entête
entête

Claude Marcil

Robert Chasson

Comment chercher

les secrets de la recherche de l'information

Saint Nicolas : Ed. Multimondes ; Québec : Documentor, 1992. - 186 p. ; 23 cm.
ISBN 2-921146-11-8 (Ed. Multimondes)
ISBN 2-89123-115-5 (Documentor)

par Anne Curt

Rechercher l'information ou l'aiguille dans la meule de foin, c'est la retrouver au Canada, dans les trois mille bibliothèques publiques gratuites ou les bibliothèques de collèges ou d'universités ou autres centres de ressources d'information.

Bien que typiquemment québécois, Comment chercher reste, néanmoins, plein d'enseignement pour nous, Français du vieux monde, et cela à plusieurs titres. Tout d'abord, il est pratique et pédagogique en ce qui conceme les ressources de base, ressources d'information semblables partout ; ensuite, il nous apprend ou nous rappelle quelles sont les ressources du Nouveau monde.

Ce petit manuel de recherche documentaire met à la portée d'un large public les méthodes bibliographiques classiques. Il pose, tout d'abord, les principes généraux de tout « centre documentaire » : son organisation, ce qu'on y trouve, comment retrouver ce qu'on y cherche. Il présente, ensuite, les ressources documentaires nord-américaines par « catégories de bibliothèques et de centres de documentation » puis analyse les méthodes et les outils « pour effectuer une recherche rapide ou approfondie de l'information ». Viennent ensuite les différentes façons de repérer des experts « sans couler à pic dans une mer de faits, de chiffres, de renseignements ». Enfin, il traite de l'information spécialisée pour les entreprises, de l'audiovisuel et des publications officielles.

Drôle, bien enlevé, truffé de canadianismes sympathiques comme « journaux légaux », « recherchistes », ce petit manuel très québécois présente clairement les ressources documentaires de base dans le continent nord-américain. Un premier chapitre très bref sur l'histoire du livre et des bibliothèques caricature celles-ci à force de simplification. (La pièce de titre semble ne pas avoir existé !). On regrette que les ressources françaises soient abordées trop succinctement. Pour présenter les centres documentaires français, par exemple, seul est cité le Répertoire des bibliothèques et organismes de documentation de 1950 ! ORIADOC ni les publications de La Documentation française et des ministères de la Culture et des Enseignements supérieurs et de la Recherche ne sont mentionnés. Plus loin, MYRIADE ou le CCN, CD-THESES ou TELETHESES, le PANCATALOGUE ne sont étonnamment jamais cités comme catalogues collectifs français. SIGLE, FRANCIS et PASCAL ne le sont pas plus en tant que bases de données spécialisées.

Cependant, la méthodologie de recherche qu'expose ce petit livre est universelle. Elle a l'avantage de présenter parfaitement les ressources nord-américaines que, souvent, nous, bibliothécaires, connaissons de façon imparfaite. Certaines recettes sont précieuses, car, qui pense à utiliser l'index du National geographic magazine qui couvre les années 1888-1988, alors que cette revue trône dans bon nombre de nos bibliothèques françaises et offre une masse importante d'informations très prisée des jeunes, des curieux et des géographes ? Ne néglige-t-on pas trop les ressources du NTIS (National Technical Information Service), CNRS américain pourtant disponible en France au CEDOCAR (Centre de documentation de l'armement) ou sur Télésystèmes-QUESTEL ? Connaît-on « DAVID » ou la base de Documents audiovisuels disponibles au Québec ?

Les domaines où il est plus difficile de trouver une documentation exhaustive et à jour sont bien couverts, comme les affaires, l'audiovisuel, les publications officielles.

Un chapitre important est consacré aux « experts ». Or, miracle dans un ouvrage de ce genre, les bibliothécaires n'y sont pas oubliés et figurent parmi les « personnels de référence », selon qui « l'erreur la plus fréquemment commise est de ne pas oser leur demander ce que l'on cherche ». Libraires, universitaires, enseignants, chercheurs, fonctionnaires, joumalistes, ambassades, associations, sont les « personnes ressources » spécialisées dans un domaine auxquelles l'on pourra aussi s'adresser si besoin. Très simple, amusant, agréable à lire, farci de trucs, ce guide peut servir à initier, rapidement et sans douleur, tout néophite de l'information avide de la trouver. Ecrit dans une langue fleurie, il « constituera un bon trousseau de clés... qui ouvrent les portes aux divers mondes du savoir ».