entête
entête

East-West Information transfer

papers from the Meetlng on lnterlendlng and document supply between Eastern and Western Europe, held at Gosen, February 1991

éd. par Graham P. Cornish, Monica Segbert. - Boston Spa, IFLA Office for international lending, 1991. - 215 p. ; 30 cm.
ISBN 0-7123-2091-1

par Christine Deschamps

Du 25 au 28 février 1991 s'est tenue une conférence intemationale au Centre de conférences de l'Université de Humboldt à Gosen, près de Berlin, sur le prêt entre bibliothèques et la fourniture de documents entre pays de l'Europe de l'Ouest et de l'Est (East-West infomiadon transfer). Cette conférence s'est réunie sous les auspices du Deutsches Bibliotheks Institut (Bibliothekarische Auslandsstelle) et du British Council (Cologne/Berlin/Londres). Elle a rassemblé des participants de quinze pays : Allemagne, Autriche, Bulgarie, Danemark, France, Hongrie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Suède, Tchécos-lovaquie, Union soviétique (à l'époque encore appelée ainsi) et Yougoslavie (même remarque que pour le pays précédent !). Seuls les représentants d'Albanie n'avaient pas pu venir, mais ils avaient quand même réussi à envoyer un document sur le prêt entre bibliothèques dans leur pays.

Parmi ces participants, certains représentaient également diverses institutions (IFLA, IATUL, CEE, LIBER, Library Association et l'UNESCO) 1

Le but de la conférence était de provoquer et d'améliorer l'échange d'informations et de points de vue sur la structuration et la coordination du prêt entre bibliothèques et de la fourniture de documents dans le cadre du nouveau paysage politique de l'époque, qui a encore changé depuis, renforçant le besoin d'une coopération raisonnée pour être efficace.

Le document étudié ici rassemble les interventions présentées lors de cette conférence.

Après une présentation par le Bureau IFLA d'une enquête internationale sur les transactions de prêt et les statistiques disponibles, M. Comish a présenté une étude sur les difficultés que rencontre le prêt entre bibliothèques (PEB) avec les pays de l'Est. La Hongrie a présenté un papier sur la demande de prêt entre bibliothèques dans son pays, et la Bulgarie a insisté sur le besoin d'implantation des nouvelles technologies afin d'utiliser au mieux les réseaux de fourniture de documents.

Des rapports sur l'état de la situation dans ce domaine ont été présentés pour chacun des pays de l'Est concernés, rapports où l'on cerne le besoin dramatique en documentation (notamment scientifique) récente, le manque de devises, le manque de structures appropriées pour travailler en réseau aussi bien à l'intérieur de chaque pays qu'à l'extérieur, au niveau international.

Ensuite, les représentants des bibliothèques et réseaux allemands et britanniques ont à leur tour présenté des opérations majeures dans leur pays, y compris pour la Grande-Bretagne une présentation du projet ION 2 auquel participe la France.

Tous les points majeurs concernant les bibliothèques furent abordés à tour de rôle, notamment le problème du copyright, de la fourniture de documents électroniques, de la possibilité de créer pour certains pays des chambres de compensation qui régleraient une partie des problèmes financiers, du paiement des transactions par bon international, etc. La conclusion de la conférence a permis de déboucher sur la rédaction d'un projet de Plan d'action prévoyant l'assistance que les divers pays occidentaux pourraient apporter aux pays de l'Est, les liaisons à établir avec d'autres organismes susceptibles de les aider (FID, NORDINFO, ZDB, etc.) 3. Une autre conférence, en 1993, à Budapest devrait permettre de faire un premier bilan des résultats de ces actions.

Une des lignes d'action les plus intéressantes à suivre sera peut-être le résultat des actions de formation de personnel, et le British Council, ainsi que le Deutsches Bibliotheks Institut doivent s'en occuper activement.

Le document rassemblant toutes ces interventions présente véritablement la somme des informations existant à l'heure actuelle sur le prêt entre bibliothèques et la foumiture de documents dans les pays de l'Europe de l'Est. Si les structures indiquées ont encore changé depuis pour au moins deux pays, et s'il y manquait la représentation de pays devenus indépendants depuis (notamment les pays baltes), la situation sera sans doute différente pour la prochaine conférence qui viendra certainement apporter un important complément d'information. Tel qu'il est déjà, le compte rendu de la Conférence de Gosen est le plus complet dans son domaine parmi ceux qui sont actuellement disponibles.

  1.  (retour)↑  International federation of library associations.
    International association of technological university libraries.
    Communauté économique européenne.
    Ligue des bibliothèques de recherche.
    United Nations educational scientific and cultural organization.
  2.  (retour)↑  Interlending OSI network.
  3.  (retour)↑  Fédération internationale de documentation.
    Nordiska Samabetsorqanet för Vetenskaphig information.
    Zeitschriften Daten Bank.