entête
entête

Roberta Fausti

Recherches sur l'économie de l'information

aperçu de la littérature américaine

Villeurbanne : ENSSIB-CERSI, 1993. - 62 p. ; 25 cm.
ISBN 2-910227-00-6 : 100 F

par Brigitte Guyot

Cet opuscule arrive à point nommé pour combler un vide pour ceux qui, de plus en plus nombreux, s'intéressent aujourd'hui à la question fort complexe de l'économie de l'information. Il s'agit d'une synthèse documentaire des grandes tendances en matière de recherche dans la littérature américaine depuis 20 ans, réalisée dans le cadre du groupe de recherche de l'ENSSIB.

Le document est organisé en chapitres thématiques, chacun présentant les principaux auteurs, que les études soient théoriques ou empiriques, illustrées parfois par des citations. Les thèmes sont les suivants : société de l'information, valeur de l'information (analyse des coûts et des prix) ; influence économique de l'information sur les marchés et les organisations (l'information est abordée comme une ressource, puis comme une organisation, et enfin en relation avec la productivité de l'entreprise) ; besoins et usagers d'information. Le dernier chapitre est consacré aux politiques en matière d'information. Un index des auteurs et des revues citées vient utilement compléter cet ensemble.

Variété des approches et diversité des auteurs

La visée pédagogique est claire. Ce « guide », comme le précise l'introduction, vise à aider les chercheurs à s'y retrouver parmi le foisonnement des nombreux concepts. Il montre en effet très bien la variété des approches en matière d'information comme la diversité des auteurs qui se sont penchés sur la question (même si leur origine scientifique n'est pas systématiquement rappelée).

Qu'il nous soit cependant permis d'apporter un certain nombre d'observations. D'abord d'ordre méthodologique : issu d'une recherche bibliographique, ce travail n'indique pas clairement comment a été constitué le corpus de références ainsi que la démarche méthodologique suivie, même si le lecteur déduit progressivement qu'il est issu de l'interrogation de banques de données. Ensuite d'ordre scientifique : l'introduction reste elliptique sur ce qui a fondé et organisé l'approche thématique, la logique analytique plutôt qu'une mise en perspective globale de tous les thèmes et de leur importance respective les uns par rapport aux autres. Peut-être eût-il été intéressant, pour en faire un véritable outil de travail, d'ajouter une chronologie des références, afin que le lecteur puisse apprécier l'avancée des recherches et suivre, au fil des temps, l'évolution des préoccupations et des thèmes, leurs récurrences, enchaînement, ou cohabitation. Enfin, un certain nombre de références d'ouvrages qui sont indiquées dans le texte ne figurent pas dans la bibliographie finale, ce qui amoindrit quelque peu la fiabilité de ce travail.

Ces quelques remarques ne doivent pas faire oublier que ce type d'opuscule, encore trop rare aujourd'hui, est tout à fait essentiel pour le chercheur en science de l'information. C'est le grand mérite de l'ENSSIB que d'avoir ouvert la voie à d'autres synthèses thématiques sur de nouveaux sujets.