entête
entête

La Bibliothèque générale d'histoire de l'art

Xavier Barral i Altet

Le Musée national d'art de Catalogne (MNAC), créé le 17 octobre 1990 par la loi des musées de Catalogne, a pour siège central le Palais national de Montjuïc à Barcelone.

Le musée

Le MNAC est formé par l'ancien Musée d'Art de Catalogne, le Musée d'Art moderne, le Cabinet des dessins et gravures et le Cabinet numismatique de Catalogne. L'ancienne Bibliothèque générale des musées d'art de Barcelone - devenue ensuite la Bibliothèque générale d'histoire de l'art - le Département de documentation et le Département de recherche -nouvellement créés - constituent le Centre de recherche. Le Service général de restauration des musées d'art de Barcelone est devenu le Centre de restauration et un Centre d'expositions a été mis en place.

Le Centre de recherche du Musée national d'art de Catalogne est un des noyaux principaux du Musée. Mis en place aux côtés de la grande Bibliothèque générale d'histoire de l'art, le Centre de recherche a pour mission d'organiser la documentation, de gérer et faciliter son utilisation et de promouvoir les recherches.

La Bibliothèque générale d'histoire de l'art est, au sein du Centre de recherche du MNAC, un moteur du Musée national d'art de Catalogne. Grâce à sa spécialisation, la qualité de ses fonds et le rapport étroit entre la bibliographie et la recherche, la bibliothèque du MNAC est un lieu d'étude privilégié et une référence obligée pour tous les historiens de l'art. Les lecteurs accèdent librement aux fonds. Ils sont admis à partir d'un certain niveau universitaire ou en fonction de la spécialisation des recherches proposées. Un règlement en définit l'accès et les conditions d'utilisation.

L'ouverture provisoire de la Bibliothèque dans l'ancien couvent de Sant Agusti, permet une nouvelle étape de la Bibliothèque comme haut lieu de recherche destiné aux chercheurs et professionnels de l'art.

Un peu d'histoire

L'histoire de la Bibliothèque générale d'histoire de l'art du MNAC remonte à la fin du siècle demier, à la suite de l'Exposition universelle de 1888. Elle eut pour origine un petit nombre de livres réunis pour être mis à la disposition des conservateurs des musées. L'ouverture au public de la bibliothèque, au début du siècle, coïncida avec la création de la Junta de Museus. A partir de cette date, le fonds s'enrichit très lentement, comptant sur les legs et dons d'importantes bibliothèques privées. Au modeste noyau initial s'incorporèrent alors des bibliothèques formées au XIXe siècle. Le célèbre architecte, archéologue et historien de l'art, Josep Puig i Cadafalch en effectua personnellement le classement, poursuivi ensuite par Joaquim Folch i Torres, premier directeur des musées d'art de Barcelone. La bibliothèque connut rapidement un nouveau souffle avec la création d'une commission spéciale, formée par des personnalités très liées aux musées de la ville telles que Lluis Nicolau d'Olwer et Jaume Bofill i Matas.

A partir de 1926 la bibliothèque entreprit un long pélerinage : de l'ancien arsenal du Parc de la Ciutadella au Palais national de Montjuïc, du Palais national au Poble Espanyol puis à la ville d'Olot pendant la guerre civile, et ensuite, en 1945, d'Olot à nouveau vers l'arsenal de la Ciutadella, aujourd'hui siège du Parlement catalan. Cependant, en 1987, ce dernier devant s'élargir, la bibliothèque déménagea une fois encore vers la Casa de la Caritat.

Aujourd'hui, la bibliothèque générale d'histoire de l'art du MNAC est ouverte de manière provisoire dans l'ancien couvent de Sant Agusti, près du Parc de la Ciutadella, en attendant son transfert définitif au siège central du nouveau Musée national d'art de Catalogne, sous la coupole du Palais national de Montjuïc somptueusement décorée des peintures de Francesc d'Assis Gali (Barcelone 1880-1956).

Les départements

Actuellement, le fonds de la bibliothèque est organisé en plusieurs départements. On y distingue d'une part les bibliographies, répertoires, dictionnaires et encyclopédies, d'autre part, les ouvrages d'art qui traitent de l'art universel de l'Antiquité à nos jours, enfin les ouvrages d'histoire, de géographie et des biographies qui forment un fonds d'histoire de la Catalogne et d'histoire générale qui complète et qui documente la section d'art.

S'y ajoutent des sections spécialisées : celles des revues, catalogues d'expositions et archives de presse. Il existe également un fonds bibliographique qui concerne les ex-libris et les arts graphiques.

La section des revues comprend tous les titres courants. Les plus remarquables d'entre elles sont celles des périodes moderniste, « noucentista » et d'avant-garde, d'une grande rareté. Le fonds de la section des catalogues d'expositions se compose des catalogues d'expositions individuelles et collectives qui ont eu lieu à Barcelone, en Catalogne, en Espagne et même à l'étranger. La troisième section est formée par les dossiers de presse sur les artistes, les galeries et les expositions d'art, tant de Barcelone que de Catalogne, d'Espagne et de l'étranger.

Parmi ces sections spécialisées, il faut porter une attention toute particulière à la réserve, par son importance et sa richesse. Elle renferme des manuscrits, des incunables, des oeuvres éditées avant 1850, une collection de reliures, des livres d'artistes et des ouvrages de bibliophilie. La collection de manuscrits est d'un grand intérêt et possède des originaux d'artistes, de théoriciens de l'art des XIXe et XXe siècles et des signatures de diverses personnalités du monde de l'art. La section dédiée aux ouvrages édités avant 1850 comprend des ouvrages imprimés entre les XVIIe et XIXe siècles provenant principalement de legs (Apel-les Mestres, Partagas) et de donations (Toda). Le fonds principal de la collection de reliures provient également de legs (Toda, Riquer et Marçal de Carvajal) ; on y trouve également des livres reliés du XVe au XIXe siècle et deux incunables, la célèbre Chronique de Nuremberg de 1493 et une Histoire de l'empire romain de Flavio Biondo, de 1484.

Les lecteurs

Le fonctionnement de la Bibliothèque générale d'histoire de l'art s'inspire de celui des grandes bibliothèques spécialisées d'Europe et des Etats-Unis. Les installations ont été conçues pour offrir des services de haut niveau aux techniciens des musées, aux universitaires, aux chercheurs et aux professionnels de l'art du monde entier. L'importante réserve contient des témoignages artistiques qui confèrent une haute valeur à la bibliothèque. La Bibliothèque générale d'histoire de l'art appartient à la famille des grandes bibliothèques de recherche, et s'éloigne sans ambiguïté du groupe de bibliothèques de consommation courante. Les buts de la Bibliothèque générale d'histoire de l'art sont complémentaires de ceux des bibliothèques fréquentées par les étudiants en général.

Les utilisateurs de la bibliothèque doivent être en possession d'une carte de lecteur spécifique leur permettant de bénéficier des services du Centre : consultations, photocopies, microfilms, photographies, accès aux catalogues d'autres bibliothèques. La bibliothèque, véritable centre de recherche, se dote progressivement des technologies les plus modernes.

De nouveaux moyens

La collaboration et l'échange d'informations avec d'autres institutions telles que les universités et les centres internationaux de recherche, font de la Bibliothèque générale d'histoire de l'art l'un des éléments les plus importants pour la consolidation et le développement quotidien et constant du Musée national d'art de Catalogne et de son Centre de recherche.

La Bibliothèque générale d'histoire de l'art bénéficie d'une progression accélérée grâce à la politique déterminée du Patronat du Musée national d'art de Catalogne en sa faveur. Depuis le dernier trimestre de l'année 1991, le personnel a doublé et les heures d'ouverture augmentées (de 9 h à 21 h tous les jours sauf le dimanche, y compris les samedis et le mois d'août). Le budget pour les acquisitions est considérable. Un nouveau département d'acquisitions et d'échanges de publications a été institué. On peut y proposer des échanges avec les catalogues anciens et le vieux Bulletin du Musée. On peut également établir des échanges avec les nouvelles publications du Musée et avec la revue du Centre de recherche Butlleti del Museu Nacional d'Art de Catalunya dont les deux premiers volumes paraissent en 1992.

La conférence générale de l'IFLA 1 doit se tenir en août 1993 à Barcelone. Notre bibliothèque, la plus importante d'Espagne dans son domaine, organise avec le Musée et le comité local la pré-conférence des bibliothèques d'art.

Octobre 1992

  1.  (retour)↑  IFLA : International Federation of Library Associations.