entête
entête

Annie Béthery

Revues et magazines d'aujourd'hui

guide des périodiques à l'intention des bibliothèques publiques

Paris : Cercle de la librairie, 1990.- 3e éd. - 390 p. ; 24 cm.- (Collection Bibliothèques).
ISBN 2-7654-0438-0 : 225 F.

par Jean-Pierre Brèthes

Le choix des périodiques dans les bibliothèques publiques pose toujours des problèmes : le budget, la spécificité de l'établissement (taille, situation géographique. spécialisation plus ou moins poussée, participation à un réseau, conservation ou prêt, etc.), le public visé et le public réel, les compétences des bibliothécaires aussi, parfois les voeux des édiles sont parmi les multiples facteurs qui dictent des décisions toujours réfléchies, souvent prudentes, sans cesse remises en cause.

C'est que revues et magazines constituent un secteur de l'édition particulièrement mouvant et, ici plus encore que pour le reste de l'imprimé, l'actualité commande. Telle revue disparaît, telle autre change de propriétaire, de directeur, d'éditeur ou de titre, ou fusionne avec une autre, tel magazine apparaît... Le choix peut être délicat : le souci de conservation des collections; aussi légimite soit-il, n'entraîne pas automatiquement que l'on pérennise un abonnement à une revue devenue obsolète 1, revue qui, de toute façon, sera conservée ailleurs (et au moins à la Bibliothèque nationale). Il ne s'agit pas pour autant d'être nécessairement à l'affût de la nouveauté systématique et de céder à des effets de mode : il faut surtout penser au lecteur et à ce qu'il espère ou est en droit d'attendre de la moderne médiathèque.

Aussi, un guide tel que celui-ci, qui en est déjà à sa 3e édition (après 1978 et 1985) entièrement refondue, rend-il d'incomparables services en opérant les tris qui s'imposent, même s'il ne s'agit pas - et heureusement - d'une liste-type. Plutôt instrument d'orientation, il vise à faire connaître un grand nombre de périodiques vivants (763 titres) en indiquant par courte analyse (assez longue quelquefois) l'intérêt qu'ils peuvent offrir en bibliothèque. Ont été exclus de cet inventaire les périodiques par trop universitaires, la presse locale et régionale, les quotidiens, les périodiques étrangers, à l'exception de quelques publications francophones.

Le classement en 22 chapitres suit la classification de Dewey dans ses grandes lignes, avec un sous-classement de regroupement. Chaque périodique y est intégré alphabétiquement selon son caractère dominant. Les notices donnent des renseignements complets et très clairs : titre, sous-titre, collectivité responsable, directeur de publication ou directeur général, rédacteur en chef, adresse de l'abonnement et coût en 1990, périodicité, mention de l'ISSN quand il est connu. La notice est le plus souvent suivie d'une analyse qui précise le contenu, les fonctions remplies par le périodique, qui indique s'il y a un index ou une table annuelle et qui donne un avis sur le public visé, sous la forme d'un code : (A) = tout lecteur, (B) = lecteurs avertis ou motivés, (C) = professionnels, spécialistes ou lecteurs cultivés. Enfin, quand on le connaît, le chiffre de diffusion est indiqué.

Destiné avant tout à un public de bibliothécaires, le choix opéré fait une large place aux revues intéressant le travail des professionnels : on notera ainsi 57 périodiques de bibliothéconomie 2 ou bibliographiques, parmi lesquelles les nouvelles technologies ne sont pas oubliées, et en fin de chapitre, la liste des agences de coopération avec adresse et numéro de téléphone. On appréciera la part faite à des périodiques peu connus, voire confidentiels, l'attention apportée à des thèmes tels que l'alphabétisation, les solidarités, ou à des secteurs comme les sciences et techniques (126 titres au total, dont certains peu connus), les sports (75 titres 3), les revues pour aveugles... On pourra chicaner sur tel ou tel choix, sur le classement 4, mais on appréciera largement les analyses, incisives bien que brèves, bien informées et qui indiquent clairement la tendance du périodique, notamment quand elle est politiquement engagée ou militante.

L'introduction d'Annie Béthery est un modèle de clarté, un véritable bain de bibliothéconomie appliquée aux périodiques, et qui rendra de grands services aux étudiants de l'ENSB ou préparant le CAFB. L'index, très complet, comprend les noms de personnes, de collectivités, de sigles et les titres cités, avec renvoi au numéro des notices. Une courte bibliographie, judicieusement placée à la fin de l'introduction, permet d'élargir sa recherche.

Revues et magazines d'aujour'hui est indispensable dans toutes les bibliothèques de lecture publique et dans tout organisme de formation au métier de bibliothécaire.

  1.  (retour)↑  Ainsi la Revue des deux mondes encombre-t-elle une bonne partie des rayonnages de bibliothèques pour l'unique raison qu'on y est abonné depuis le XIXe siècle. Mais cette revue, qui a eu son heure de gloire et sa grande période, ne fait plus que se survivre, refuge de l'académisme, en dépit d'un récent et habile « lifting ».
  2.  (retour)↑  Regrettons l'absence de périodiques belges, en particulier ceux de nos amis du Centre de lecture publique de la Communauté française de Liège : Lectures et les Cahiers des paralittératures offrent entre autres un travail stimulant pour des professionnels.
  3.  (retour)↑  La part faite au sport-spectacle est peut-être un peu trop belle. Ainsi il n'y a pas de revues de cyclotourisme.
  4.  (retour)↑  On s'étonne de ne pas trouver, par exemple. L'Avant-scène Opéra, sous la rubrique « classique, lyrique », là où on s'attend logiquement à le trouver.