de Roger Chartier, des actes du colloque sur l'histoire de la lecture 2. Désormais, histoire du livre rime avec histoire de la lecture. Michel Vernus ne l'ignore pas, et lui fait une large place. Il est moins attendu et fort intéressant de trouver en annexe, avant la bibliographie, deux pages consacrées à l'histoire du livre et à ses méthodes où est présentée - brièvement - l'évolution de la discipline depuis ses origines.

Quelques regrets

On a noté la présence des tableaux et des illustrations. On peut cependant regretter que l'auteur ne nous gratifie pas d'un vaste tableau chronologique récapitulatif, ni d'un glossaire permettant de définir quelques termes techniques (qu'il se contente d'isoler en les écrivant en caractères gras). On ne trouve pas beaucoup d'allusions à l'histoire des techniques (concernant la fabrication du papier, l'évolution de la presse ou la reliure par exemple 3).

D'un point de vue intellectuel, l'ensemble souffre un peu de sa brièveté : on regrette de ne pouvoir comparer plusieurs situations, plusieurs pays. Le titre lui-même est un peu ambigu, qui laisserait supposer une vision universelle et moins centrée sur le domaine français. « Mais », comme le rappelle Michel Vernus, « ce cours ne prétend pas tout dire, il cherche à aller à l'essentiel et à tracer les grandes lignes ».

L'ouvrage n'est pas un livre « grand public » au sens habituel du terme 4, en raison des caractéristiques précisées plus haut : absence de couleurs, forme condensée, références bibliographiques nombreuses... Ceux qui vont l'acheter sont bien sûr les étudiants qui se destinent aux métiers des bibliothèques et aussi ceux qui, au cours de leurs recherches en histoire ou en littérature, sont amenés à s'interroger sur le document imprimé. Mais on peut supposer qu'il conviendra aussi bien au bibliothécaire désireux de se rafraîchir la mémoire.

  1.  (retour)↑  Albert Labarre, Histoire du livre, 6e éd., Paris, PUF, 1994, (Que sais-je ? ; 620). Il commence aux origines de l'écrit, et ne contient que quelques pages de plus. Mais à l'heure où l'on nous dit que l'histoire du livre se vend bien, il y a de la place pour deux.
  2.  (retour)↑  Histoires de la lecture : un bilan des recherches / actes du colloque tenu à Paris les 29 et 30 janvier 1993, sous la direction de Roger Chartier, Paris, IMEC, 1995. Voir le compte rendu paru dans le BBF, t. 41, NDEG. 3, 1996, p. 79-80.
  3.  (retour)↑  Cela pourrait être l'objet d'un second volume.
  4.  (retour)↑  Il n'existe pas de livre récent. Cf. Fernand Cuvelier, Histoire du livre, voie royale de l'esprit humain, Monaco, Ed. du Rocher, 1982.