entête
entête

Innovation et qualité pour l'école

répertoire des communes engagées dans la bataille de la lecture

Paris : Savoir-Livre, 1990. (Avec le concours de l'Association des maires de France, du Centre national des lettres, du ministère de la culture et de la communication).

par Martine Poulain

« Savoir-Livre est une association sans but lucratif, destinée à réfléchir sur l'école, le savoir, l'accès à la culture et les moyens éducatifs qui permettront de former mieux les jeunes, citoyens de demain. Elle a été fondée par six éditeurs : Belin, Bordas, Hachette, Hatier, Magnard et Nathan ». Ainsi se présente cette association qui dit vouloir contribuer à la construction de l'« Ecole de la réussite ».

Le répertoire présente les résultats des réponses de 1 200 communes à une enquête dont l'objectif était de dresser la liste des actions entreprises autour de la promotion de la lecture. Il se présente comme un dictionnaire classé par département et par commune selon leur taille : on peut y apprendre quelles communes ont organisé des animations autour du livre, mis en place diverses initiatives autour de la lecture (ateliers sur la presse, structures de soutien à l'apprentissage de la lecture, animations diverses, projet d'action éducative), quelles villes développent des actions de partenariat entre divers professionnels du livre, quelles sont les bibliothèques existantes ou encore quels sont les types d'investissements consacrés aux livres. Les informations sur ces deux derniers points notamment sont assez lapidaires et permettent de sentir qu'existe une préoccupation plus que d'avoir de réelles informations. Mais cette enquête sur les villes ayant participé à l'édition 1990 de la « Bataille de la lecture » n'avait pas d'autre ambition que signalétique.

En tête du hit parade, ont été classées trois cités en pointe : Angers, Freyming-Merlebach, Soultz, soit 141000, 15000, et 5 880 habitants. Bibliothèques municipales ou d'école des plus actives, coopération entre les différentes structures, animations diverses y sont rapidement présentées.

Avant la liste intégrale des 1 200 communes, sont également donnés quelques renseignements sur chacune des 89 communes qui a été choisie comme étant la « lauréate départementale », soit la plus active du département.

Le questionnaire, comme les « batailles » elles-mêmes, concernent surtout les activités initiées par l'école. On ne s'étonnera pas alors que ce petit répertoire fasse la plus belle part aux animations émanant de ce secteur. Il devrait être actualisé chaque année.