entête
entête

J. Ronayne

RNIS

concept et développement

Paris : Masson, 1991.- 294 p.-(Manuels informatiques Masson)
ISBN 2-225-82191-7 : 220 F

par Yves Desrichard

Le RNIS (Réseau numérique à intégration de services, en anglais ISDN : Integrated services digital network) est un concept global de développement du réseau de télécommunications mondial. La mise en œuvre d'un réseau téléphonique entièrement numérisé, du fournisseur de services à l'utilisateur, offre la possibilité d'utiliser simultanément plusieurs applications (transmission de voix, de données, d'images) sur une même ligne, par l'intégration de réseaux jusqu'alors distincts, ce qui suppose un « système de signalisation indépendant de la nature des messages échangés ».

La mise en place de ce système est liée à d'importants efforts de normalisation, notamment au niveau des codes de transmission et des protocoles de communication entre des équipements techniques de nature et de conception différentes, sous l'égide d'organisations internationales comme le CCITT (Comité consultatif international télégraphique et téléphonique) et l'ISO (International standard organization, en français OSI, à ne pas confondre avec OSI/ISO pour « Interconnexion de systèmes ouverts »...).

Le présent ouvrage est une traduction d'un ouvrage anglais paru en 1987. Le développement rapide du concept du RNIS, et surtout de ses applications, en particulier en France (sous l'appellation commerciale NUMERIS), fait que bon nombre des hypothèses exposées sont devenues des réalités, et que des solutions préconisées sont devenues des normes effectives. L'incapacité de distinguer l'aspect théorique des réalités pratiques, ajoutée au fait que les exemples proposés sont anciens - 1988 pour les plus récents - et principalement anglo-saxons, constitue un handicap certain.

Ce point est d'autant plus paradoxal que l'avance française en la matière est bien connue, ainsi qu'en témoigne d'ailleurs le court exposé technique sur NUMERIS qui termine l'ouvrage et où, là encore, on aurait souhaité la présentation détaillée d'applications concrètes, notamment dans le domaine documentaire.

Il est vrai que les prétentions de RNIS : concept et développement sont avant tout techniques et que, en tant que tel, il est destiné principalement à des ingénieurs en télécommunications, ou à des télé-informaticiens plutôt qu'au bibliothécaire qui, tout au plus, pourra mesurer la complexité du réseau télé-informatique qui se cache derrière la « TNR » (Terminaison numérique de réseau), prise NUMERIS mise en place chez l'abonné. Comme le souligne l'auteur, « au fur et à mesure que les applications RNIS apparaissent, la standardisation devient une tâche de plus en plus ardue », et bien des enthousiames initiaux, notamment dans les pays anglo-saxons, se sont transformés en attentisme, voire en méfiance.

Bien des incertitudes pèsent en effet sur l'avènement mondial du RNIS, au moins dans sa conception actuelle - sera-t-il supplanté avant son épanouissement par le RNIS large bande préconisé par les Allemands, qui permet la transmission d'images animées à des vitesse et définition acceptables ? En attendant, les réalisations se mettent en place, même si « le RNIS existe en tant que concept et se constitue en système mais (sic) par défaut et non par conception ».