entête
entête

Patrimoine des bibliothèques de France

un guide des régions. 5. Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes

Paris : Payot, 1995. - 10 vol. + un index : ill. en noir et en couleurs ; 24 cm.- 255 p. ISBN 2-228-88968-7. 150 F

par Marie-Pierre Dion

Ce guide n'est pas le premier à inviter à la découverte du riche patrimoine conservé aujourd'hui dans les bibliothèques de Bourgogne ou celles de Rhône-Alpes et l'expérience acquise par ces bibliothèques a facilité la mise à jour et les savants dosages qui permettent de retenir l'essentiel 1. Par l'ampleur du secteur géographique concerné, les perspectives sont ici élargies.

Une zone de transition culturelle

Alfred Fierro-Domonech explique dans une préface qui se veut synthétique l'originalité des trois régions retenues pour constituer ce cinquième volume de la collection Patrimoine des bibliothèques de France : situées autour de l'axe de communication modelé par la Saône et le Rhône, elles forment une zone de transition culturelle entre les mondes latin et germanique et ont toujours constitué un haut lieu de civilisation grâce au rayonnement de Lyon. Elles présentent l'originalité de posséder une tradition du livre ancienne et foisonnante tant à travers la densité des établissements religieux qui y ont été fondés que par l'importance de la production et du commerce lyonnais des imprimés, sans oublier la précocité et le nombre des initiatives qu'on y a prises en matière de lecture publique.

Cinquante et une notices décrivent, sur deux à dix-huit pages, le patrimoine de trente-sept bibliothèques municipales, quatre bibliothèques universitaires, cinq bibliothèques de musée (musée d'Art et d'Archéologie de Cluny, Musée dauphinois à Grenoble, musée des Tissus et Arts décoratifs et musée de l'Imprimerie et de la Banque à Lyon, musée de la Révolution française à Vizille), deux bibliothèques de sociétés savantes (la Société d'émulation de l'Ain et la Diana de Montbrison), la bibliothèque diocésaine de Dijon, la bibliothèque de l'ancien grand séminaire d'Annecy déposée aux archives départementales de la Haute-Savoie et la bibliothèque de l'abbaye Notre-Dame à Aiguebelle dans la Drôme provençale. Rigoureuse sélection ou temps imparti trop court ? L'on ne retrouve pas la totalité des établissements retenus dans les guides précédents. Ont été par exemple abandonnées la bibliothèque Salomon Reinach à la Maison de l'Orient - moins « patrimoniale » que « spécialisée » -, la Maison du livre, de l'image et du son à Villeurbanne ou la bibliothèque de l'Académie de Savoie pour ne citer que quelques exemples dans la région Rhône-Alpes.

Histoire culturelle et traditions

Quelques rares vues de bâtiments anciens invitent à venir s'imprégner de l'atmosphère studieuse qui règne à Dijon ou Tournus.

Mais la seule lecture des textes soigneusement rédigés plonge déjà le lecteur dans l'histoire culturelle des élites bourguignonnes, lyonnaises, savoyardes, auvergnates ou dans celle des traditions de ces régions. Chaque bibliothécaire parle avec passion de l'histoire des collections dont il a la garde, regrettant les déperditions (troubles huguenots, vols ou transferts à Paris et Montpellier durant la Révolution) et fournissant clés et repères qui permettent de s'orienter dans le dédale des fonds, de saisir toute leur richesse et originalité : voici par exemple en moins de deux pages aussi instructives qu'agréables à lire tout ce qu'il faut retenir de l'histoire et des styles successifs des manuscrits dijonnais venus de Cîteaux !

Certes, la taille du volume et le « désordre » alphabétique qui font s'entrecroiser les bibliothèques des villes de trois régions, soit seize départements, l'aspect compact du texte et de l'index peuvent éprouver le lecteur. Seule la belle notice consacrée à la bibliothèque municipale de Lyon a la chance d'être bien aérée par des intertitres. Les images délassent heureusement le lecteur, lui permettent d'admirer des trésors insoupçonnés et de voyager aisément dans l'espace et le temps. Elles constituent un beau florilège, où on peut admirer l'écriture onciale d'un recueil de sermons de saint Augustin conservé à Autun, les reliures des livres de prix du collège de Chalon-sur-Saône, le décor des diplômes et commissions du fonds vénitien de Roanne, les esquisses de robes et soieries du musée des Tissus... L'on peut y comparer des vues des Alpes à différentes périodes... On peut aussi y sourire à la vue d'une couverture « Shanghai style » du fonds chinois de Lyon ou d'un « bilbouquin » du clermontois Christian Moncelet. Quatre encarts attirent l'attention sur des documents exceptionnels : la Bible de Souvigny, lourd in-folio du XIIe siècle, fleuron de la bibliothèque de Moulins, le bréviaire de Marie de Savoie (Milan, vers 1430), trésor de la bibliothèque municipale de Chambéry, un manuscrit de la Cité de Dieu attribué en partie au maître de Coëtivy (vers 1480) et conservé à la bibliothèque de Mâcon, enfin les précieux manuscrits du fonds Stendhal de la bibliothèque de Grenoble.

La production des imprimeurs

Partout d'importants fonds sont consacrés à l'histoire régionale - souvent élargie au-delà des limites des anciennes provinces - et bien sûr à la production des imprimeurs du crû - du siècle d'or de l'imprimerie lyonnaise, de 1473 à 1571, jusqu'aux éditeurs d'art d'aujourd'hui, en passant par les gloires locales... Citons, plutôt que les fonds J.-J. Rousseau, Lamartine ou Pascal, bien connus, les collections Colette à Aurillac, Roger Vaillant à Bourg-en-Bresse ou Marcel Aymé à Joigny...

L'émergence de fonds importants liés aux « nouveaux » supports - photographies et disques à Lyon, films à Saint-Étienne - témoigne encore, est-il besoin de le souligner, de la riche diversité et du dynamisme des bibliothèques patrimoniales des régions du Rhône.

  1.  (retour)↑  Acord, Itinéraires : patrimoine écrit en Rhône-Alpes, Valence, 1992 ; abidoc, Guide des fonds patrimoniaux en Bourgogne, Dijon, 1993.