entête
entête

De l'ENSB à l'ENSSIB...

Jacques Keriguy

Le décret du 10 mai 1990 inscrit l'Ecole nationale supérieure de bibliothécaires sur la liste des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP). Désormais, l'Ecole constitue un grand établissement soumis aux dispositions de la loi du 26 janvier 1984 (article 37).

Mission

Ce décret sera prochainement complété par un second décret relatif à l'organisation de l'Ecole, qui portera le titre d'Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques, ENSSIB. La mission de cet établissement est de préparer, par une formation scientifique et culturelle de haut niveau, des élèves se destinant à des fonctions d'encadrement des bibliothèques et des services de documentation et d'information scientifique et technique.

L'Ecole est chargée, en particulier, de la formation initiale des conservateurs de l'Etat. A ce titre, elle accompagne l'effort mis en oeuvre à la suite du rapport Miquel (sur les bibliothèques universitaires) pour améliorer les services communs de documentation des universités. Elle participe également à la formation des cadres des bibliothèques nationales (BN, BPI, et bientôt BdF 1), des fonctionnaires des collectivités territoriales et de leurs établissements publics ; enfin, elle reçoit des élèves non fonctionnaires, appelés à occuper un poste dans le secteur privé.

Les enseignements dispensés par l'ENSSIB se situent au niveau du 3e cycle universitaire ; ils conduisent soit à un DESS 2, préparé en collaboration avec des universités lyonnaises ou grenobloises, soit au DEA 3 Sciences de l'information et de la communication commun à six établissements de la Région Rhône-Alpes.

Pour les élèves fonctionnaires, la scolarité est fixée à 18 mois. Elle comprend des périodes d'enseignement et des périodes de stage. L'ENSSIB est accessible aux titulaires d'une maîtrise ou d'un diplôme équivalent. Enfin, elle met en oeuvre des actions de formation continue.

Trois axes de recherche

L'enseignement de l'Ecole repose sur une recherche en sciences de l'information, encore insuffisante dans notre pays, mais qui est promise à un rapide développement, grâce à des initiatives nationales et locales. Opérateur privilégié du programme PARINFO (Programme d'aide à la recherche en information), impulsé par le ministère de la Recherche et de la technologie, (Direction de l'information scientifique et technique) et le ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (Direction de la programmation et du développement universitaire et Direction de la recherche et des études doctorales), l'ENSB a défini trois axes de recherche, qui correspondent aux options du DEA dont elle a la charge :
- traitement automatisé du langage ;
- management, économie, marketing de l'information ;
- évolution des supports de l'information.

En cours de contractualisation, l'Ecole a demandé la création d'une jeune équipe de recherche et, avec ses partenaires universitaires, celle d'une école doctorale en sciences de l'information.

Elle participe déjà à plusieurs actions internationales, dans le cadre de l'Europe ou de la Francophonie et sera appelée à développer les relations qu'elle entretient avec plusieurs partenaires étrangers (stages, échanges d'enseignants... ).

Régie par la loi sur l'enseignement supérieur de 1984, l'ENSSIB doit être administrée par un conseil d'administration, qui définit les orientations et les règles générales de fonctionnement de l'établissement et un conseil scientifique, chargé de proposer au conseil d'administration les orientations et les programmes de recherche et d'enseignement. Ce conseil est en outre consulté pour le choix des enseignants.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque nationale, Bibliothèque publique d'information, Bibliothèque de France.
  2.  (retour)↑  Diplôme d'études supérieures spécialisées.
  3.  (retour)↑  Diplôme d'études approfondies.