entête
entête

Francine Delaigle

Les Catalogues d'exposition

guide de catalogage

Paris : Ed. du Centre Pompidou, 1991. - 111 p. : ill. ; 24 cm.
ISBN 2-85850-600-0 : 300 F.

par Marie-Renée Cazabon

Chaque année, dans la chronologie de l'enseignement du catalogage, une séance est consacrée aux catalogues d'expositions. S'installe alors chez les étudiants une espèce de panique, ponctuée par l'angoissante question : « Vont-ils nous en coller une ? » Ils, vous l'avez deviné, ce sont ces affreux correcteurs qui proposent chaque année des exemples de catalogage judicieusement choisis aux épreuves du CAFB ou du CBA (comprenez Certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire et Concours de Bibliothécaire adjoint), et qui régulièrement glissent un « Congrès » et une « Exposition » dans les sujets. Je le sais d'expérience, depuis le temps ...

Mais je n'ai pas encore compris cette appréhension. Peut-être parce que je ne me suis pas assez penchée sur la question. Heureusement, il y a depuis peu Les catalogues d'exposition : Guide de catalogage conçu par Francine Delaigle, documentaliste au Musée national d'art moderne, publié par le Centre Georges Pompidou. Si avant je ne m'étais pas suffisamment attardée sur le problème, cet ouvrage est exactement ce qu'il me fallait. Petit et condensé, il fait le tour du sujet.

Un centre de référence

Dans une introduction, Germain Viatte, directeur des collections au Musée national d'art moderne, nous explique à quoi ressemblaient les catalogues d'exposition il y a trente ans. Produits par les musées, ils comportaient une liste raisonnée des œuvres rassemblées à l'occasion d'une exposition et ne présentaient que peu ou pas de textes documentaires. Puis il évoque l'évolution vers une publication d'un genre nouveau, réunissant, outre les commentaires des pièces et tableaux exposés, des textes d'auteurs, d'artistes, d'historiens de l'art qui ont parfaitement saisi l'impact documentaire de ce nouvel outil sur un public de plus en plus demandeur.

Dans l'avant-propos qui suit, Catherine Schmitt, chef de service à la Documentation du Musée national d'art moderne, situe le MNAM et son fonds de tout premier plan au sein d'un réseau d'établissements spécialisés dans l'art. La richesse des ressources du MNAM, l'expérience des documentalistes qui exploitent et font vivre ce fonds en ont fait le centre de référence et de conseil auprès des autres établissements. Ce n'est pas par hasard que l'ouvrage analysé aujourd'hui a été conçu par une professionnelle du MNAM.

D'introduction en avant-propos puis en préface, nous voici sur le point de toucher le catalogue d'exposition : il est présenté par Pierre Rosenberg qui a depuis longtemps compris qu'un auteur peut en cacher un autre et que l'on risque facilement d'attribuer à tort des responsabilités inconsidérées à des auteurs qui n'en sont pas.

Le corps du sujet

Enfin, voici le corps du sujet. Francine Delaigle dégage en premier lieu une typologie des catalogues d'exposition et les difficultés que rencontrent aujourd'hui les professionnels face à l'extrême hétérogénéité de ces documents. Elle cite ensuite les outils nécessaires aux accès et à la description catalographique : les normes.

Partant de l'a priori qu'elle s'adresse à des bibliothécaires qui savent déjà cataloguer, en quelques pages l'auteur balaie et relève les règles de descriptions bibliographiques contenues dans le fascicule de documentation Z 44-050 en les adaptant strictement aux catalogues d'exposition. C'est là que résidait la difficulté de l'exercice : balayer sans plagier ni citer mot à mot ce que d'autres ont déjà abondamment écrit. Cela amène à certaines tournures ou explications lapidaires ou au contraire peu claires (l'un n'exclut pas l'autre). C'est le cas, entre autres, dans les lignes consacrées à la zone de la collection et du titre d'ensemble où l'on sent qu'il aurait fallu être plus disert ou plus exact.

Dans un chapitre suivant, l'auteur traite des cas particuliers en quatre sections : les catalogues officiels de salons, les catalogues liés aux salons, les catalogues d'expositions itinérantes et les ouvrages publiés à l'occasion des expositions. On peut s'étonner d'une telle distinction. Il faut se souvenir de l'évolution du classique catalogue, qui prend aujourd'hui les aspects les plus divers très loin de ce qu'il était avant. Il était important de consacrer ces quelques pages pour marquer les différences.

Ensuite, et enfin, Francine Delaigle traite des accès. C'est certainement là que réside l'originalité de son travail, car pour la première fois on nous dit tout sur les responsabilités des catalogues, sur les vedettes, obligatoires ou non. L'on y apprend le rôle des commissaires, des rédacteurs et l'on y traite des collectivités qui font autre chose que prêter leurs murs pour des toiles. Toutes ces fonctions, qu'un bibliothécaire généraliste hésite à citer dans le pavé ISBD * pour en justifier les accès, sont analysées, décortiquées, ramenées à leur juste valeur. C'est ainsi que, pour ne pas charger le pavé ISBD, l'on apprend à utiliser la zone des notes bien plus efficacement dans un but de précision documentaire indispensable aux spécialistes à qui est destiné cet ouvrage.

Le manuel est consacré ensuite à une série d'exemples commentés qui auraient mérité d'autres moyens pour être mis en valeur. On comprend bien qu'un ouvrage aussi soigné et esthétique dans sa présentation a dû revenir fort cher, mais quel dommage de perdre tant : n'eut-il pas été préférable de diminuer l'importance typographique des corrigés et commentaires au profit de l'agrandissement des clichés ?

Enfin, on trouve en annexe une série d'exemples traduits au format UNIMARC. Au premier abord, ces pages pourraient paraître superflues car il est difficile de faire une synthèse d'un format MARC, quel qu'il soit, en si peu d'espace. On en dit trop ou pas assez. Mais ce n'était pas le but de l'auteur qui a surtout illustré pour professionnels déjà sensibilisés au format MARC ce que donnait une notice de catalogue d'exposition en UNIMARC qu'elle connaît bien.

Pour finir, je dirai qu'il était nécessaire que paraisse un tel ouvrage indispensable aux bibliothécaires d'art qui chaque jour sont confrontés à l'immense diversité des publications. Ils sont concernés au premier chef par ce manuel très spécialisé qui n'a pas pour but d'apprendre le B A BA du catalogage mais d'affiner les acquis et de les appliquer à un type tout à fait spécifique de documents. Francine Delaigle a parfaitement réussi dans cet objectif.

  1.  (retour)↑  International standard book description