entête
entête

Geneviève Lefort

Savoir se documenter

Paris : Editions d'Organisation, 1990. - 190p. ; 21 cm. - (Collection Méthod'Sup)
ISBN 2-7081-1220-1.

par Anne Kupiec

Dans son livre principalement destiné aux étudiants, Geneviève Lefort traite de deux thèmes : d'une part, la recherche documentaire et d'autre part la documentation et le travail personnels.

La seconde partie ne présente pour les professionnels des bibliothèques qu'un intérêt limité. Les conseils de lecture rapide, de tri d'informations ou de prises de notes par exemple, ne sont pas d'une utilité immédiate pour les bibliothécaires. En revanche, la première partie qui représente un peu plus de la moitié de l'ouvrage retient l'attention.

Les arcanes des fichiers

Ecrite par celle qui fut pendant de nombreuses années responsable du centre de documentation pédagogique de l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, cette présentation de la recherche documentaire résulte de son expérience. Soulignant les difficultés des usagers à se repérer dans les arcanes des classements et des fichiers, l'auteur poursuit plusieurs objectifs : reculer les limites de l'autonomie du lecteur, lui permettre un dialogue plus facile avec le bibliothécaire et lui faire prendre conscience des difficultés liées à la recherche documentaire.

Une typologie, parfois contestable, des divers types de documents (cf. la rubrique des « livres particuliers ») fait l'objet d'un long développement initial. Passant successivement en revue les livres et les périodiques et leurs problèmes d'identification (nombreux fac-similés), puis les ouvrages de référence et les documents numérisés, l'auteur donne de nombreux exemples - se référant également aux normes et brevets. Bien que les définitions soient claires et précises, on peut craindre une confusion dans l'esprit du lecteur néophyte, puisque cette typologie prend indifféremment en compte soit la forme matérielle soit le contenu des documents.

Déjouer les pièges

Insistant sur la complexité et la complémentarité du paysage documentaire, l'auteur analyse ensuite la méthode à adopter pour mener une recherche en bibliothèque. Les conseils rassemblés devant permettre au lecteur de déjouer les « pièges » des fichiers et catalogues qui lui sont proposés. Les particularités de catalogage, d'intercalation, les avantages et les limites des classifications et des langages documentaires font l'objet d'un examen détaillé et un peu aride. Est-ce la raison pour laquelle l'auteur insiste sur la richesse induite par les rayons eux-mêmes ?

Le développpement consacré aux supports des fichiers, principalement manuels, paraît superflu compte tenu de la généralisation de l'informatique. Maladroitement, le chapitre se clôt sur l'importance des périodiques dans la recherche documentaire, alors qu'il en a déjà été question auparavant dans la typologie des documents et qu'il en sera, à nouveau question dans le chapitre suivant consacré à la recherche dans les bibliographies et les banques de données.

Un panorama des banques de données bibliographiques, mais aussi factuelles suivi des modalités d'interrogation médiatisée précède une présentation de l'information rétrospective et courante dans différents types de documents sans que soit d'ailleurs reprise la typologie initiale. Ce parti pris apparaît aux yeux du bibliothécaire, insuffisamment rigoureux ; peut-être ne l'est-il pas pour le lecteur-étudiant ? Les modalités d'accès aux documents primaires font l'objet de l'ultime développement de ce chapitre.

L'aide des bibliothécaires achève la première partie de l'ouvrage. Le bibliothécaire représente, aux yeux de l'auteur, le médiateur obligé face au lecteur. Il lui est susceptible de transmettre l'information documentaire spécialisée, issue de la diversité des disciplines, complétant l'information générale contenue dans ce livre.

Quelques annexes complètent l'ouvrage : une courte bibliographie, une liste sélective de banques de données précisant les coûts moyens d'interrogation, une liste de quelques bibliothèques et centres de documentation ; on peut regretter à cet égard qu'ils soient exclusivement situés en région parisienne. L'absence d'index, toujours utile, est également regrettable.

Cet ouvrage considéré comme un usuel et donc librement accessible, peut rendre service aux étudiants - entendus largement, c'est-à-dire toute personne en situation de formation. Bibliothécaires et enseignants peuvent avantageusement s'en inspirer lors des séances de formation à l'exploitation des ressources des bibliothèques qu'ils soients conduits à organiser.

Bref, un ouvrage qui, malgré des imperfections, doit figurer dans la bibliothèque du bibliothécaire.